Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Choisir son organisme de rachat de crédit : 5 conseils

Choisir son organisme de rachat de crédit : 5 conseils

Choisir son organisme de rachat de crédit : 5 conseils

Faire racheter ses crédits suppose de choisir le bon organisme financier. Banques, organismes spécialisés ou encore courtiers, les possibilités sont nombreuses.

Dans cet article, nous délivrons 5 conseils pour choisir son organisme de rachat de crédit. De la réputation en passant par les frais annexes ou encore la flexibilité, ils sont à découvrir en détail. Au préalable, nous faisons un rappel du principe d’un rachat de crédit et des partenaires envisageables pour mettre en place cette solution de désendettement.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit ?

Quand trop de crédits contractés pénalisent le reste à vivre du foyer et sa capacité de remboursement, les emprunteurs peuvent solliciter un rachat de crédit. On l’appelle également regroupement de crédit ou restructuration de crédit ou encore consolidation des dettes. Cette opération consiste à regrouper tous les crédits en cours pour n’en obtenir qu’un seul. L’objectif de cette technique financière est d’alléger la mensualité pour diminuer un taux d’endettement excessif. En contrepartie, la durée de remboursement s’allonge et in fine le coût total du crédit.

Le fonctionnement d’un rachat de crédit est simple. Un établissement financier, en principe différent de celui où sont souscrits les crédits, rachète les prêts en cours. Il propose alors un nouveau prêt unique avec des conditions négociées : taux d’intérêt, montant de la mensualité, durée, assurance, etc. Tous les types de crédits peuvent être inclus dans un rachat de crédit y compris les dettes (hors dettes de jeu). L’idéal est donc de choisir un organisme de rachat de crédit proposant un TEG plus bas que le TEG moyen obtenu avec les prêts à regrouper. Mais d’autres critères entrent en ligne de compte pour faire ce choix.

Quels organismes financiers proposent le rachat de crédit ?

Avant de choisir son organisme de rachat de crédit, il faut évidemment connaître les partenaires envisageables pour cette opération. En France, les acteurs sont nombreux sur le marché. Mais pour la moitié, ce sont des filiales des banques nationales. Elles proposent des taux homogènes et des frais raisonnables. Elles sont par exemple :

  • SYGMA BNP Paris Personal Finance ;
  • CRÉDIT LIFT Courtage ;
  • CGI Finance ;
  • MY MONEY BANK, etc.

Les autres acteurs du rachat de crédit sont les spécialistes du crédit à la consommation. Leurs produits d’appel sont les prêts auto, les prêts personnels ou encore les prêts travaux. Mais le rachat de crédit est aussi une solution proposée par ces spécialistes. La simulation, auprès de ces organismes, est très facile. Elle s’effectue en ligne avec un outil dédié et un accord de principe en moins de cinq minutes. Ces spécialistes sont essentiellement CETELEM, SOFINCO ou encore COFINOGA.

Enfin, même s’il ne s’agit pas d’un organisme de rachat de crédit à proprement parler, il faut mentionner le courtier spécialisé en rachat de crédit. Il joue le rôle d’intermédiaire entre les organismes et les emprunteurs. Mandaté par ses clients, le courtier conseille, accompagne et négocie les offres de rachat de crédit directement auprès des organismes.

Nos 5 conseils pour choisir son organisme de rachat de crédit

Pour mettre en concurrence les offres de rachat de crédit, l’emprunteur dispose de trois possibilités :

  1. Le démarchage en direct par téléphone ou en agence.
  2. Le mandat de recherche délégué à un courtier spécialisé en rachat de crédit.
  3. L’utilisation d’un comparateur en ligne dédié.

Cette dernière solution est la plus rapide. Avec cet outil gratuit, l’emprunteur obtient des propositions de rachat de crédit adaptées à son profil et à sa capacité financière. Pour comparer des devis et choisir son organisme de rachat de crédit, l’emprunteur peut suivre 5 conseils que nous détaillons ci-après.

1er conseil : vérifier le taux d’intérêt pratiqué par l’organisme de rachat de crédit

Le premier conseil est sans nul doute de comparer le nouveau taux proposé par les organismes de rachat de crédit. Pour qu’une opération de rachat de crédit soit rentable il faut que le TAEG soit au minimum inférieur de 0,8 % par rapport au taux moyen des prêts rachetés. La plupart des organismes proposent un prêt amortissable avec un taux fixe. Le taux varie en fonction de la politique commerciale et financière de chacun, mais aussi des réévaluations trimestrielles ou annuelles des banques centrales. L’emprunteur doit également comparer le TEG qui inclut l’assurance, voire aussi les frais de dossier. Un taux d’intérêt attractif ne doit pas cacher des frais annexes élevés.

2e conseil : évaluer les frais appliqués par l’organisme de rachat de crédit

Le 2e conseil rejoint le premier. Il faut impérativement comparer les frais appliqués par l’organisme de rachat de crédit. Ils sont :

  • les frais de dossier ;
  • les frais de remboursement anticipé ;
  • les frais de garantie comme l’hypothèque en cas de rachat de prêt immobilier.

Mis bout à bout, les frais atteignent vite des sommes importantes de l’ordre de 2 000 à 3 000 € et même parfois davantage. Attention aux frais dissimulés, il est primordial de vérifier les conditions générales de vente.

3e conseil : contrôler la notoriété de l’organisme de rachat de crédit

Pour choisir son organisme de rachat de crédit, l’emprunteur doit aussi s’assurer de la réputation de la filiale ou de la société spécialisée. Le candidat au rachat de crédit peut vérifier sa notoriété en regardant les avis clients sur internet. La plupart des organismes se font connaître en ligne. C’est facile de s’assurer que le service client est compétent et traite rapidement et efficacement les dossiers de A à Z. L’organisme de rachat de crédit accompagne ses clients sur le long terme et il doit être digne de confiance.

4e conseil : s’assurer de l’adaptabilité de l’organisme de rachat de crédit

L’emprunteur qui souscrit une offre de rachat de crédit est engagé pour plusieurs années avec l’organisme choisi. Sa situation financière et professionnelle peut évoluer durant ce laps de temps. Il peut être amené à renégocier son prêt, à reporter des mensualités ou encore à augmenter la mensualité pour se désendetter plus vite. L’organisme doit offrir un produit flexible qui s’adapte au fur et à mesure des demandes et changements de situation de l’emprunteur.

5e conseil : demander l’accréditation de l’organisme de rachat de crédit

Enfin, le 5e conseil avant de choisir un organisme de crédit est de vérifier son accréditation, à plus forte raison si son expérience est récente. Les établissements proposant des offres de rachat de crédit doivent être certifiés et inscrits auprès du Registre des Intermédiaires en assurance, banque et finance. Cette profession est réglementée tout comme celle de courtier. Une assurance responsabilité civile est également indispensable. Les certifications ISO 9 000 et ISO 9 001 sont aussi les gages d’un organisme de rachat de crédit sérieux. Elles permettent de s’assurer que les produits et services proposés sont conformes à un engagement de qualité.

Pour choisir son organisme de rachat de crédit, l’emprunteur doit prendre le temps de comparer attentivement les offres. Sa priorité sera bien sûr de comparer le taux du prêt (TAEG) et le taux de l’assurance (TAEA), mais il doit aussi évaluer les frais appliqués ou encore la notoriété de l’organisme. Un dernier conseil, il est important de vérifier le taux d’endettement avant et après rachat. Si après le rachat de crédit, il reste supérieur à 35 % mieux vaut changer d’organisme et passer au suivant sur la sélection de devis.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers