Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Quelle différence entre une renégociation de prêt et un rachat de crédit ?

Quelle différence entre une renégociation de prêt et un rachat de crédit ?

Quelle différence entre une renégociation de prêt et un rachat de crédit ?

Les taux d’intérêt sont encore en 2022 historiquement bas. Les emprunteurs, ayant souscrit un crédit il y a quelques années, souhaitent le négocier à nouveau pour diminuer leur coût et mieux gérer leur budget.

Deux techniques existent pour mener à bien ces objectifs. Il s’agit de la renégociation de prêt et du rachat de crédit. Ces opérations financières, souvent confondues, présentent pourtant une différence. Quelle est-elle ? Faisons le point dans notre article sur les caractéristiques et la différence entre une renégociation de prêt et un rachat de crédit.

Quelle différence entre une renégociation de prêt et un rachat de crédit ?

La différence majeure entre une renégociation de prêt et un rachat de crédit réside dans le partenaire financier. La renégociation du prêt s’effectue dans la banque où est détenu le crédit dont on souhaite abaisser le taux. Le rachat de crédit est, quant à lui, mis en place par un autre établissement bancaire ou organisme de crédit que celui qui détient le prêt à renégocier.

D’autres différences sont à souligner. Avec une renégociation, un seul avenant au contrat de crédit est nécessaire. Avec un rachat de crédit, l’emprunteur contracte obligatoirement un nouveau contrat de prêt. Quant aux objectifs de l’une ou l’autre des solutions, avec le rachat de crédit, ils vont bien au-delà d’une simple renégociation du taux nominal. Mais voyons cela plus en détail avec le principe de chacune des deux techniques financières.

La renégociation de prêt, quel est le principe ?

La renégociation d’un prêt concerne le plus souvent un crédit immobilier. Le principe consiste à négocier, avec son banquier, un taux d’intérêt nominal plus bas que celui obtenu lors de la signature du contrat de prêt. Le banquier n’est pas obligé d’accepter la renégociation. Cette baisse peut lui faire perdre de l’argent, mais a contrario son refus peut lui faire perdre son client. S’il accepte cette réévaluation, un avenant est annexé à l’offre de prêt initiale. L’objectif d’une renégociation de prêt est d’alléger la mensualité en réduisant le coût des intérêts. L’objectif peut être aussi de diminuer la durée de remboursement du crédit. L’emprunteur se désendette plus vite ou il rééquilibre son budget en améliorant son reste à vivre. À noter que des frais bancaires peuvent être appliqués pour une opération de renégociation.

Le rachat de crédit, quel est le principe ?

Nous l’avons vu, le rachat de crédit est mis en place par un nouvel établissement prêteur que celui qui détient le ou les contrats de prêt à renégocier. Avec un rachat de crédit, ce n’est pas seulement le crédit immobilier qui fait l’objet d’une renégociation. Tous les crédits de tous les types (consommation, immobilier, y compris les dettes) peuvent être inclus dans l’opération si l’emprunteur le souhaite.

Appelé également regroupement ou restructuration des dettes, le rachat de crédit consiste à regrouper ses crédits en cours au sein d’un unique prêt. L’emprunteur dispose alors d’une seule mensualité, en principe allégée par rapport au cumul des précédentes. En contrepartie, la durée de remboursement du crédit s’allonge et in fine le coût total du crédit. Si la baisse du taux d’intérêt compense suffisamment, il va de soi que le coût ne sera pas trop impacté. Ce qui est en principe le but recherché avec un seul rachat de crédit immobilier.

Comment fonctionne un rachat de crédit ?

Si le nouvel établissement bancaire accepte le refinancement de la dette, il solde les crédits et dettes en cours auprès de la banque d’origine. Auparavant, il propose un nouveau contrat de prêt à l’emprunteur avec un taux, une durée et une mensualité négociée. Une nouvelle garantie hypothécaire et une mainlevée sur la précédente sont mises en place avec un rachat de crédit immobilier. Dans ce cas, c'est le notaire qui solde les créances puisqu’il est seul habilité à rédiger l’acte officiel de la garantie.

Combien coûte un rachat de crédit ?

Les frais d’un rachat de crédit sont plus élevés que ceux d’une renégociation en particulier avec le rachat d’un prêt immobilier. Il faut en tenir compte pour évaluer la rentabilité de l’opération. Les frais d’un rachat de crédit varient de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers et sont :

  • Les indemnités de remboursement anticipé ou IRA.
  • Les frais de mainlevée de la garantie hypothécaire.
  • Les frais de la nouvelle garantie : hypothèque ou caution.
  • Les frais de dossier et/ou de courtage.

Comment choisir entre une renégociation et un rachat de crédit ?

Avant de choisir entre une renégociation de prêt et un rachat de crédit, il faut s’assurer de la faisabilité du projet, mais également de sa rentabilité. Les critères à respecter pour l’une comme pour l’autre de ces deux techniques financières sont :

  • D’être dans le premier tiers de remboursement du crédit, c’est-à-dire quand les intérêts payés sont supérieurs au capital amorti.
  • De négocier un taux d’intérêt inférieur de 0,8 % minimum par rapport au précédent.
  • D’avoir un capital à rembourser supérieur à 70 000 €.

L’emprunteur peut demander une simulation gratuite auprès de sa banque ou utiliser un simulateur en ligne. Il ne faut pas hésiter à mettre en concurrence les organismes de crédit. Là où sa banque peut refuser la renégociation, un nouvel établissement prêteur peut être à même de proposer un nouveau contrat de prêt avec des conditions plus favorables. Les établissements bancaires sont toujours à la recherche de nouveaux clients, en particulier si leur profil est bon. L’emprunteur compare les frais, le TAEG, la durée et la mensualité des diverses offres qu’il obtient. Que ce soit pour une renégociation de prêt ou pour un rachat de crédit, la situation personnelle et professionnelle de l’emprunteur doit convenir aux exigences des établissements bancaires. Il faut notamment une capacité financière suffisante avec un taux d’endettement inférieur à 35 %. Un emploi en CDI, des revenus réguliers et une épargne sont des atouts non négligeables.

Pour conclure, la différence entre une renégociation de prêt et un rachat de crédit réside essentiellement dans l’établissement prêteur. La renégociation a lieu dans la banque d’origine du prêt. Mais c’est en principe un nouveau partenaire financier qui effectue le rachat de crédit. Cette différence implique soit un avenant au contrat initial avec une renégociation de prêt soit un nouveau contrat avec un rachat de crédit. Quoi qu’il en soit, comparer les offres de rachat de crédit pour obtenir le meilleur taux d’intérêt est judicieux. Ces deux techniques ont pour but d’abaisser le taux initial. L’emprunteur peut se servir des propositions reçues comme arguments pour convaincre son banquier d’accepter une renégociation. Celui-ci n’est pas tenu d’accepter une renégociation.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Rachat de crédit sans garantie hypothécaire Rachat de crédit sans garantie hypothécaire La mise en place d’une hypothèque lors d’un rachat de crédit n’est pas automatique. Bien souvent, certains établissements financiers accordent ce type d’opération bancaire sans garantie...
  • Peut-on racheter les crédits de son conjoint ? Peut-on racheter les crédits de son conjoint ? Un couple marié ou pacsé contracte souvent des crédits en commun. Pour financer une voiture, un bien immobilier ou des travaux, ils deviennent co-emprunteurs et responsables à parts égales des...