Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Financement Entreprise > Crédit Professionnel > Prêt in fine : fonctionnement et intérêt pour l’entreprise

Prêt in fine : fonctionnement et intérêt pour l’entreprise

Prêt in fine : fonctionnement et intérêt pour l’entreprise

Vous êtes à la tête d’une entreprise et souhaitez souscrire un prêt à taux fixe sur une période à long terme afin de financer certains investissements pour fonctionner au mieux et faire fructifier votre outil de travail.

Il existe des solutions comme le prêt in fine. Attention, il ne s’adresse pas à tous les professionnels, mais propose des avantages fiscaux très intéressants. Voici quelques explications pour vous aider à mieux comprendre son fonctionnement et les avantages que vous avez à le souscrire.

Définition du prêt in fine pour l’entreprise

Le prêt in fine est un crédit dont le taux est fixe, mais non amortissable. En gros, vous ne payez pendant sa durée totale que des intérêts liés à l’emprunt. À son échéance, vous remboursez la totalité du capital en une seule fois. Les intérêts vous sont demandés tous les mois, tous les trimestres ou une fois par an. Ils sont constants et vous n’avez pas de surprise sur leur montant. La durée de ce crédit in fine s’étale de 3 ans à 15 ans au maximum. Vous pouvez demander à l’organisme financier un capital minimum de 21 500 € jusque sans limite pour le maximum. Par contre, c’est la durée du prêt in fine qui vient déterminer la date du remboursement de son capital et du montant du taux d’intérêts.

Pour quelles entreprises est destiné le prêt in fine ?

Le prêt in fine est consenti par les banques pour les entreprises financièrement solides. Chaque banquier étudie soigneusement votre dossier et s’assure que la capacité de votre entreprise permet de rembourser les échéances constituées des intérêts, mais surtout le capital en fin de contrat. Le banquier va vous imposer de verser tous les mois un montant sur un produit de placement associé à votre prêt in fine afin de pouvoir en contrôler la qualité. Cet acte se nomme le nantissement. Afin de se couvrir encore plus, votre banquier va également exiger une assurance invalidité décès lors de la souscription de votre prêt.

Quel est le profil des professionnels souscrivant un prêt in fine ?

Le prêt in fine est souvent utilisé par des dirigeants d’entreprise investissant dans des biens immobiliers comme des murs commerciaux afin d’en percevoir les revenus locatifs. Les SCI sont aussi des entreprises percevant des loyers qui ont souvent recours au prêt in fine surtout quand elles sont fortement imposées.

Les avantages du prêt in fine pour une entreprise

En tant que dirigeant d’entreprise, si vous rentrez dans l’une de ces catégories, il est intéressant pour vous d’avoir recours au prêt in fine d’entreprise, car il présente un avantage fiscal. Ainsi, les intérêts d’emprunts sont plus conséquents puisqu’ils ne sont pas dégressifs à l’inverse d’un emprunt amortissable. Ces intérêts sont déductibles de votre imposition foncière et font baisser de façon conséquente votre imposition. Ainsi, plus les intérêts sont élevés et moins vous aurez d’impôts à acquitter.

Avantages du prêt in fine professionnel

Vous l’aurez compris, pour souscrire un prêt in fin professionnel, vous devez disposer d’un capital conséquent. Ainsi, l’entreprise est détentrice d’une somme d’argent permettant de régler en une seule fois votre emprunt. Le prêt in fine vous permet d’éviter une situation de surendettement tout en plaçant l’équivalent en mensualités. Ce prêt in fin vous aide par exemple à acquérir un bien immobilier avant que le bien ne soit mis en location. Les loyers serviront alors à rembourser les intérêts. Si votre taux d’imposition est supérieur à 40 %, les intérêts étant déductibles de vos revenus fonciers vous aideront à faire des économies d’impôts. De plus, comme la valeur du bien acquis est nulle, il n’entre pas dans le calcul de l’IFI tant que vous n’avez pas remboursé le capital. L’assurance décès-invalidité protège encore vos héritiers, rembourse la banque s’il vous arrive quelque chose et vos héritiers profitent du bien immobilier qui est alors entièrement payé par l’assurance.

 
 

Comparateur Crédit Professionnel
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers