Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Quelle banque choisir pour son rachat de crédit ?

Quelle banque choisir pour son rachat de crédit ?

Quelle banque choisir pour son rachat de crédit ?

Depuis quelques années, les emprunteurs sont toujours plus nombreux à solliciter une opération de rachat de crédit. Facile à mettre en place, elle demande cependant de se tourner vers le bon interlocuteur pour obtenir une offre avantageuse.

Banques traditionnelles, banques en ligne ou encore organismes spécialisés, le choix est vaste. Il faut être vigilant et étudier attentivement plusieurs paramètres. Après un rappel sur le principe d’un rachat de crédit et les acteurs du marché, voyons quels sont les critères pour choisir une banque pour son rachat de crédit en fonction de son profil emprunteur.

Que faut-il savoir sur le rachat de crédit ?

Avant de choisir une banque pour son rachat de crédit, faisons un point sur le principe de cette opération. Le rachat de crédit est une technique financière appelée également restructuration des dettes ou regroupement de crédit. Elle consiste à faire racheter par un autre établissement bancaire que celui où ils sont détenus, les crédits et dettes en cours. Le but est, le plus souvent, de diminuer la mensualité par rapport au cumul des précédentes afin de diminuer un taux d’endettement trop élevé. Cette diminution permet d’emprunter pour un nouveau projet, d’épargner ou tout simplement de bénéficier d’un meilleur reste à vivre.

Le fonctionnement d’un rachat de crédit

Le nouvel établissement solde les crédits auprès de la banque. Il les regroupe au sein d’un unique crédit dont les modalités (taux, durée, mensualité) sont négociées contractuellement. L’emprunteur bénéficie alors d’une seule mensualité pour une gestion simplifiée. En contrepartie, la durée du crédit augmente et de facto le coût total à moins que la baisse du taux ne compense suffisamment.

Les types de crédit éligibles au rachat de crédit

Tous les types de crédit sont éligibles à un rachat de crédit y compris les dettes :

  • Le crédit à la consommation : prêt personnel, prêt auto, prêt travaux, prêt affecté.
  • Le crédit renouvelable.
  • Le prêt immobilier.
  • Le découvert bancaire.
  • Les dettes fiscales.
  • Les dettes ménagères comme les loyers impayés.

À noter que les dettes de jeu et les crédits professionnels ne peuvent pas faire l’objet d’un rachat de crédit.

Quels établissements financiers proposent un rachat de crédit ?

Pratiquement, tous les acteurs financiers du marché proposent aujourd’hui une offre spécifique de rachat de crédit, notamment le rachat de crédit à la consommation. Le premier interlocuteur reste quand même sa banque. Même si ce n’est pas dans son intérêt de renégocier ou racheter un prêt, quand l’emprunteur est un bon client, elle préfère trouver une solution pour ne pas le perdre. Afin de choisir une banque pour son rachat de crédit, l’emprunteur peut solliciter :

  • Les banques traditionnelles nationales comme la Société Générale, le Crédit Mutuel, LCL ou encore la Banque Postale.
  • Les banques en ligne comme Boursorama, BforBank ou Hello Bank uniquement pour un rachat de crédit à la consommation.
  • Les organismes de crédit spécialisé comme Cetelem, Cofinoga ou Sofinco.

Il est aussi possible pour l’emprunteur de mandater un intermédiaire en opérations bancaires et services de paiement, connu sous le sigle IOBSP. Ce professionnel a une excellente connaissance du secteur. Il dispose d’un grand réseau de partenaires pour négocier une offre adaptée tant sur les prestations que le budget. Ces spécialistes doivent être inscrits à l’ORIAS (Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance) pour pouvoir exercer.

Choisir une banque pour son rachat de crédit, quels critères regarder ?

Choisir une banque pour son rachat de crédit suppose pour l’emprunteur de comparer plusieurs critères. Au préalable, il constitue un dossier solide. L’établissement prêteur, quel qu’il soit, va étudier la solvabilité et le profil de l’emprunteur. Si la capacité financière est insuffisante, l’octroi du rachat de crédit ne sera pas possible. Le taux d’endettement après rachat doit être inférieur à 35 %. La situation professionnelle doit être stable avec des revenus réguliers. Quant aux garanties, elles sont exigées notamment avec un rachat de crédit immobilier. Elles sont une hypothèque ou un cautionnement et une assurance emprunteur. Si l’emprunteur est éligible au rachat de crédit, voici quelques critères à prendre en compte lors du choix de la banque.

Le taux d’intérêt

Le premier critère est évidemment le taux d’intérêt ou TAEA. Il sera plus élevé pour un rachat de crédit à la consommation (entre 4 et 6 %) qu’avec un rachat de crédit immobilier (entre 1 et 3 %). Un emprunteur qui domicile en plus ses comptes à davantage d’arguments pour négocier un taux bas.

Le coût total du rachat de crédit

En plus du TAEG, l’emprunteur doit comparer le TEG (taux effectif global) et le TAEA (taux annuel effectif de l’assurance) afin de choisir une banque pour son rachat de crédit. Le coût total du crédit dépend aussi des frais annexes. Ces derniers sont notamment ceux de dossier et/ou de courtage. Chez quelques organismes de crédit ou banques, ils sont gratuits.

La spécificité de l’offre

Certains établissements prêteurs ont spécialisé leur offre de rachat de crédit en fonction des profils des emprunteurs et de leur catégorie socioprofessionnelle. Cela peut être intéressant de les comparer quand l’emprunteur est artisan, fonctionnaire, libéral, indépendant, retraité, etc.

Les services complémentaires

En particulier si l’emprunteur change de domiciliation bancaire, il est intéressant de comparer les services complémentaires comme la gestion des comptes en ligne, un conseiller à l’écoute avec un accompagnement personnalisé, etc. Cela peut être également une carte bancaire gratuite, un découvert autorisé ou encore une somme d’argent versée pour une ouverture de compte.

Les facilités de remboursement

Enfin, l’emprunteur peut être sensible aux facilités de remboursement en cas de difficultés financières passagères. Certains organismes de crédit proposent des reports de mensualité, un différé de remboursement ou encore une pause temporaire de remboursement. Ces services ont bien sûr un coût qu’il faut connaître. Autre élément à vérifier, celui des indemnités de remboursement anticipé ou IRA. Il peut être judicieux de les négocier, voire de les supprimer.

Pour trouver une offre de rachat de crédit et choisir une banque, l’emprunteur, nous l’avons vu, peut mandater un intermédiaire. L’autre solution rapide et gratuite est de mettre en concurrence les établissements prêteurs via un comparateur en ligne dédié. L’emprunteur obtient en quelques minutes plusieurs devis s’il est éligible à l’opération. Il les compare en vérifiant :

  • le TAEG, le TAEA et le TEG ;
  • le montant de la mensualité ;
  • la durée du crédit ;
  • le coût total du crédit ;
  • les frais annexes.
 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Peut-on souscrire un prêt pour rembourser ses dettes ? Peut-on souscrire un prêt pour rembourser ses dettes ? Avec un ou plusieurs crédits en cours, une hausse des charges courantes et in fine un reste à vivre insuffisant, les dettes s’accumulent.Simulation Rachat de Crédit ! Gratuit et sans engagement...
  • Qu'est-ce qu'un rachat de soulte ? Qu'est-ce qu'un rachat de soulte ? Un rachat de soulte désigne une procédure réalisée devant un notaire qui permet de sortir d’une propriété en indivision, le plus souvent d’un bien immobilier, en particulier suite à un...