Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Rachat de crédit sans frais de garantie : est-ce possible ?

Rachat de crédit sans frais de garantie : est-ce possible ?

Rachat de crédit sans frais de garantie : est-ce possible ?

Lorsque plusieurs crédits sont en cours, il peut être judicieux de mettre en place un rachat de crédit. Destinée à diminuer un taux d’endettement ou à obtenir un meilleur taux d’intérêt avec un rachat de crédit immobilier, cette opération comporte des frais souvent incompressibles.

Les connaître permet de mieux évaluer la rentabilité du rachat de crédit. En fonction des types de crédits rachetés, l’emprunteur va devoir s’acquitter de frais de garantie. Peut-on négocier un rachat de crédit sans frais de garantie ? Nous répondons à la question avec au préalable un rappel sur le rachat de crédit, sans oublier un point sur les autres frais de l’opération.

Un rachat de crédit, quel est le principe ?

Appelé aussi regroupement ou restructuration des dettes, le rachat de crédit permet aux emprunteurs de regrouper au sein d’un unique prêt tous les crédits ou dettes en cours. Ce crédit unique comporte une seule mensualité à rembourser, en principe, allégée par rapport au cumul des précédentes. En contrepartie, la durée de remboursement augmente sauf si le nouveau taux d’intérêt est suffisamment négocié à la baisse pour compenser. Cette technique financière s’utilise pour plusieurs raisons :

  • Diminuer un taux d'endettement trop élevé pour augmenter son reste à vivre.
  • Renégocier le taux d’intérêt d’un crédit immobilier pour se désendetter plus vite.
  • Réduire la mensualité de ses crédits pour financer un nouveau projet.

Quel que soit l’objectif, le rachat de crédit est mis en place par un autre établissement prêteur que celui où sont détenues les dettes à racheter. Il peut s’agir d’un organisme spécialisé, d’une banque en ligne, d’une néobanque ou d’une banque généraliste. Tous les types de crédits sont éligibles à une opération de rachat de crédit y compris les dettes ménagères et fiscales. Sont exclus les dettes de jeu et les prêts professionnels.

Est-ce possible d’obtenir un rachat de crédit sans frais de garantie ?

Avec un rachat de crédit immobilier, les organismes prêteurs exigent des conditions strictes d’octroi comme une garantie hypothécaire. Elle permet de se prémunir d’une défaillance financière de l’emprunteur. Si c’est le cas, le prêteur peut saisir le bien immobilier et le vendre aux enchères. Avec les fruits de la vente, il solde l’emprunt.

Une garantie hypothécaire suppose des frais, car elle est obligatoirement mise en place par un notaire. L’acte doit être authentifié. Ces frais représentent en moyenne 1,5 % du montant de l’emprunt immobilier. Ils s’accompagnent le plus souvent des frais de mainlevée de la précédente hypothèque soit environ 0,8 %. L’organisme de rachat accepte rarement de passer en bénéficiaire de second rang sur une hypothèque. L’autre garantie possible est celle d’une caution mutuelle. Une société spécialisée de cautionnement se porte garant pour l’emprunteur. Moins chère, environ 2 %, elle ne nécessite pas l’intervention d’un notaire. La caution est acceptée pour des petits crédits ou des crédits à la consommation. Il est néanmoins possible d’obtenir un rachat de crédit sans frais de garantie quand :

  • L’emprunteur présente un profil optimal avec des revenus élevés, réguliers et pérennes.
  • L’emprunteur a un nantissement suffisant, comme une assurance-vie, pour le proposer en garantie.
  • L’emprunteur réalise un rachat de crédit à la consommation avec le financement d’une petite somme.

Quels sont les autres frais d’un rachat de crédit ?

D’autres frais viennent alourdir la facture d’un rachat de crédit. S’ils sont trop élevés, ils peuvent mettre à mal la rentabilité de l’opération. Il s’agit des indemnités de remboursement anticipé ou IRA et des frais de dossier. Les frais de l’assurance emprunteur, exigée avec un rachat de crédit immobilier, existent déjà avant la mise en place du rachat.

Les frais d’IRA avec un rachat de crédit

À moins d’avoir négocié une clause particulière lors de la souscription du contrat, tous les établissements prêteurs assortissent le remboursement anticipé d’un crédit, notamment immobilier, d’indemnités. Les frais d’IRA correspondent à 3 % du capital restant dû ou à six mois d’intérêt. La solution la plus avantageuse pour l’emprunteur est, en principe, retenue. Le montant est inclus dans le nouvel emprunt.

Les frais de dossier avec un rachat de crédit immobilier

Selon les établissements prêteurs, les frais de dossier d’un rachat de crédit varient d’aucun à 2 % du capital emprunté. S’il s’agit de frais de courtage, quand l’emprunteur délègue sa recherche de rachat de crédit à un courtier indépendant, ils varient de 1 à 7 % du capital financé. Ils sont le plus souvent pris en charge par l’organisme de crédit.

Est-ce possible de négocier les frais d’un rachat de crédit ?

S’il est possible d’obtenir un rachat de crédit sans frais de garantie, il est aussi possible de négocier certains frais notamment ceux de dossier. En faisant jouer la concurrence, les établissements prêteurs consentent à les supprimer. Leur politique commerciale encourage la venue de nouveaux clients et à plus forte raison s’ils changent de domiciliation bancaire en même temps que le rachat.

Les autres frais négociables sont ceux impactant l’assurance emprunteur. Depuis la loi Lagarde de 2010, les emprunteurs peuvent choisir librement leur assurance de prêt grâce à la délégation. Ils économisent en moyenne 30 % sur le coût total du contrat. La seule condition est de souscrire aux mêmes garanties que celles exigées avec le crédit.

Enfin, la marge de négociation la plus évidente est celle du taux d’intérêt. Toujours historiquement bas, il est encore possible de le faire baisser significativement. D’ailleurs pour qu’une opération de rachat de crédit soit rentable, il faut que le taux soit inférieur de minimum 1 % par rapport au précédent. L’autre condition favorable est de se situer dans le premier tiers de remboursement de son crédit immobilier. C’est la période pendant laquelle le remboursement des intérêts est le plus élevé.

Pour évaluer la faisabilité d’un projet de rachat de crédit, l’emprunteur utilise un simulateur en ligne. Cet outil gratuit permet de connaître rapidement son éligibilité avec un premier accord de principe. Cet avis favorable ou non favorable est sans valeur juridique. Pour valider définitivement le rachat de crédit, l’emprunteur envoie un dossier complet et les justificatifs requis aux organismes de crédit.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Comment se désolidariser d'un crédit travaux ? Comment se désolidariser d'un crédit travaux ? Pour financer des biens de consommation courante, des prestations de services ou un bien immobilier, les particuliers souscrivent le plus souvent un prêt bancaire.Simulation Rachat de Crédit !...
  • Rachat de crédit sans garantie hypothécaire Rachat de crédit sans garantie hypothécaire La mise en place d’une hypothèque lors d’un rachat de crédit n’est pas automatique. Bien souvent, certains établissements financiers accordent ce type d’opération bancaire sans garantie...