Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Placements > Qu'est-ce qu'une action en bourse ? Comment en acheter ?

Qu'est-ce qu'une action en bourse ? Comment en acheter ?

Qu'est-ce qu'une action en bourse ? Comment en acheter ?

Une action est un titre financier qui correspond à une partie du capital d’une entreprise. Acheter des actions veut donc dire détenir un titre de propriété d’une société.

Ce statut donne des droits à ceux qui possèdent des actions : prendre part aux décisions de l’entreprise et percevoir des dividendes dans certains cas. Certaines actions sont cotées en Bourse, que l’on appelle soit les actions au « porteur », soit les actions « nominatives », et d’autres non. Comment procéder pour acheter une action en Bourse ?

Tout savoir sur l’action en Bourse

D’une manière générale, une action désigne une partie du capital d’une entreprise. Posséder une action veut dire être propriétaire d’une partie de la société.

Ce statut procure des droits à celui qui possède des actions d’une entreprise. D’abord de recevoir des dividendes si la société en distribue, de participer aux assemblées générales d’actionnaires en ayant un droit de vote, et donc avoir un rôle en ce qui concerne la politique de gestion de l’entreprise. On parle alors d’actions ordinaires. D’autres types d’actions, appelées actions de préférence, donnent les mêmes avantages à leurs détenteurs hormis le droit de vote aux assemblées générales.

Au-delà, il existe plusieurs formes d’actions. Celles qui sont cotées en Bourse et celles qui ne le sont pas, c’est-à-dire, pour ces dernières, qu’elles s’échangent entre les investisseurs de gré à gré à un prix fixé entre eux.

Les actions cotées en Bourse peuvent prendre deux formes : les actions au « porteur » et les actions « nominatives ».

Les actions au porteur, les plus courantes, sont hébergées sur le compte de leur titulaire. Elles sont gérées par un intermédiaire financier et la société dont le porteur détient des actions ne connaît pas forcément l’actionnaire.

Les actions nominatives, à l’inverse, supposent que les détenteurs d’actions soient inscrits sur les registres juridiques de la société concernée. Les propriétaires de ce type d’actions sont en contact direct avec la société, sans passer par un intermédiaire, et sont informés en temps réel, ou presque, de l’activité et de la vie de l’entreprise qu’ils détiennent en partie.

Les sociétés cotées en Bourse permettent dans certains cas de détenir des actions nominatives, mais il ne s’agit pas d’une condition automatique.

Comment acheter une action en Bourse

L’achat d’actions au porteur

Il est possible d’acheter des actions en Bourse lorsqu’une entreprise met en vente une partie de son capital en émettant des actions. Cette émission se déroule d’abord sur le « marché primaire » qui désigne le fait de vendre un nombre d’actions déterminé à un prix fixe. Si toutes ces actions ne sont pas vendues, elles sont alors échangées sur le « marché secondaire », c’est-à-dire celui où leur prix dépend de l’offre et de la demande en Bourse.

Acheter des actions en Bourse, c’est-à-dire passer des ordres en Bourse, ne peut pas se faire seul, mais implique de passer par des dispositifs spécifiques tels que le Plan d'épargne en actions (PEA) ou un compte-titres qui permettent d’acheter ou de vendre des actions au porteur. Votre banque, mais en principe le plus souvent un courtier en Bourse peuvent être vos intermédiaires dans ce cas-là.

Il existe plusieurs types de PEA : le PEA classique bancaire qui permet d'acquérir un portefeuille d'actions d'entreprises européennes dans la limite de 150 000 euros ; le PEA classique assurance, un contrat d’épargne qui donne la possibilité d’investir dans différents types de supports ; le PEA-PME destiné à financer les petites et moyennes entreprises, ainsi que celles de taille intermédiaire, dans la limite de versements de 225 000 euros maximum.

Pour acheter une action en Bourse, les détenteurs d’un compte-titres ou d’un PEA doivent effectuer ce que l’on appelle un passage d’ordre, c’est-à-dire placer un ordre d’achat sur le titre qu’il souhaite ( action, obligation, OPCVM, etc.) en indiquant son nom ou son code « International Securities Identification Numbers (ISIN) », un identifiant international unique de douze caractères permettant d'identifier les titres financiers.

Avec ce passage d’ordre, ils doivent aussi indiquer le nombre d’actions qu’ils veulent acheter, à quel prix, et leur moyen de paiement, soit au comptant, soit, pour ceux qui détiennent un compte-titres, et pour seulement certains types d’actions, en passant par le service de règlement différé (SRD) qui permet, comme son nom l’indique, de différer son paiement à la fin du mois au cours duquel ils achètent des actions.

Ce passage d’ordre qui permet d’acheter des actions en Bourse se déroule concrètement par téléphone sur un numéro dédié à ces opérations. Mais, le plus souvent, les acheteurs passent par des plateformes en ligne proposées par leur banque ou leur courtier qui ont l’avantage de donner des informations en temps réel, en particulier sur la cotation des actions souhaitées.

Passer un ordre de Bourse peut prendre plusieurs formes. Ce peut être un « ordre à cours limité », ce qui veut dire que les acheteurs indiquent un prix d'acquisition maximum. Le passage d’ordre en Bourse peut aussi être à la « meilleure limite », c’est-à-dire qu’il permet d'acheter les actions dont le prix est le plus proche de ce que l’acheteur souhaite. Il existe aussi des ordres de Bourse « au marché » (achat d’actions prioritaire qui peut influer sur leur prix souhaité), au « seuil de déclenchement » (qui déclenche l’achat d’actions seulement selon les paramètres définis au moment de la saisie de l’ordre), ou « à plage de déclenchement » (une fourchette de prix est fixée pour l’achat d’actions).

L’achat d’actions nominatives

Concernant les actions nominatives, il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte-titres ou un PEA pour en acheter car elles sont gérées par la société qui les émet et c’est cette dernière qui attribue de nouvelles actions. Leurs détenteurs doivent alors, dans ce cas, ouvrir un compte détenu par l’entreprise dont ils sont actionnaires.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Quelle différence entre le PEL et le CEL ? Quelle différence entre le PEL et le CEL ? Vous cherchez à épargner votre argent autrement que sur un livret A ou un livret LDD vu le peu de rapport actuel. Vous avez entendu parler du PEL et du CEL, mais ne connaissez pas les différences...
  • Quel est le livret d'épargne qui rapporte plus ? Quel est le livret d'épargne qui rapporte plus ? Vous désirez placer de l’argent sur un livret d’épargne, mais ne savez quel produit choisir. Il en existe plusieurs sur le marché, mais quel est celui pouvant maximiser vos rendements tout en...