Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Crédit Immobilier > Devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple : est-ce possible ?

Devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple : est-ce possible ?

Devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple : est-ce possible ?

Devenir propriétaire est un acte fort pour un couple et souvent bien plus engageant pour les Français que le mariage.

Pour financer leur résidence principale, le couple sollicite très souvent un crédit immobilier souscrit à long terme, en moyenne 20 ans. L’octroi du crédit nécessite une analyse du profil et de la situation de l’emprunteur ou des co-emprunteurs le cas échéant. La banque scrute à la loupe la solvabilité du couple et notamment les salaires perçus. Qu'en est-il si seul un des deux conjoints a une rémunération ? Peut-on devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple ? C’est notre focus du jour avec au préalable un rappel des conditions d’octroi d’un crédit immobilier.

Emprunter pour devenir propriétaire, quelles conditions exige la banque avec le crédit immobilier ?

Pour devenir propriétaire, il faut très souvent passer par la case crédit immobilier. Les fonds propres sont rarement suffisants pour financer une maison ou un appartement. Le crédit immobilier est un prêt amortissable à taux fixe. La durée de remboursement varie de 10 à 20 ans en moyenne, maximum 25 ans. Le capital assorti d’intérêts est remboursé en plusieurs échéances sous la forme de mensualités ou d'annuités. Pour obtenir un prêt immobilier seul ou en couple, la banque ou l’organisme de crédit exige de l'emprunteur ou des co-emprunteurs plusieurs conditions :

  • Une bonne solvabilité avec une capacité financière suffisante et un endettement raisonnable ce qui signifie entre autres une situation professionnelle stable, de préférence avec un emploi en CDI, des revenus réguliers et peu de charges fixes.
  • Une garantie hypothécaire ou une caution mutuelle.
  • Un apport personnel.
  • Une assurance de prêt immobilier.
  • Une gestion bancaire saine.

Devenir propriétaire avec un emprunt suppose d’avoir le profil et la situation adéquate et de fournir au prêteur un dossier solide qui le rassure. Celui-ci va vouloir un maximum de garanties pour minimiser les risques de défaut de paiement.

Est-ce possible de devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple ?

Toute personne majeure, quels que soient l’âge et le statut, peut devenir propriétaire et souscrire un crédit immobilier. Le fait d’emprunter seul ou en couple n’est pas non plus un caractère déterminant, même si en pratique, c’est toujours mieux d’emprunter à deux. Les revenus sont bien souvent multipliés par deux. Quant à devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple, c’est aussi tout à fait possible. Pour y parvenir, trois indicateurs vont être analysés attentivement par le prêteur.

La capacité d’emprunt avec un seul salaire dans le couple

Pour devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple, le premier indicateur évalué par le prêteur est la capacité d’emprunt de laquelle découle la capacité de remboursement. La capacité d’emprunt correspond au montant maximal qu’il est possible d’emprunter. Elle est calculée en fonction des revenus de l’emprunteur. La banque prend en compte le salaire, mais pas que ! Les revenus fonciers ou financiers, les primes ou encore les allocations familiales et les pensions alimentaires, selon les critères fixés par le prêteur, sont pris en compte dans l’étude d’un dossier de financement. Si les enfants sont en bas âge, il est alors fort probable que les aides soient perçus tout au long de la durée de remboursement. Elles intègrent dans ce cas les revenus. Si les revenus sont suffisants, un seul salaire dans le couple n’est donc pas un handicap pour devenir propriétaire.

Le taux d'endettement avec un seul salaire dans le couple

Le prêteur prend également en compte le taux d'endettement pour devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple. Celui-ci ne doit pas dépasser 35 % des revenus. Le taux d'endettement correspond aux charges fixes mensuelles (crédits conso ou immo, loyer) versus les revenus. Leur total doit être inférieur à un tiers des revenus du ménage, qu’il y ait un seul salaire dans le couple ou deux. Plus le salaire est élevé, plus le poids des charges est restreint et plus le taux d'endettement reste acceptable pour le prêteur. Avec un salaire de 3 000 €/mois, les charges, et de facto la future mensualité du crédit immobilier, ne doivent pas excéder 1 000 €. Ces 1 000 € correspondent à la capacité de remboursement de l’emprunteur, soit la mensualité maximale du crédit immobilier. Le seuil du taux d'endettement est réglementé par le HCSF depuis 2021 afin d’éviter aux ménages de se retrouver en situation de surendettement.

Le reste à vivre avec un seul salaire dans le couple

Enfin, le 3e indicateur qui va retenir l’attention des prêteurs est celui du reste à vivre pour devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple. Le reste à vivre correspond à l’argent qui reste au couple après le paiement des charges fixes, soit les 65 % restants avec un taux d'endettement à 35 %. Avec notre exemple mentionné ci-dessus, le reste à vivre du couple est donc de 2 000 €. Il sert à payer les charges courantes comme l’alimentation, les assurances, l’électricité, les déplacements, le téléphone, etc. Il n’existe pas de seuil minimal pour le reste à vivre. En règle générale, on estime qu’une personne seule doit avoir un reste à vivre de 800 € et de 300 € par enfant.

Quel apport personnel pour devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple ?

Rares sont les banques qui acceptent de prêter la totalité de la somme pour financer le bien immobilier et à plus forte raison pour devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple. Elles vont demander au couple un apport personnel de 10 % minimum du capital demandé, soit pour un emprunt de 200 000 € un apport personnel de 20 000 €. Il sert à régler les frais annexes de l’acquisition comme les émoluments du notaire, les frais de dossier ou encore les frais d’agence. L’apport personnel permet de rassurer les prêteurs quant à la capacité d’épargner de l’emprunteur. S’il est capable de mettre de l’argent de côté chaque mois, l’emprunteur est tout aussi capable de rembourser les échéances de son futur crédit immobilier. Plus l’apport personnel est élevé, mieux c’est. Idéalement, un bon candidat au crédit apporte 30 % de la somme en fonds propres. Afin de maximiser ses chances d’obtenir un crédit immobilier avec un seul salaire, le couple a tout intérêt à augmenter le plus possible son apport personnel. Un nantissement à type d’assurance vie ou de PER individuel peut être débloqué pour servir d’apport dans le cadre de l’acquisition de la résidence principale, et ce, sans frais. À noter que pour devenir propriétaire avec un seul salaire, le couple est souvent éligible au prêt à taux zéro. Accordé aux primo-accédants et adossé au prêt principal, le PTZ est délivré par les banques conventionnées avec l'État. Quand le couple n’a pas ou peu de fonds propres, le PTZ peut faire office d’apport personnel puisque remboursé sans intérêt.

Pour conclure, oui, il est possible de devenir propriétaire avec un seul salaire dans le couple pour peu que le taux d'endettement soit respecté. Nos conseils pour mettre toutes les chances de son côté :

  • Présenter un dossier solide avec de préférence un emploi en CDI ou dans la fonction publique et une bonne gestion bancaire.
  • Avoir un apport personnel ou à défaut bénéficier d’un prêt à taux zéro.
  • Préférer une durée d’amortissement longue pour diminuer le montant de la mensualité.
  • Mettre en concurrence les offres de crédit via un comparateur en ligne pour obtenir un meilleur taux.

Enfin, un autre levier d’économie est possible. Il s’agit de l’assurance de prêt immobilier. Son coût doit être obligatoirement intégré par les banques dans le calcul du taux d'endettement. L’emprunteur a donc tout intérêt à négocier un contrat avec un taux compétitif pour diminuer le coût global de son crédit. Grâce à la délégation instaurée en 2010, l’emprunteur peut choisir librement son contrat d’assurance de prêt immobilier. Selon son profil, il peut réaliser jusqu’à 30 % d'économies avec une assurance individuelle par rapport à une assurance de groupe.

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Pour emprunter 250 000 euros : quel salaire faut-il ? Pour emprunter 250 000 euros : quel salaire faut-il ? Il est bien souvent difficile d’évaluer ses possibilités d’emprunt pour financer un bien immobilier même lorsque l’on dispose d’un salaire fixe et régulier. Comment connaître sa...
  • Qu'est-ce qu'un prêt immobilier modulable ? Qu'est-ce qu'un prêt immobilier modulable ? Vous désirez acquérir votre résidence principale à l’aide d’un emprunt immobilier ou faire construire une maison neuve. Dans tous les cas, il vous faut un financement pour concrétiser votre...