Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Rachat de crédit sans changer de banque ou avec un nouvel établissement ?

Rachat de crédit sans changer de banque ou avec un nouvel établissement ?

Rachat de crédit sans changer de banque ou avec un nouvel établissement ?

Pour réduire leur taux d'endettement ou pour bénéficier simplement d’un meilleur taux d’intérêt, les emprunteurs recourent au rachat de crédit.

Appelé également restructuration des dettes, le rachat de crédit permet le regroupement des prêts en cours au sein d’un seul crédit. Mis en place le plus souvent par un autre établissement bancaire, le rachat de crédit ne suppose pas nécessairement d’y domicilier le compte. Rachat de crédit sans changer de banque ou avec un nouvel établissement ? Nous vous expliquons les possibilités.

Un rachat de crédit dans un nouvel établissement bancaire, qu’est-ce que c’est ?

Plusieurs objectifs peuvent amener les emprunteurs à recourir au rachat de crédit avec un nouvel établissement bancaire. Ils peuvent d’ailleurs être liés ou non :

  • Profiter de taux d’intérêt bas.
  • Abaisser la durée de remboursement de ses crédits.
  • Réduire sa mensualité pour diminuer le taux d'endettement.
  • Emprunter pour financer un nouveau projet.
  • Obtenir de la trésorerie.

Le rachat de crédit est une solution. Son fonctionnement est simple. Un nouvel établissement bancaire, mis auparavant en concurrence, rachète à la banque, où sont détenues les dettes, les crédits en cours. Il les regroupe au sein d’un unique crédit dont les conditions négociées permettent d’obtenir un taux d’intérêt plus bas. L’emprunteur n’a plus qu’une seule mensualité à rembourser, allégée par rapport au cumul des précédentes. Le taux d'endettement diminue, mais en contrepartie la durée de remboursement augmente sauf si elle est compensée par la baisse du taux. Avec un reste à vivre supérieur, le budget du ménage se rééquilibre.

Faut-il changer de banque avec une opération de rachat de crédit ?

Deux significations sont possibles quand on parle de rachat de crédit sans changer de banque :

  1. Solliciter un rachat de crédit auprès de sa banque.
  2. Solliciter un rachat de crédit auprès d’un autre établissement bancaire ou organisme spécialisé tout en laissant la domiciliation du compte courant dans sa banque.

S’il s’agit du premier cas, l’emprunteur peut tout à fait solliciter sa banque pour une restructuration des dettes. C’est d’ailleurs le premier interlocuteur à contacter. En pratique, il est conseillé de mettre les offres de rachat de crédit en concurrence pour obtenir la plus avantageuse. La banque n’est pas forcément la mieux placée, eu égard à sa politique commerciale, de proposer à un emprunteur déjà client un rachat de crédit intéressant. Accepter la renégociation des taux initialement proposés peut lui faire perdre de l’argent. Elle peut toutefois y consentir si l’emprunteur est un bon client et qu’elle ne souhaite pas le voir partir à la concurrence.

Quant au 2e cas, obtenir un rachat de crédit auprès d’un nouvel établissement ne suggère pas d’y domicilier également son compte. Les organismes spécialisés acceptent pour la plupart une offre de rachat de crédit sans changer de banque. Ce n’est pas forcément le cas avec une banque traditionnelle. L’emprunteur conserve son compte courant dans sa banque. L’échéance du rachat de crédit y sera prélevée chaque mois comme avec n’importe quel prélèvement extérieur.

Comment changer de banque lors d’un rachat de crédit ?

Si l’emprunteur souhaite toutefois changer de banque lors de son rachat de crédit et domicilier son compte bancaire auprès du nouvel établissement, il le peut. Depuis 2017 la loi dite “Macron” relative à la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques” le permet. Les démarches de changement de domiciliation sont simplifiées grâce à la création du “mandat de mobilité”. Avec ce document, le nouvel établissement s’occupe de tout, en particulier le changement des prélèvements et virements récurrents d’un compte à l’autre. Le changement de banque est en principe gratuit. À noter que sans rachat de crédit, l’emprunteur ne peut transférer ses crédits en cours vers une nouvelle banque. Cette disposition fait partie des négociations de la loi Macron : les crédits à la consommation et les crédits immobiliers ne sont pas transférables dans le cadre de la mobilité bancaire. Cela permet aux banques de garder le bénéfice des prêts qu’elles ont consentis. C’est différent avec un rachat de crédit, car avec cette opération la banque perçoit des indemnités de remboursement anticipé (IRA) lorsque les crédits sont soldés.

Où trouver la meilleure offre de rachat de crédit sans changer de banque ?

Pour trouver la meilleure offre de rachat de crédit sans changer de banque, la première étape consiste à simuler la faisabilité de son projet. Via un simulateur gratuit en ligne, l’emprunteur connaît en moins de dix minutes son éligibilité à l’opération. S’il consulte son banquier, cette simulation doit lui être systématiquement proposée. Elle permet d’obtenir :

  • le taux d’intérêt du rachat ou TAEG ;
  • le taux d’intérêt de l’assurance ou TAEA ;
  • le taux effectif global ou TEG ;
  • le montant de la mensualité ;
  • la durée de remboursement ;
  • le coût total du rachat.

Avec ces informations, l’emprunteur peut mettre en concurrence les organismes spécialisés. Ces derniers sont en mesure de proposer des offres plus compétitives qu’une banque traditionnelle. Via un comparateur en ligne dédié au rachat de crédit, l’emprunteur reçoit des devis personnalisés. Souvent néophyte en matière de rachat de crédit, l’emprunteur peut aussi mandater un courtier indépendant. Cet expert connaît parfaitement les spécificités de cette opération financière pour la négocier avec le meilleur taux et une durée adéquate.

Solliciter un rachat de crédit pour regrouper ses prêts en un seul avec une mensualité allégée ne veut pas dire changer de banque. La banque où sont détenus les prêts à racheter est habilitée à le faire. Quant à la domiciliation bancaire, elle reste facultative si le rachat de crédit s’effectue auprès d’un nouvel établissement. Toujours est-il qu’un regroupement de crédit effectué dans sa banque est moins coûteux. Un rachat de crédit comprend des frais annexes. Ils peuvent nuire à la rentabilité de l’opération. Ces frais sont :

  • Les indemnités de remboursement anticipé ou IRA correspondant 3 % du capital restant dû ou les six derniers mois d’intérêt.
  • Les frais de garantie hypothécaire avec un rachat de crédit immobilier représentant en moyenne 2 à 5 % du capital emprunté.
  • Les frais de dossier ou de courtage variables de 1 à 7 % du montant financé.
 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Rachat de crédit sans pénalité de remboursement Rachat de crédit sans pénalité de remboursement Pour alléger le budget en diminuant les mensualités ou renégocier le taux d’intérêt d’un crédit immobilier, les emprunteurs se laissent de plus en plus tenter par une opération de rachat...
  • Qu'est-ce qu'un rachat de soulte ? Qu'est-ce qu'un rachat de soulte ? Un rachat de soulte désigne une procédure réalisée devant un notaire qui permet de sortir d’une propriété en indivision, le plus souvent d’un bien immobilier, en particulier suite à un...