Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Retraite > Retraite complémentaire : quel fonctionnement ? Est-ce financièrement intéressant ?

Retraite complémentaire : quel fonctionnement ? Est-ce financièrement intéressant ?

Retraite complémentaire : quel fonctionnement ? Est-ce financièrement intéressant ?

Que vous soyez salarié, cadre ou indépendant, vous l’avez constaté, actuellement le régime des retraites est fortement remis en question. De plus, une fois que vous passez du régime actif à celui de retraité, il existe une forte baisse de revenus. Afin de compenser cette perte financière, il existe une alternative qui est l’épargne retraite. Il est entendu que le régime de retraite complémentaire est financièrement intéressant, mais pas forcément suffisant. Voici donc toutes les opportunités pouvant s’offrir à vous.

Le régime de retraite complémentaire pour les salariés du régime général

Le régime de retraite complémentaire pour les salariés du régime général vient en complément de votre retraite de base. Il est géré par l’Agirc-Arrco. Son mode de calcul est simple, car il est basé sur un système de points acquis pour chaque année de travail. Sa cotisation est prélevée chaque mois sur votre salaire avec les autres charges. Quand vous partez à la retraite, les points que vous avez cumulés tout au long de votre vie professionnelle, sont convertis en euros. La valeur du point vous est donnée et pour connaître le montant brut annuel de votre retraite complémentaire, il suffit de multiplier vos points acquis par la valeur du point.

Perception de la retraite complémentaire Agirc Arrco

Si vous avez suffisamment de trimestres cotisés pendant votre vie professionnelle, à l’heure actuelle, vous pouvez partir à 60 ans, mais votre retraite sera minorée de 10 % pendant trois années à cause du malus nommé aussi coefficient de solidarité. Si vous ne voulez pas subir ce malus, il faudra faire partir votre retraite en 2024 (et par rapport aux textes applicables en 2021). Si vous avez effectué une carrière longue pendant une période d’un an après la date à laquelle vous remplissez les conditions de départ à la retraite à taux plein, votre retraite complémentaire ne subira pas le malus de 10 %.

La retraite complémentaire facultative Prefon

Quand vous êtes actif, vous pouvez encore souscrire un contrat de retraite facultative comme celle de la Prefon. Ce régime s’adresse aux fonctionnaires d’État, des collectivités locales et de la santé qui veulent recevoir des revenus plus conséquents à leur retraite. La Prefon est la caisse nationale de prévoyance de la fonction publique. La Prefon fonctionne par système de capitalisation de points. Une fois à la retraite, l’épargne constituée peut être versée sous forme de rente viagère. Le titulaire a également le droit de sortir jusqu’ 20 % de son capital ou de 100 % depuis 2019. La Prefon a un régime fiscal qui permet de déduire les cotisations du revenu net global lorsque vous êtes actif et dans la limite de 10 % de vos revenus professionnels n-1 et de 8 fois le plafond annuel de la Sécurité Sociale n-1. Pour 2021, le plafond est égal à la déduction maximale de 32 908 € ou de 4 113 € si le montant est plus élevé. Une fois à la retraite, la rente est imposée comme vos autres retraites.

Le PER ancien PERP et contrat Madelin

Le PER ou plan d’épargne retraite est une option volontaire, mais non obligatoire. Ainsi, pendant que vous êtes actif, vous pouvez ouvrir un PER en prévision d’une meilleure retraite dans le futur. Au niveau fiscal, vous avez les mêmes avantages que ceux de la Prefon quand vous êtes actif. Pour que le PER soit intéressant, il est cependant fortement conseillé de verser 10 % de vos revenus dessus dès l’âge de 40 ans. Il est aussi possible de transférer un contrat d’assurance-vie sur le PER et dans ce cas, vous avez le droit de doubler l’exonération sur les plus-values que vous aurez réalisées au-delà de huit années d’investissement dans la limite du plafond existant. Une fois que vous êtes à la retraite, vous allez percevoir une rente mensuelle, mais vous pouvez aussi sortir ce revenu en une seule fois ou plusieurs fois sous forme de capital, mais tenez compte de la fiscalité en cours avant de passer à l’action. Si pendant vos versements, vous n’avez pas fait de déductions de vos revenus, votre rente viagère à titre onéreux, ne sera fiscalisée qu’en partie et en fonction de votre âge à son premier versement.

L’assurance vie

L’assurance vie est le produit de placement qui séduit le plus pour préparer leur retraite et transmettre un capital exonéré de droits de succession à leurs bénéficiaires tout en le faisant fructifier sur de nombreuses années. L’assurance vie donc considérée comme une retraite complémentaire par nombre d’entre eux.si vous optez pour cette solution, vous allez constituer un capital pendant votre activité en prévision de votre future retraite. Une fois que vous arrêterez votre activité, vous pourrez jouir de votre épargne en :

  • Percevant l’intégralité du capital pour l’investir sur d’autres supports tels que l’immobilier
  • Demander le rachat partiel sur la consommation tout en conservant le capital
  • Percevoir une rente viagère

Si vous optez pour percevoir une rente viagère, elle entrera dans la fiscalité des rentes viagères à titre onéreux sur les montants versés. Dans le même temps, ce capital est exonéré des droits de succession pour un montant de 152 500 € par bénéficiaire.

En dehors de ces solutions, il existe aussi des produits financiers pouvant vous apporter des revenus complémentaires comme le LMNP ou loueur meublé non professionnel vous permettant de percevoir des loyers d’un bien immobilier ou encore des placements dans divers autres produits qui sont risqués et peuvent vous faire perdre partiellement ou en totalité votre capital. Ces placements ne sont pas conseillés si vous désirez vous constituer une épargne sûre.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Quelle imposition sur sa pension de retraite ? Quelle imposition sur sa pension de retraite ? Vous prenez votre retraite et vous demandez comment elle va être imposée à l’impôt sur le revenu et vous avez raison. En effet, les montants à déclarer au fisc concernant votre retraite font...
  • Pension de réversion : fonctionnement et calcul Pension de réversion : fonctionnement et calcul Lorsqu’un des deux époux (ou ex-époux ou épouse dans certains cas) décède, le conjoint survivant peut percevoir une pension de réversion. Cette pension de réversion est acceptée sous...