Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Peut-on souscrire un prêt pour rembourser ses dettes ?

Peut-on souscrire un prêt pour rembourser ses dettes ?

Peut-on souscrire un prêt pour rembourser ses dettes ?

Avec un ou plusieurs crédits en cours, une hausse des charges courantes et in fine un reste à vivre insuffisant, les dettes s’accumulent.

La situation devient très compliquée avec un taux d’endettement supérieur aux recommandations du HCSF. Quelle solution pour sortir de cette impasse financière ? Le ménage endetté peut-il souscrire un prêt pour rembourser ses dettes ? Est-il préférable d’envisager une restructuration des dettes avec un rachat de crédit ? À découvrir nos réponses.

Souscrire un prêt personnel pour rembourser ses dettes, est-ce possible ?

Les dettes personnelles constituent des sommes d’argent qu’un particulier (le débiteur) doit à un ou plusieurs créanciers. Le créancier peut être une banque, une administration, un commerçant, une entreprise et même un membre de sa famille. Un débiteur peut contracter plusieurs types de dettes comme :

  • Des dettes financières : prêt à la consommation, prêt immobilier assorti ou non d’une garantie hypothécaire, découvert bancaire, etc.
  • Des dettes familiales.
  • Des dettes fiscales : taxes d’habitation, taxes foncières, impôt sur le revenu.
  • Des dettes de charges fixes ou courantes : loyers, assurance, électricité, eau, etc.

En principe, sont exclues d’une situation de surendettement les dettes pénales ou de jeu, les pensions alimentaires. Elles sont toutefois prises en compte pour évaluer le taux d’endettement.

Quand les dettes sont trop nombreuses, la situation peut vite devenir compliquée pour honorer les mensualités des prêts, payer son loyer ou même régler ses factures diverses. Le ménage endetté envisage alors de contracter un crédit à la consommation ou personnel pour solder ses dettes. L’octroi d’un prêt personnel ne nécessite pas de motif ou de justificatif d’emploi de la somme prêtée. Toutefois, les conditions d’octroi sont strictes comme une capacité financière suffisante pour pouvoir l’honorer sans défaillance. Même si un crédit est possible pour rembourser ses dettes, le débiteur risque d’aggraver la situation en ajoutant un nouveau crédit à ceux en cours. Le cumul des emprunts augmente le taux d’endettement qui lui-même diminue le reste à vivre. Le débiteur peut vite être en position de surendettement, c’est-à-dire dans l’incapacité de rembourser ses dettes.

Le rachat de crédit pour rembourser ses dettes, est-ce une bonne solution ?

Si un prêt à la consommation est envisageable pour rembourser ses dettes, elle n’est pourtant pas la plus judicieuse. Si le débiteur a plusieurs crédits en cours et par exemple des dettes courantes, le rachat de crédit est préférable. Cette opération bancaire permet une restructuration des dettes, quel que soit leur type, pour baisser la mensualité et in fine le taux d’endettement. L’emprunteur retrouve de la capacité financière en rééchelonnant la durée de remboursement des dettes.

Le fonctionnement d’un rachat de crédit

Le fonctionnement d’un rachat de crédit appelé aussi regroupement de crédit est simple. Un organisme spécialisé ou une banque rachète les dettes et les emprunts de l’emprunteur à la banque créancière. Cet établissement prêteur les regroupe au sein d’un unique crédit. L’emprunteur dispose d’une offre de crédit avec des conditions négociées : un taux d’intérêt en principe plus bas que le cumul des précédents, une mensualité allégée et une durée de prêt allongée. Ne pas confondre le rachat de crédit avec une renégociation qui, elle, s’effectue avec la banque détentrice du compte et des dettes. Cette opération concerne le plus souvent une renégociation de crédit immobilier pour réduire le taux et/ou la durée de remboursement.

Les conditions d’obtention d’un rachat de crédit

L’organisme spécialisé réalise une simulation gratuite de rachat de crédit afin de s’assurer que l’emprunteur est éligible à l’opération. Des conditions assez strictes sont exigées pour un rachat de crédit. Comme avec un crédit classique, l’organisme veut prendre le minimum de risque pour éviter une défaillance de remboursement. Parmi les conditions, citons :

  • La solvabilité de l’emprunteur : le taux d’endettement accepté avant rachat peut aller jusqu’à 45 %, mais après rachat il doit être inférieur ou égal aux 35 % recommandés par le HCSF. Au-delà de 50 %, l’emprunteur passe en situation de surendettement et il doit se tourner vers des solutions spécifiques.
  • L’âge de l’emprunteur : il doit être majeur et surtout ne doit pas être âgé de plus de 85 ans (voire 90 ans) au moment du remboursement de la dernière échéance du crédit.
  • Une garantie hypothécaire : en cas de défaillance financière, l’organisme peut vendre aux enchères le bien immobilier et solder le rachat de crédit avec les fruits de la vente.
  • Une gestion bancaire correcte et un passif irréprochable avec aucun fichage au FICP ou FCC ou rejet de prélèvement.
  • Une assurance emprunteur pour garantir le décès, l’invalidité et l’incapacité de travail de l’emprunteur.

Les avantages et inconvénients d’un rachat de crédit

Un rachat de crédit comporte des avantages a contrario d’un prêt personnel pour rembourser ses dettes :

  • Une mensualité de crédit unique allégée avec in fine plus qu’un seul prélèvement.
  • Un taux d’endettement diminué.
  • Une meilleure capacité financière.
  • Une gestion budgétaire simplifiée.

Un rachat de crédit, ce sont aussi des inconvénients qu’il est important de connaître :

  • Une durée de remboursement plus longue.
  • Un montant des dettes inchangé.
  • Un coût total du crédit augmenté.
  • Des frais annexes assez coûteux comme l’IRA, la garantie hypothécaire, la mainlevée, les frais de dossier.

Il est capital d’évaluer les frais et le coût d’un rachat de crédit pour estimer la rentabilité de l’opération.

Pour conclure, souscrire un prêt à la consommation ou personnel pour rembourser ses dettes est possible, mais n’est pas pertinent. Avec ce nouveau crédit, l’emprunteur ne diminue pas son taux d’endettement, mais l’aggrave avec un nouveau financement. La solution souhaitable est celle d’une restructuration de dettes ou un rachat de crédit. Elle permet le regroupement des dettes et crédits en cours pour réduire la mensualité. Cette opération est soumise à conditions. Une simulation en ligne, via un outil dédié, donne un aperçu de la faisabilité du projet de rachat de crédit en fonction du profil et de la situation financière de chaque emprunteur.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Restructuration de dettes : de quoi s'agit-il ? Restructuration de dettes : de quoi s'agit-il ? En 20 ans, le poids de la dette des ménages français a doublé, notamment en raison de l’impact des acquisitions immobilières.Simulation Rachat de Crédit ! Gratuit et sans engagement !Et ce,...
  • Séparation ou divorce : qui rembourse les crédits ? Séparation ou divorce : qui rembourse les crédits ? Lors d’une séparation ou d’un divorce, chacun des membres du couple doit liquider ses biens. Si l’un ou les deux ont contracté un crédit, le principe de solidarité s’applique. Voici...