Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Défiscalisation > Top 10 des stratégies de défiscalisation pour payer moins d’impôts

Top 10 des stratégies de défiscalisation pour payer moins d’impôts

Top 10 des stratégies de défiscalisation pour payer moins d’impôts

Malgré les baisses successives d’impôts sur le revenu ces dernières années, la pression fiscale est toujours là. Vous en avez assez de payer trop d’impôts. Sachez qu’il existe de nombreux dispositifs vous permettant de réduire ces impôts en toute légalité. Un grand nombre d’entre eux portent sur les investissements dans l’immobilier. Voici 10 possibilités de défiscalisation pour que vous puissiez payer bien moins d’impôts sur le revenu.

1 - Le dispositif Pinel

La loi Pinel est conçue pour que vous puissiez réduire votre impôt sur le revenu de 12 %, 18 % ou 21 % dans la limite annuelle de 300 000 € portant sur l’achat d’un appartement neuf et que vous vous engagiez à le louer pendant 6 ,9 ou 12ans.

2 - Les SCPI fiscales

Réaliser un achat de parts dans une SCPI fiscale vous permet de profiter d’une réduction d’impôt immédiate dans la limite d’un minimum de 7 500 €. Il existe 3 sortes de SCPI fiscales qui sont :

  • La SCPI Malraux offrant 30 % de réduction
  • La SCPI Scellier offrant 13 % de réduction
  • La SCPI de déficit foncier dans la limite de 10 700 € par an

3 - La participation au financement des PME

Si vous investissez dans un financement pour une PME, vous aurez droit à une diminution de vos impôts sur le revenu de l’ordre de 18 % des versements que vous aurez effectués. Le plafond est limité à 20 000 € pour une personne seule et 40 000 € pour un couple. Si vous dépassez ce montant, il vous est possible de reporter cet avantage fiscal sur les 4 années à venir. Si la PME a moins de 5 ans, moins de 50 salariés et le total de son bilan soit inférieur à 10 millions d’€, le plafond est de 50 000 € pour une personne seule et 100 000 € pour un couple. Dans ce cas, les titres sont à conserver pendant 5 ans.

4 - la location meublée non-professionnelle ou LMNP

La location meublée non-professionnelle vous permet de louer un ou des biens en meublé si les recettes ne sont pas votre principale source de revenus. Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt assez avantageuse si vous investissez dans des résidences de tourisme, des EHPAD ou des résidences pour étudiants. Si le bien est neuf, vous pouvez opter pour la loi Censi-Bouvard vous donnant droit à une réduction d’impôts de 11 % de votre investissement sur 9 ans et dans la limite annuelle d’investissement de 300 000 €.

5 - la loi Girardin

En optant pour la loi Girardin, vous allez investir dans des biens industriels, fonciers agricoles ou logement social dans les DOM-TOM. Vous bénéficierez une fois de 50 % d’une réduction d’impôt maximum de votre investissement sous condition que le ou les biens acquis soient mis en locations pendant 5 ans dans l’activité à laquelle ils sont destinés.

6 - les GFF et GFI

GFF et GFI sont des investissements en groupement forestier vous permettant d’optimiser votre impôt sur le revenu. La réduction est de 18 % pour l’instant, mais pourrait passer à 25 % si Bruxelles l’accepte.

7 - le PER

Le PER ou Plan d’Épargne Retraite regroupe l’ancien dispositif Madelin et l’ancien PERP. Grâce au PER, vous payez moins d’impôts sur le revenu tout en vous constituant un complément pour votre retraite. La réduction d’impôt à laquelle vous pouvez prétendre dépend de la tranche dans laquelle vos revenus sont imposés. Ainsi, si vous êtes dans la tranche à 45 % par exemple, et que le plafond du PER est à 10 000 €, vous réalisez une économie de 4 500 €. Vous avez aussi la possibilité d’opter pour la réduction d’impôt de 10 % du plafond annuel de la SS année N-1 soit 4 052 € pour les versements réalisés en 2020. Si votre impôt sur le revenu est faible, vous avez alors tout avantage à choisir cette option.

8 - défiscaliser avec les dons et les subventions

Si vous optez de verser des subventions à des organismes d’intérêt général ou à but non-lucratif, vous allez pouvoir faire baisser vos impôts sur le revenu en fournissant les justificatifs y afférant et en les tenant à la disposition de l’administration si elle vous les demande. Ainsi, vous pouvez avoir droit à :

  • 66 % des versements dans la limite de 20 % de votre revenu imposable net
  • 75 % des versements si les organismes bénéficiaires fournissent des repas, un logement, ou des soins à des personnes défavorisées. La limite de ces versements est de 521 €.

9 - Les SOFICA

Les SOFICA sont des sociétés agréées spécialisées dans le financement des oeuvres audiovisuelles. Elles permettent de financer une centaine de films par an dans notre pays. En investissant dans les SOFICA, vous pouvez bénéficier d’une baisse d’impôt de 30 % de votre investissement plafonné à 18 000 € par an ou de 25 % du revenu net annuel. Il existe aussi quelques conditions pour que la réduction aille jusqu’à 36 % dans certains cas. Vous devez en revanche conserver vos parts pendant au moins 5 ans.

10 - emploi à domicile

Si vous employez une personne à domicile vous rendant des services dans votre résidence principale ou secondaire, vous avez droit à réduire vos impôts par le biais du crédit d’impôts. Les services qui vous sont rendus sont de caractère privé, familial ou personnel.Parmi les principaux, on peut citer :

  • L’aide au ménage
  • L’aide au jardinage
  • L’aide au soutien scolaire d’un enfant

À savoir qu’il en existe bien d’autres et qu’il est nécessaire de vous renseigner au cas par cas.

Dans ce cadre, votre crédit d’impôt est équivalent à 50 % de vos dépenses incluant les charges sociales pour un plafond de 12 000 € + 1 500 € par enfant à charge dans votre foyer fiscal ou pour une personne de plus de 65 ans dans la limite de 15 000 € par an. La première année suivant l’embauche d’une aide, la limite du plafond de 15 000 € est portée à 18 000 €. Si un membre de votre foyer est invalide, ce plafond est de 20 000 € pour l’aide à son assistance.

Bon à savoir : pour pouvoir prétendre à cette aide fiscale, vous devez avoir une activité professionnelle ou être demandeur d’emploi pendant au moins 3 mois l’année de vos dépenses. Il existe d’autres aides distinctes comme celles de garde d’enfant à l’extérieur, etc.

Il existe encore plusieurs dispositifs de défiscalisation vous permettant de réduire le montant de votre impôt sur le revenu. À ce titre, vous pouvez utiliser un comparateur en ligne vous permettant de connaître les produits d’investissements vous permettant de payer moins d’impôts sur le revenu.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers