Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Placements > L'assurance vie : fonctionnement, avantages, comment la choisir ?

L'assurance vie : fonctionnement, avantages, comment la choisir ?

L'assurance vie : fonctionnement, avantages, comment la choisir ?

Si vous cherchez à investir dans un produit d’épargne à moyen ou long terme, alors vous pouvez souscrire un contrat d’assurance vie. Ce produit financier vous permettra de faire fructifier votre capital tout en l’épargnant. Vous pourrez en être le bénéficiaire ou nommer un ou plusieurs de vos proches comme bénéficiaires si vous décédez.

Le capital du contrat d’assurance vie est investi dans des fonds composés de plusieurs supports d’investissements comme les fonds en euros ou les unités de compte.Ce même contrat d’assurance vie bénéficie également d’avantages fiscaux sous certaines conditions. Voici en détail le fonctionnement d’une assurance vie.

Fonctionnement de l’assurance vie

L’assurance vie est un produit financier servant à réaliser une épargne tout en pouvant bénéficier d’avantages fiscaux. Les deux peuvent se cumuler et le produit peut se transmettre à des personnes nommées après le de décès du souscripteur hors succession. Le but premier de ce contrat d’épargne reste pour son souscripteur de préparer sa retraite afin d’avoir des revenus complémentaires ou d’anticiper une acquisition immobilière. À noter que l’assurance vie ne doit pas être confondue avec l’assurance décès. Dans le contrat décès, l’assureur doit verser le capital ou une rente au décès du souscripteur. En général, une assurance décès est souscrite par une personne pour permettre à sa famille de payer les études de ses enfants ou de rembourser un emprunt si la personne décède de façon anticipée.

De quels supports d’investissement est composée une assurance vie ?

L’assurance vie est composée de fonds en euros pour la garantie du capital et des unités de comptes pour les investissements. Le fonds en euros comporte la garantie en capital. Ainsi, vous ne pouvez pas le perdre. Chaque année, les intérêts générés vous sont reversés au 31 décembre. Ils reposent sur un rendement du taux minimum garanti et sur la participation aux bénéfices. Les unités de compte n’offrent aucune garantie en capital. Vous pouvez ainsi investir dans des actions, de l’immobilier et des actions. Le rendement peut être positif, mais également négatif s’il existe une baisse des marchés financiers. Les OPVCM pouvant être obligataires, obligataires, fonds à diverses formules, actions ou fonds alternatifs, sont regroupées (Organismes de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières) et ont deux statuts juridiques bien distincts l’un de l’autre, à savoir :

  • Les SICAV
  • Les FCP

Pour l’immobilier, il existe :

  • Les SCI
  • Les SCPI
  • Les OPCI

Les unités de comptes offrent souvent un taux de rendement plus élevé que celui du fonds en euros lorsqu’il est positif. En contrepartie, elles peuvent vous faire perdre une partie de votre capital.

Les avantages de l’assurance vie

L’assurance vie permet de faire fructifier un capital jusqu’au départ en retraite du souscripteur. Elle est intéressante à plusieurs titres, car elle permet de constituer ce capital sur du long terme mieux rémunéré que le livret d’épargne de type A. Son rendement peut effectivement atteindre 2 % certaines années sur les fonds en euros et encore bien plus sur les unités de compte. Au bout de quelques années, vous avez la possibilité de retirer votre capital sans avoir à payer d’impôts sur les intérêts générés ou vous le faire verser sois la forme de rente viagère pour compléter vos revenus. L’assurance vie est encore un produit financier de placement très avantageux pour transmettre votre patrimoine, car vous pouvez choisir vos bénéficiaires.

Quels sont les frais générés par l’assurance vie ?

Les frais générés par l’assurance vie sont assez nombreux et sont constitués par :

  • Les frais de gestion allant de 0,6 à 1 % du capital
  • Les frais d’arbitrage lors de modification de supports s’élevant de 0 à 1 % du montant du transfert
  • Les frais d’entrée allant de 0 à 5 % du montant versé. Dans certains contrats, le barème est dégressif selon le montant de la prime tout en ayant un prélèvement supérieur à 3,5 %.

Fiscalité de l’assurance vie

Les intérêts liés aux versements effectués au titre de l’assurance vie sont soumis au prélèvement unique depuis 2017. Ce prélèvement unique ou flat tax s’applique que si vous sortez une partie ou la totalité de votre capital. Si le montant du retrait est inférieur à 150 000 € et s’effectue après plus de 8 ans de détention, le prélèvement forfaitaire unique sera de 7,5 % sinon, il est de 12,8 % + les prélèvements sociaux s’élevant à 17,2 %. Si aucun retrait n’est effectué, il n’y a rien à payer. Les prélèvements sociaux s’appliquent sur les intérêts générés par les fonds en euros chaque année. Une partie de la rente viagère, vient se rajouter aux autres revenus imposables du foyer fiscal.

L’assurance vie et la succession

Si vous êtes souscripteur d’une assurance vie et que vous désignez votre conjoint ou partenaire de pacs dans votre contrat, à votre décès, aucun ne sera redevable de droits de succession. Pour les autres bénéficiaires nommés, la fiscalité s’applique ainsi :

  • Si les primes sont versées avant 70 ans, il existe un abattement de 152 500 € par bénéficiaire. Les capitaux sont alors taxés à 20 % jusqu’à 700 000 € et à 31,25 % à partir de 852 500 €.
  • Si les primes sont versées après 70 ans, seul un abattement de 30 500 € s’applique par bénéficiaire quel qu’en soit le nombre.
  • Si les versements ont été effectués avant le 13 octobre 1998 et que le contrat a été souscrit avant le 20 novembre 1991, alors, les montants sont exonérés de droits de succession.

Auprès de qui souscrire un contrat d’assurance vie ?

Vous pouvez souscrire un contrat d’assurance vie auprès de votre banque ou d’un organisme financier concurrent, d’une association d’épargnants ou encore auprès d’un courtier spécialisé dans ce produit financier d’épargne. L’assureur doit toujours vous informer des caractéristiques particulières du produit. Ainsi, votre intermédiaire doit connaître au mieux vos besoins en épargne ainsi que votre profil pour vous proposer le produit vous correspondant le mieux. Il doit savoir si votre priorité est de placer une épargne, de la transmettre, de la faire fructifier ou de vous garantir des revenus complémentaires.

Comparer les meilleures assurances vie

Actuellement, les taux des fonds en euros de l’assurance vie ne sont pas très élevés, car ils se situent autour d’1,5 %. Pour trouver le meilleur contrat d’assurance vie vous correspondant, vous pouvez utiliser un comparateur en ligne. Plusieurs organismes vont entrer en rapport avec vous. Cette opération est gratuite et sans engagement de votre part. Surtout, n’omettez jamais de leur préciser votre priorité en matière de placement pour qu’ils vous proposent l’assurance vie la plus conforme à vos attentes et besoins.

 
 

Comparateur Assurance Vie
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers