Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Faire baisser le coût de son crédit immobilier : 10 astuces imparables !

Faire baisser le coût de son crédit immobilier : 10 astuces imparables !

Faire baisser le coût de son crédit immobilier : 10 astuces imparables !

Vous avez consulté divers coûts de crédits immobiliers et vous vous rendez compte que certains sont plus bas que d’autres. Vous avez bien reçu des propositions sur le sujet, mais elles ne vous satisfont pas, car elles ne sont pas adaptées à vos attentes et à vos besoins. Ne vous formalisez pas, il existe des astuces pour faire baisser ce coût. En voici les 10 principales.

1 - Le remboursement anticipé

Vous pouvez opter pour un remboursement anticipé pour faire baisser le coût de votre crédit immobilier. Attention, car un remboursement anticipé est assorti de pénalités de 3 % du capital restant dû et plafonnées à 6 mois d’intérêts. Si vous restez dans la même banque, vous pouvez négocier cette pénalité, mais si vous changez d’établissement, vous devrez alors les payer. Faites donc bien votre compte avant.

2 - Changer d’assurance emprunteur

On ne s’en préoccupe pas souvent, mais il faut savoir que le montant de l’assurance emprunteur est une part importante de la totalité de votre crédit immobilier. En général, vous choisissez l’assurance proposée par votre banque sans la mettre en concurrence. Savez-vous que vous pouvez vous assurer ailleurs ? Vous pouvez donc faire de belles économies en faisant jouer la concurrence. Il faudra seulement que vous présentiez à votre banque, un contrat présentant les mêmes garanties que vous avez souscrites avec lui. Si votre contrat d’assurance de prêt immobilier a plus d’un an, vous pouvez même changer d’assurance sans frais à sa date anniversaire.

3 - Transfert de prêt immobilier

Le transfert de prêt immobilier est une astuce qui peut vous convenir. Ce transfert vous permet de conserver votre prêt immobilier pour acquérir un nouveau bien. Si vous optez pour cette solution, il ne vous faudra emprunter que le capital manquant pour votre nouveau projet. Sachez que toutes les banques et établissements financiers ne proposent pas cette solution, mais elle est fréquente et vous permet d’économiser des frais de 3 % de remboursement anticipé du capital restant dû.

4 - Réduction des frais de dossier

En montant les frais de dossier, l’assureur aura plus ou moins de facilité à le réaliser. Ainsi, si le montage est simple, vous allez aussi économiser des frais de dossiers et n’hésitez pas à négocier cette partie non négligeable.

5 - Rachat du prêt immobilier

Le rachat de votre crédit immobilier est sûrement la partie la plus importante sur laquelle vous pouvez gagner de l’argent. Cette opération consiste à faire racheter votre emprunt par une autre banque à un taux d’intérêt inférieur à celui que vous avez en ce moment. Comme les taux d’intérêts sont historiquement bas, c’est le moment d’en profiter. Sachez que vous allez aussi payer des frais annexes, des pénalités de remboursement par anticipation, etc. Pour que cette opération soit rentable, il faut que vous puissiez bénéficier d’1 % en moins de taux d’intérêt et que le capital restant dû soit supérieur à 100 000 € pour que l’opération soit rentable sur une dizaine d’années.

6 - Le cautionnement ou l’inscription de prêteur de deniers

Pour gagner de l’argent, optez pour le cautionnement ou l’inscription de prêteur de deniers plutôt que celle de l’hypothèque. Le cautionnement est la garantie la moins chère. Il est suivi par la prise d’inscription de prêteur de deniers qui exonère du paiement de certaines taxes à rajouter lors d’une prise d’hypothèque.

7 - L’apport personnel

Avant de contracter un emprunt immobilier, sachez que plus votre apport personnel est haut et moins vous allez payer. Cette opération commence à être rentable si vous avez au moins 10 % du capital à emprunter. Plus votre apport personnel sera important et moins vous paierez d’intérêts élevés.

8 - Diminuer les frais de notaire et d’agence

Privilégiez un bien immobilier neuf ou à faire construire, car les frais de notaire avoisinent 3 % du montant total de votre acquisition alors que dans l’ancien, ces mêmes frais sont d’environ 7 %. Évitez de passer par une agence pour ne pas avoir à payer en supplément, sa commission. Si vous passez par agence, alors négociez ces frais ainsi que les frais du compromis de vente.

9 - Emprunter à taux fixe

Quand vous achetez un logement, le prêt immobilier que vous contractez vous engage sur de nombreuses années. Vous avez tout intérêt à choisir un prêt immobilier à taux fixe qui est sûr, adapté à votre situation et qui ne change pas dans le temps. Vous maîtrisez ainsi le coût de votre crédit pendant toute sa durée.

10 - Éviter les frais annexes

Lorsque vous souscrivez un emprunt immobilier, vous allez vous apercevoir qu’il existe de nombreux frais annexes. Les banques vous proposent de nombreux autres services dont vous n’avez pas besoin. Ne vous laissez pas impressionner et refusez-les courtoisement. Vous n’avez pas besoin non plus d’ouvrir un compte épargne si le banquier vous fait les yeux doux sur le sujet. Osez dire non.

Si ces solutions vous intéressent, vous pouvez opter de passer par un < en remplissant le formulaire adéquat. Dans les jours suivants, vous recevrez des propositions de plusieurs établissements bancaires. Vous pourrez ainsi les comparer, les mettre en concurrence sans vous déplacer et gagner du temps. Vous choisirez ensuite la solution la plus adaptée à votre situation et à votre budget.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Comment acheter une maison avec des crédits en cours ? Comment acheter une maison avec des crédits en cours ? L’acquisition d’une maison nécessite le plus souvent un emprunt immobilier. Mais avec des crédits en cours, obtenir un emprunt peut s’avérer compliqué.Simulation Rachat de Crédit ! Gratuit...
  • Reprise de crédit : est-ce que ça existe ? Reprise de crédit : est-ce que ça existe ? Reprise de crédit n’est pas le terme approprié pour désigner le réaménagement d’un ou plusieurs prêts en cours. Il crée d’ailleurs la confusion dans l’esprit des consommateurs,...