Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Rachat de crédit pour très gros prêts : conseils et simulation

Rachat de crédit pour très gros prêts : conseils et simulation

Rachat de crédit pour très gros prêts : conseils et simulation

En France, le crédit bancaire, comme un prêt immobilier ou un prêt à la consommation, est courant pour financer un bien immobilier, une prestation de services ou un bien de consommation courante.

Du type de projet et du type de prêt va dépendre le montant du capital nécessaire. De petits montants à partir de 200 € ou de gros montants au-delà de 100 000 € sont envisageables. Les prêts avec un gros capital sont octroyés en fonction de la capacité d’emprunt et de la capacité de remboursement de l’emprunteur. Malgré cela, l’emprunteur peut se retrouver en situation de surendettement lorsqu’il contracte des dettes de gros montants. Diminuer ses charges courantes est un moyen d’y remédier. Mais la solution la plus souvent envisagée est celle du rachat de crédit. Voyons aujourd’hui les spécificités du rachat de crédit pour très gros prêts avec en fin d’article nos conseils pour trouver une offre.

Un rachat de crédit pour très gros prêts, quel est le principe ?

Un rachat de crédit pour très gros prêts est une technique financière facile à mettre en place. Par très gros prêts, on entend les crédits avec des sommes supérieures à 75 000 € et donc obligatoirement des crédits immobiliers. Les capitaux peuvent aisément dépasser les 200 000 € en fonction du type de bien immobilier financé. Le montant d’un crédit à la consommation ne peut, quant à lui, excéder 75 000 €. Par contre le cumul de crédits à la consommation peut dépasser cette somme et constituer donc de gros montants. Pour en revenir au rachat de crédit pour très gros prêts, cette technique consiste à faire racheter, par un autre établissement que celui qui le détient, un crédit en cours d’un gros montant. Le prêteur propose un nouveau crédit de substitution avec des conditions préalablement négociées. Le taux, la durée et le montant de la mensualité sont revus à la hausse ou à la baisse. Avec le capital obtenu, le prêteur solde le crédit auprès du créancier. L’emprunteur rembourse chaque mois les intérêts et une partie du capital de ce nouveau prêt comme il le faisait avec son prêt initial. À noter qu’il ne faut pas confondre un rachat de crédit pour très gros prêts et une renégociation de crédit. La renégociation s’effectue sur le prêt en cours d’un gros montant avec la banque qui l’a octroyé, et ce, pour baisser le taux. Elle n’est pas obligée d'accepter, car en principe elle y perd plus qu’elle n’y gagne.

Quels types de dettes peuvent être rachetées avec un rachat de crédit ?

Tous les types de prêts à la consommation ou immobilier, gros ou petits, sont éligibles à un rachat de crédit quel que soit le montant du capital restant dû. Les dettes sont également admises avec un rachat de crédit pour très gros prêts. Seuls le crédit professionnel et les dettes de jeu sont exclus d’une opération de rachat. Ainsi, l’emprunteur peut faire racheter :

  • un prêt personnel ;
  • un crédit affecté travaux ou auto ;
  • un crédit renouvelable ;
  • un prêt immobilier ;
  • une location avec option d’achat ;
  • un microcrédit ;
  • des dettes fiscales, sociales ou financières, etc.

Quels types de rachat de crédit existent sur le marché ?

Le rachat de crédit pour très gros prêts est en principe un rachat de crédit immobilier. Si l'emprunteur veut réunir au sein d’un crédit de substitution deux crédits et plus, il va alors recourir à un regroupement de crédits. On parle aussi de restructuration de dettes. Le regroupement de crédits pour très gros prêts existe de deux types :

  1. Le regroupement de crédits à la consommation qui comme son nom l’indique comprend plusieurs prêts à la consommation, mais aussi un prêt immobilier si sa part est inférieure à 60 % du montant total à racheter.
  2. Le regroupement de crédits hypothécaire qui s’adresse aux propriétaires, car ils mettent en gage un bien immobilier leur appartenant afin de garantir l’emprunt.

Quelles sont les conditions d’octroi d’un rachat de crédit pour très gros prêts ?

Qui dit rachat de crédit pour très gros prêts, dit, en principe, crédit souscrit à long terme. Le prêteur va donc exiger des garanties en plus d’une bonne solvabilité. L’emprunteur va devoir opter pour une garantie hypothécaire ou une caution solidaire, mais aussi une assurance de prêt avec a minima les garanties décès, perte d’autonomie, voire incapacité de travail et invalidité. L’emprunteur doit justifier sa capacité financière avec des justificatifs de revenus réguliers. Une situation professionnelle stable avec un emploi en CDI ou dans la fonction publique est un atout. Le taux d'endettement doit être inférieur à 35 % des revenus comme le stipule le HCSF. Enfin, le prêteur va vérifier la bonne gestion bancaire de l’emprunteur. Ce dernier doit être exempt de fichage au FICP ou FCC de la Banque de France.

Pourquoi recourir à un rachat de crédit pour très gros prêts ?

L’intérêt d’un rachat de crédit pour très gros prêts peut être :

  • Soit d’alléger la mensualité du gros prêt en allongeant la durée de remboursement.
  • Soit de diminuer la durée de remboursement du gros prêt tout en gardant, voire en augmentant le montant de la mensualité.

Dans le premier cas, l’emprunteur diminue son taux d'endettement et améliore son reste à vivre. Il retrouve ainsi de la capacité financière pour financer par exemple un nouveau projet. La contrepartie est une hausse du coût du crédit puisque la durée de remboursement s’allonge. Dans le second cas, l’emprunteur se désendette plus vite et réduit de facto le coût global de son crédit. Que ce soit l’un ou l'autre des deux objectifs, avec un rachat de crédit pour très gros prêts, l'emprunteur en profite pour négocier un meilleur taux d’intérêt. D’ailleurs, pour qu’un rachat de crédit pour très gros prêts soit rentable, il est souhaitable d’obtenir un taux inférieur de 0,8 % minimum par rapport au taux initial. S’il s’agit d’un regroupement de crédits pour très gros prêts, l’emprunteur simplifie également sa gestion budgétaire en ayant plus qu’un seul prêt à rembourser avec un seul interlocuteur et un seul prélèvement. Enfin, avec un rachat de crédit ou un regroupement de crédits pour très gros prêts, il est possible, sous certaines conditions, d’inclure une somme supplémentaire de trésorerie. Elle est plafonnée à 15 000 € et libre d’utilisation.

Combien coûte un rachat de crédit pour très gros prêts ?

Le coût d’un rachat de crédit pour très gros prêts dépend en premier lieu du taux d’intérêt obtenu. Le taux débiteur ou nominal correspond aux intérêts versés chaque mois au prêteur, autrement dit il s’agit de sa rémunération. Le pourcentage est fonction du profil de l’emprunteur, de la durée et du montant du crédit. Plus la durée de remboursement est longue, plus le prêteur prend de risques quant à une défaillance financière et donc plus le taux proposé sera élevé. Avec un rachat de crédit pour très gros prêts, incluant un crédit immobilier de plus de 60 %, l’emprunteur peut espérer un taux moyen de 2 à 2,5 % sur 20 ans. Seule une étude personnalisée du dossier permet d’obtenir un taux fiable. En second lieu, pour estimer le coût d’un rachat de crédit pour très gros prêts, il convient de prendre en compte les frais annexes, à savoir :

  • Les indemnités de remboursement anticipé qui varient de 1 à 3 % du capital restant dû selon le type de prêt à racheter.
  • Les frais de mainlevée de la précédente hypothèque qui fluctuent de 0,3 à 1 % du montant racheté.
  • Les frais de la nouvelle garantie (hypothèque ou caution) qui varient de 1 à 3 % du capital emprunté.
  • Les frais de dossier et/ou de courtage qui correspondent en moyenne à 1 % du montant total.

Ces frais sont incompressibles, hormis les frais de dossier qui peuvent être gratuits avec un contrat signé en ligne auprès d’une banque dématérialisée.

Comment trouver un rachat de crédit pour très gros prêts ? Nos conseils

Pour trouver plus facilement un rachat de crédit pour très gros prêts, voici quelques conseils que l’emprunteur peut suivre :

  1. Réaliser une simulation en ligne pour vérifier la faisabilité de son projet.
  2. Réunir en amont toutes les pièces justificatives nécessaires à l’étude de son dossier.
  3. Présenter un profil et une situation adéquats avec une capacité d’emprunt et une capacité de remboursement suffisantes.
  4. Mettre en concurrence les offres des organismes spécialisés de crédit et des banques (traditionnelles ou en ligne).
  5. Comparer a minima trois devis de rachat de crédit.

Ce dernier conseil requiert l’utilisation d’un comparateur en ligne gratuit et sans engagement. L’outil analyse en simultanée des dizaines d’offres émanant de prêteurs très variés. Après avoir complété un formulaire où il indique ses besoins, l’emprunteur obtient des propositions adaptées à son projet. Il les compare attentivement en vérifiant les différents taux : le taux débiteur, le TAEG et le TAEA.

Enfin, obtenir un rachat de crédit pour très gros prêts peut s’avérer compliqué, en raison notamment d’une situation financière défavorable. L’emprunteur a alors tout intérêt à mandater un courtier spécialisé en rachat de crédit. Ce professionnel est un négociateur hors pair et dispose d’un grand réseau de partenaires. Il sait mettre en avant les atouts de son client pour trouver un contrat de rachat de crédit adapté là où l’emprunteur seul peut échouer à le négocier.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers