Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Fins de mois difficiles : 6 solutions pour tenter de s'en sortir !

Fins de mois difficiles : 6 solutions pour tenter de s'en sortir !

Fins de mois difficiles : 6 solutions pour tenter de s'en sortir !

De plus en plus de Français connaissent des fins de mois difficiles, voire sont en situation de pauvreté. Selon les chiffres de l’INSEE, près de 20 % ont un reste à vivre insuffisant.

Un compte bancaire à découvert, des crédits en cours trop nombreux, des dépenses imprévues, la situation se complique vite si rien n’est entrepris rapidement. Mais alors que faire pour tenter de se sortir des fins de mois difficiles ? Des solutions existent. Nous en avons recensé 6 à mener après un bilan précis de sa situation financière.

Quelles sont les raisons des fins de mois difficiles ?

Les fins de mois difficiles résultent souvent de plusieurs éléments qui mis bout à bout entraînent des difficultés financières quelquefois inextricables. Elles sont souvent la résultante d’aléas de la vie comme un divorce, un décès, une perte d’emploi. Ces événements entraînent une baisse de revenus. Couplés à un loyer élevé, ils ne permettent pas d’avoir un reste à vivre suffisant pour honorer les charges courantes du foyer comme l’alimentation, les transports, les assurances, l’énergie, etc. Force est de constater que la part budgétaire dédiée au logement a augmenté ces dernières années quelquefois au détriment des salaires. Selon l’INSEE, elle est de l’ordre de 37 % pour les ménages déclarant de faibles revenus. Ramenée au taux d’endettement, elle est supérieure au taux maximum de 35 % recommandé par le HCSF.

Les fins de mois difficiles peuvent également être la résultante de plusieurs crédits en cours. Cette raison explique aussi une conséquence de la première. Les mensualités cumulées dépassent la capacité financière du ménage. Les échéances ne peuvent plus être honorées ou le sont au détriment d’autres charges. Le budget est totalement déséquilibré avec comme effet boule de neige des découverts bancaires récurrents, voire une situation de surendettement pour les cas les plus extrêmes.

6 solutions pour essayer de se sortir des fins de mois difficiles

Avant de mettre en place nos 6 solutions pour essayer de se sortir de fins de mois difficiles, la première démarche consiste à remettre à plat son budget. Faire un bilan des recettes et des dépenses est primordial pour tenter de faire des économies et inverser la spirale de l’endettement. Avec des outils simples de gestion (applications gratuites, tableur, etc.), le ménage dresse un état des lieux :

  • Des revenus : salaires, allocations, pension…
  • Des charges fixes : loyer, crédits…
  • Des charges contraintes : énergie, impôts…
  • Des charges essentielles : alimentation, transport, assurances, téléphonie…
  • Des charges non-essentielles : loisirs, habillement, sorties…

Avec cette analyse rigoureuse, le ménage estime les postes ou des économies peuvent être entreprises. Le mieux pour y parvenir est également d’avoir une comptabilité journalière avec un suivi du compte bancaire régulier pour éviter les découverts non autorisés. Ces derniers sont très coûteux en raison d’intérêts très élevés. Peut-être est-il possible d’en négocier un avec sa banque, le temps d’aplanir sa mauvaise passe financière. Après cette remise à plat du budget, 6 solutions sont à entreprendre pour éviter les fins de mois difficiles.

1 - Renégocier ses contrats

La première astuce pour sortir de fins de mois difficiles est de renégocier ses contrats d’assurance, de mutuelle et d’abonnements divers comme la téléphonie et même l’énergie. À date anniversaire ou après la première année d’engagement, il est possible de les résilier sans frais pour trouver des offres adaptées moins chères. Avec un comparateur en ligne dédié, le particulier obtient des devis personnalisés à des tarifs compétitifs.

2 - Adopter la mensualisation

La mensualisation est une excellente méthode pour budgétiser efficacement les dépenses contraintes ou essentielles comme l’électricité, les impôts, les assurances. Le ménage connaît à l’avance le montant des versements à effectuer. En principe, il reçoit un échéancier en début d’année qui permet d’établir un prévisionnel. Des prélèvements sont mis en place avec les différents organismes de préférence en début du mois. La plupart des organismes consentent à ses facilités de paiement le plus souvent gratuitement ou contre quelques euros de frais de gestion.

3 - Régler ses achats en espèces

Une 3e solution pour sortir des fins de mois difficiles est de régler, dès que possible, ses achats en espèces. Chaque mois ou avant chaque session de courses, le consommateur peut retirer la somme d’argent nécessaire. En laissant sa carte bleue chez lui, il sait qu’il ne pourra pas dépenser davantage que ce qu’il possède en espèces. En principe, on dépense beaucoup moins avec cette astuce. La valeur de l’argent est plus difficile à appréhender qu’avec des paiements par carte bleue, tellement facile de nos jours sur internet.

4 - S’entourer des bons interlocuteurs

Pour lutter contre les fins de mois difficiles, il est également important de rencontrer les bonnes personnes, organismes ou associations. Ces interlocuteurs sont là pour aider les ménages dans leurs démarches pour obtenir des aides tant financières que matérielles. En premier lieu, il faut contacter la mairie de son lieu de résidence. Elle oriente les particuliers endettés vers les services d’assistance sociale ou les centres communaux ou intercommunaux d’action sociale. Parmi les aides possibles, mentionnons :

  • les aides au logement ;
  • les aides à la santé avec la complémentaire santé solidaire ou CSS ;
  • les aides pour ses factures d’énergie ou de téléphonie ;
  • les allocations familiales ;
  • les aides alimentaires, etc.

5 - Trouver une source de revenus complémentaires

Une 5e astuce pour entreprendre de se sortir de fins de mois difficiles est de trouver une source de revenus complémentaires. Grâce à Internet, c’est simple de nos jours de vendre des objets dont on ne se sert plus, de louer une chambre inoccupée ou sa voiture inutilisée le temps d’un week-end. En se déclarant microentrepreneur, il est possible de proposer des services d’aides à la personne rémunérés comme des travaux de bricolage ou d’entretien des jardins. Des plateformes internet spécialisées permettent de s’inscrire gratuitement pour que les prestations proposées soient accessibles par le plus grand nombre.

6 - Négocier un rachat de crédits

Notre 6e solution pour se sortir de fins de mois difficiles consiste à réduire les mensualités de ses crédits en cours pour retrouver du pouvoir d’achat. Comment ? En regroupant ses crédits lors d’une opération financière appelée un rachat de crédits. Un établissement bancaire, autre que sa banque, rachète les prêts. Il les regroupe au sein d’un unique crédit. Le taux d’intérêt est négocié en principe à la baisse. La mensualité s’allège par rapport au cumul des précédentes. Le taux d’endettement diminue pour idéalement repasser en deçà du seuil des 35 %. La gestion est facilitée avec un seul interlocuteur. Il est même possible d’inclure une somme complémentaire de trésorerie. En contrepartie, la durée de remboursement s’allonge et le coût total du crédit augmente. Attention également aux frais annexes ! Ils peuvent affecter la rentabilité de l’opération de rachat de crédits.

Notre liste de solutions pour tenter de se sortir de fins de mois difficiles est loin d’être exhaustive. D’autres astuces sont à considérer comme le DIY, l’achat de produits d’occasion ou encore se constituer une épargne de sécurité dès que possible. Il est essentiel de prioriser les dépenses contraintes, d’anticiper les dépenses imprévues et de réduire les dépenses superflues. En ce qui concerne le rachat de crédit, des simulateurs en ligne gratuits et sans engagement permettent de vérifier son éligibilité à l’opération. Il suffit ensuite, après un premier accord de principe, de passer à la mise en concurrence des offres via un comparateur.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Rachat de crédit de 100 000 € : conseils et simulation Rachat de crédit de 100 000 € : conseils et simulation Si l’on souhaite bénéficier de la baisse des taux d’emprunt, on peut opter pour le rachat de crédit immobilier. Et pour cela il n’est pas nécessaire d’avoir souscrit un prêt important....
  • Rachat de crédit sans avis d'imposition Rachat de crédit sans avis d'imposition L’avis d’imposition est régulièrement exigé par les organismes de prêts au moment où un consommateur sollicite un rachat de crédit. Ce document fait partie des pièces justificatives à...