Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Placements > Assurance Vie > Quelle est la durée d’une assurance vie ?

Quelle est la durée d’une assurance vie ?

Quelle est la durée d’une assurance vie ?

Les Français sont les champions européens de l’Épargne. Avec près de 12 000 milliards d’encours brut, l’immobilier est en tête des placements pour 55 % de l’épargne.

Les placements financiers se portent bien avec environ 5 000 milliards d’encours. L’assurance vie est en tête pour près de 40 % des placements. Ce produit d’épargne est aujourd’hui encore plébiscité par les ménages pour sa fiscalité avantageuse et des rendements attractifs. Intéressons-nous dans cet article à la durée d’une assurance vie avec au préalable un rappel de son fonctionnement.

Quel est le fonctionnement d’une assurance vie ?

À l’instar du PER ou du PEA, l’assurance vie constitue un produit d’épargne à moyen et long terme. Contrat tripartite, voire quadripartite, entre l’assureur, le souscripteur (souvent l’assuré) et le bénéficiaire, l’assurance vie permet de constituer et de valoriser une épargne. L’épargnant alimente son contrat avec des versements volontaires, ponctuels ou programmés. Cet argent est investi sur différents types de supports pour obtenir les meilleurs rendements qui sont fonction des risques qu’est prêt à prendre l'épargnant. En effet, deux types de contrats sont proposés par les distributeurs :

  • Soit un contrat monosupport composé uniquement de fonds en euros pour un capital garanti, mais de faibles rendements de l’ordre de 1,5 à 2 %/an.
  • Soit un contrat multisupport composé de fonds en euros et d’unités de compte ou UC pour des rendements plus performants (de 3 à 7 % en moyenne), mais avec un risque de perte en capital dû à un investissement sur les marchés financiers.

Pour gérer son contrat d’assurance vie, l’épargnant a le choix entre une gestion profilée, une gestion libre ou une gestion mandatée. Des frais, variables d’un distributeur à un autre, sont à prévoir comme les frais de versement, de gestion annuelle ou encore d’arbitrage.

Quelle est la durée d’une assurance vie ?

En théorie, il n’existe aucune durée légale avec un contrat d’assurance vie. En pratique, les souscripteurs et les assureurs mentionnent souvent un terme dans les clauses. Il s’agit de la date d’échéance à laquelle prend fin le contrat, autrement dit, dans le jargon juridique, le dénouement du contrat qui marque sa fin. Il faut savoir que trois types de contrats sont possibles avec ce produit d’épargne entraînant in fine des objectifs différents :

  • Une assurance vie souscrite en cas de vie pour par exemple un complément de revenus à la retraite ou l’acquisition d’une résidence principale.
  • Une assurance vie souscrite en cas de décès pour transmettre son patrimoine à ses proches.
  • Une assurance mixte en cas de vie et de décès.

Selon l'objectif du contrat, l’assuré peut fixer librement ou pas la durée de son assurance vie. Au terme du contrat et selon ses modalités, l’assuré récupère l’argent placé avec les intérêts sous la forme d’un capital et/ou d’une rente. Le versement intervient en principe dans un délai d’un mois. Avec une assurance vie d’une durée fixe, il existe, la plupart du temps, une clause de prorogation tacite. Si c’est le cas (cf. modalités du contrat) et sauf demande contraire du titulaire, le contrat perdure. La durée est reconduite par périodes successives d’un an. S’il n'existe pas de clause de prorogation, l’assuré peut décider d’une nouvelle durée avec une date d’échéance pour prolonger son assurance vie.

Quelles sont les possibilités pour sortir d’un contrat d’assurance vie ?

A contrario d’un PER, l’argent sur une assurance vie est disponible à n’importe quel moment. Seule change la fiscalité appliquée sur les gains avant ou après huit ans de contrat. Le capital est toujours exonéré d’impôt si l’assuré en dispose en cas de vie ou le transmet en cas de décès. De facto, la durée d’un contrat d’assurance vie est soumise également au déblocage de l’argent. Le contrat prend fin dès lors que l’assuré procède au rachat total de son capital. Le contrat est clôturé et avec lui l’antériorité fiscale. Pour éviter cette situation, il est conseillé de procéder à des rachats partiels. Le contrat d’assurance vie cesse également au décès du titulaire. Le capital est transmis aux bénéficiaires désignés dans la clause du même nom. Il est transmis hors succession avec une exonération des droits jusqu’à hauteur de 152 500 €.

Quelle est la durée optimale d’une assurance vie ?

La durée optimale d’un contrat d’assurance vie varie d’un épargnant à un autre en fonction des objectifs de placement et de la nature du projet, du type d’investissement ou encore de la défiscalisation.

La durée d’une assurance vie en fonction de l’objectif

Une assurance vie peut être adaptée à des objectifs de moyen et long terme. L'épargnant peut vouloir capitaliser pour s’acheter un logement et un autre anticiper sa retraite. Pour le premier, la durée est à moyen terme, soit environ 5 ans. Pour le second, la durée est à long terme de 10 à 20 ans afin de constituer une épargne suffisante pour un complément de revenus. Une épargne de court terme, moins de deux ans, n’a pas grand intérêt avec une assurance vie. Dans ce cas, il s’agit d’une épargne de précaution utilisable de suite et à placer plutôt sur un livret A ou un LDDS.

La durée d’une assurance vie en fonction du type d’investissement

La durée d’une assurance vie est également dépendante du type de support choisi et de la répartition des actifs. Avec des unités de compte (produits structurés, OPCVM, immobilier), il est préférable de placer son argent à long terme. Même si le capital n’est pas garanti, les meilleurs rendements s'obtiennent en principe sur plusieurs années. Quelques mois avant de récupérer son capital, l'épargnant ou son gestionnaire peut procéder à des arbitrages pour le sécuriser sur des fonds en euros. Les supports sont choisis selon la durée d’investissement souhaitée. À noter, l’assurance vie est un contrat très souple, facilement révisable sur la durée. Il faut bien sûr tenir compte des frais incompressibles pour que la rentabilité du placement soit totale. Le pourcentage des gains est donné en brut. Hormis les frais, il convient d’ôter les taxes et l’inflation pour obtenir la durée effective d’investissement et in fine obtenir la valeur nette du rendement.

La durée d’une assurance vie en fonction de l’avantage fiscal

Enfin, la durée d’une assurance vie s’apprécie également selon l’optimisation fiscale souhaitée. À la souscription du contrat entre en jeu une date d’ouverture qui entérine la date de dégressivité fiscale des plus-values. Avant huit, les plus-values sont taxées à hauteur de la Flat Tax, soit 30 % pour les versements effectués après septembre 2017. Après 8 ans, l’assurance vie devient attractive sur le plan fiscal. L’assuré bénéficie d’un abattement sur les gains de 4 600 € chaque année (9 200 € pour un couple). D’où l'intérêt pour l’épargnant de procéder à des rachats partiels après 8 ans.

Pour résumer, une assurance vie n’a pas de durée dans le temps sauf si une date d’échéance est mentionnée dans le contrat. Elle prend fin quoi qu’il arrive lors du rachat total du capital ou si l’assuré décède. Pour conserver l'antériorité fiscale de son contrat, il peut être judicieux de procéder uniquement à des rachats partiels. Avec le minimum éligible placé sur le contrat (variable en fonction des distributeurs), l’assurance vie perdure et ce même sans procéder à aucun versement.

 
 

Comparateur Assurance Vie
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Fiscalité de l'assurance vie : tout comprendre ! Fiscalité de l'assurance vie : tout comprendre ! Depuis la loi de finances de 2018, le gouvernement a réformé la fiscalité des revenus du capital. L'objectif est de simplifier et de réduire la fiscalité de l’épargne pour les capitaux...
  • Quels sont les avantages d’une assurance vie ? Quels sont les avantages d’une assurance vie ? L’assurance vie est un produit d’épargne très apprécié des Français. Cet investissement comporte de nombreux avantages et peut être une excellente solution pour ceux qui souhaite financer...