Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Changement de banque : faut-il regrouper tous ses crédits en cours ?

Changement de banque : faut-il regrouper tous ses crédits en cours ?

Changement de banque : faut-il regrouper tous ses crédits en cours ?

Les banques en ligne et autres néobanques proposent des offres commerciales attractives pour inciter les consommateurs à rejoindre leur clientèle.

Peu de frais, des prestations personnalisées, un service client performant, elles ont tout pour séduire. En 2020, environ 6 % des Français se sont laissés tenter, surtout parmi les jeunes et les clients aisés. Ce chiffre est en constante augmentation depuis 2014. Se pose alors la question des crédits en cours. Faut-il les regrouper lors d’un changement de banque ? Est-ce possible de procéder à un regroupement sans changer de banque ? Quel est le coût d’un regroupement ? Nous répondons à ces questions avec en préambule un rappel sur le principe d’un regroupement de crédit.

Qu’est-ce qu’un regroupement de crédit ?

Le regroupement de crédits est une technique financière plébiscitée par les emprunteurs pour diminuer un taux d’endettement trop élevé. Appelé rachat, consolidation ou restructuration de dettes, le regroupement de crédits consiste à réunir au sein d’un unique emprunt tout ou partie de ses crédits et dettes en cours. En principe, un autre établissement prêteur que celui qui détient les crédits à regrouper, propose un nouveau contrat de crédit. Le taux, la durée et la mensualité sont négociés selon le profil et la situation de l’emprunteur. Avec ce nouvel emprunt, le prêteur solde les divers crédits auprès des différents créanciers. L’emprunteur obtient un seul crédit avec une mensualité allégée par rapport au cumul des précédentes. En contrepartie, la durée de remboursement augmente tout comme le coût total du nouvel emprunt à moins que la baisse du taux compense suffisamment. Il est de coutume de dire que pour une rentabilité acceptable, le taux d’intérêt doit être inférieur à 1 % par rapport au précédent. C’est particulièrement vrai lors d’un rachat de crédit immobilier.

Faut-il regrouper tous ses crédits lors d’un changement de banque ?

Lorsqu’un particulier change de banque, en principe, il domicilie également ses revenus pour obtenir des conditions et prestations plus avantageuses. La loi Macron (loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques) facilite depuis 2017 la mobilité bancaire. Les démarches sont simplifiées. Le client signe un mandat de mobilité et la banque choisie s'occupe de tout : résiliation, modification des prélèvements ou des virements, etc. Toutes les démarches administratives sont effectuées dans un délai maximal de 22 jours ouvrés. Lors du changement de banque, le consommateur n’est pas obligé de regrouper tous ses crédits et dettes en cours. Il peut les conserver en l’état auprès des différents créanciers. Toutes les banques ne proposent pas de regroupement de crédits et en particulier s’il doit inclure un prêt immobilier. Regrouper ses crédits lors d’un changement de banque peut être l’occasion de négocier de meilleures conditions de crédit. Dans le meilleur des cas, il permet de diminuer sa mensualité et d'augmenter son reste à vivre et in fine son pouvoir d’achat. Changer de banque et solliciter en même temps un regroupement de crédits, c’est aussi pour l'emprunteur une gestion bancaire simplifiée avec un seul interlocuteur et une seule échéance de prêt.

Peut-on regrouper ses crédits sans changer de banque ?

Lors d’un regroupement de crédits, l’emprunteur n’est pas obligé de changer de banque. C’est le cas s’il négocie le regroupement avec sa banque. Cette dernière n’est pas obligée d’accepter. L’opération est souvent peu rentable, car un taux d’intérêt inférieur au taux initial est la plupart du temps négocié. Un regroupement de crédits à la consommation est le plus souvent sollicité auprès d’un organisme de crédit spécialisé. Ce dernier n’impose pas de domiciliation bancaire. Le prélèvement des échéances du nouvel emprunt est prélevé sur le compte bancaire en activité. Le regroupement de crédits s’effectue en toute liberté, sans nécessairement avertir son ou ses créanciers. Par contre, s’il s’agit d’un rachat de prêt immobilier, le changement de banque et avec lui la domiciliation des revenus sont très souvent exigés. Il faut savoir qu’un transfert de crédit immobilier d’une banque à une autre est impossible notamment en raison de la garantie, hypothèque ou caution, qui lie le prêteur à l’emprunteur. L’emprunteur peut toutefois demander une renégociation de contrat avec la banque qui détient le crédit immobilier. Changer de banque permet à l’emprunteur d’obtenir des conditions plus favorables et surtout de voir aboutir sa demande si les critères d’exigence du prêteur sont remplis. Toujours est-il que pour trouver la meilleure proposition de regroupement de crédits, le maître-mot est la mise en concurrence des offres. Un courtier mandaté est un expert utile pour négocier une proposition adaptée à la situation personnelle et professionnelle de l’emprunteur.

Combien coûte un regroupement de crédits avec un changement de banque ?

Le regroupement de crédits avec un changement de banque comporte des frais qu’il est important de connaître pour estimer la rentabilité de l’opération. Ils varient selon les types de crédits à regrouper, mais aussi des montants restant dus. Avec le regroupement de crédits à la consommation et d’un prêt immobilier, les frais sont :

  • Les indemnités de remboursement anticipé ou IRA : 3 % du capital restant dû pour un crédit immobilier, 1 % pour des crédits à la consommation d’un montant supérieur à 10 000 € et aucune indemnité en deçà.
  • La garantie hypothécaire ou la caution avec un rachat de crédit immobilier : de 1,5 à 3 % du montant à solder.
  • La mainlevée de la précédente garantie hypothécaire : de 0,3 à 0,6 % du capital à rembourser.
  • Les frais de dossier et/ou de courtage : de 1 à 7 % du capital emprunté.

Les frais d’assurance emprunteur, exigés avec un regroupement de crédit immobilier, sont négociables grâce à la délégation. Le dispositif permet de choisir librement son assurance de prêt depuis 2010 et de la résilier à tout moment depuis juin 2022 (résiliation infra-annuelle).

Pour résumer, l’emprunteur peut :

  • Changer de banque sans avoir à regrouper tous ses crédits en cours.
  • Regrouper tous ses crédits en cours avec sa banque si cette dernière accepte l’opération.
  • Regrouper ses crédits à la consommation en cours en changeant de banque, mais sans obligatoirement domicilier ses revenus.
  • Changer de banque et domicilier ses revenus avec un rachat de crédit immobilier.

Pour connaître la faisabilité de son projet, l’idéal est de procéder à une simulation en ligne. Gratuite et sans engagement, la simulation du projet donne à l’emprunteur un aperçu des conditions du regroupement de crédits : taux nominal, durée de remboursement, montant de la mensualité et coût total de l’emprunt.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers