Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Doit-on obligatoirement regrouper 100 % de ses emprunts lors d'un rachat de crédits ?

Doit-on obligatoirement regrouper 100 % de ses emprunts lors d'un rachat de crédits ?

Doit-on obligatoirement regrouper 100 % de ses emprunts lors d'un rachat de crédits ?

Avec un rachat de crédits, l’emprunteur peut remédier à des difficultés financières récurrentes, envisager un nouveau projet ou simplement renégocier son taux d’intérêt.

Le plus souvent destiné à alléger un cumul de mensualités trop élevé, le rachat de crédit permet de regrouper ses crédits en un seul. Mais faut-il obligatoirement regrouper 100 % de ses emprunts avec un rachat de crédits ? Notre réponse à suivre.

Rappel sur le principe d’un rachat de crédits

Le rachat de crédits est une technique financière facile à mettre en place. Appelé aussi restructuration de dettes ou regroupement de crédits, le rachat de crédits permet de regrouper ses dettes et crédits en cours au sein d’un prêt unique. En réunissant au moins deux crédits, il est possible d’alléger sa mensualité par rapport au cumul des précédentes. Ce sont souvent les emprunteurs en difficulté financière avec un endettement élevé qui recourent à cette solution. Ils rééquilibrent leur budget, améliorent leur reste à vivre et retrouvent du pouvoir d’achat. La contrepartie est un allongement de la durée de remboursement avec in fine une augmentation du coût total du crédit. Le rachat de crédits est en principe effectué par un autre établissement bancaire que celui qui détient les crédits à regrouper. Il propose un nouveau prêt avec des conditions négociées notamment le taux d’intérêt et les frais. Au déblocage des fonds, le prêteur se charge de solder les crédits et dettes en cours. Une somme supplémentaire de trésorerie peut être incluse à la demande de l’emprunteur et après acceptation du prêteur.

Quels crédits et dettes peut-on inclure dans un rachat de crédits ?

Tous les types de crédit peuvent faire partie d’un rachat de crédits comme :

  • un crédit affecté ;
  • un crédit personnel ;
  • un crédit renouvelable ;
  • un crédit immobilier.

Les dettes fiscales, ménagères, sociales ou financières comme un découvert bancaire sont éligibles à un regroupement de crédits. Seules les dettes de jeu sont exclues. Le rachat de crédit peut concerner :

  • uniquement des crédits à la consommation ;
  • un crédit à la consommation et un crédit immobilier ;
  • un seul crédit immobilier dans ce cas on parle de rachat de crédit immobilier.

La législation applicable dépend du type de crédit. Si la part du crédit immobilier à racheter est égale ou supérieure à 60 % du montant total, le rachat de crédit est obligatoirement soumis à la réglementation d’un prêt immobilier.

Faut-il obligatoirement regrouper 100 % de ses emprunts lors d’un rachat de crédits ?

Regrouper 100 % de ses emprunts avec un rachat de crédits n’est pas obligatoire. Cela dépend de plusieurs paramètres que le prêteur prend le temps d'examiner pour conseiller la meilleure stratégie. Quand l’emprunteur dispose d’emprunts avec des taux d’intérêt élevés, il est judicieux de tous les regrouper. C’est par exemple le cas d’un crédit renouvelable ou d’un découvert bancaire. Les taux d'intérêt sont encore bas aujourd’hui. En négocier un à 1 % de moins que le cumul des précédents permet de diminuer davantage la mensualité et/ou la durée de remboursement. A contrario, quand un emprunt est proche du terme de son amortissement, l’emprunteur a tout intérêt à ne pas l’intégrer à son rachat de crédit. Cette décision est prise également en fonction du taux d'endettement après rachat. Il faut que celui-ci reste cohérent avec les recommandations du HCSF soit inférieur ou égal à 35 %. Lors d’un rachat de crédits incluant un prêt immobilier, l’établissement prêteur n’inclut pas en principe les prêts aidés comme le prêt à taux zéro ou le prêt 1 % logement. Les taux d’intérêt de ces prêts sont très bas, voire nuls. Il est alors peu cohérent de les regrouper avec un rachat de crédits à un taux supérieur. Deux conditions obligent cependant le prêteur à les inclure :

  1. Si les mensualités cumulées du prêt aidé et du rachat de crédit dépassent le seuil du taux d'endettement autorisé.
  2. Si la banque à l’origine du prêt immobilier impose de racheter aussi le PTZ rattaché au prêt principal.

Les frais d’un rachat de crédits, quels sont-ils ?

La nature des prêts à racheter impacte grandement la rentabilité du rachat de crédit. Le taux d’intérêt est plus avantageux avec un rachat de crédits comprenant un prêt immobilier qu’avec un rachat composé uniquement de crédits à la consommation. Dans le premier cas, le taux sera aux alentours de 2 % et dans le second cas de 4 % environ. Les frais annexes et souvent incompressibles sont également à prendre en compte. C’est avec un rachat de crédits comprenant un prêt immobilier qu’ils sont les plus élevés. Dans ce cas, les frais sont :

  • Les indemnités de remboursement anticipé ou IRA.
  • Les frais de garantie hypothécaire et le cas échéant de mainlevée de l’ancienne hypothèque.
  • Les frais de dossier et/ou de courtage.

Quant au meilleur moment de procéder à un rachat de crédits, il est préférable de l’effectuer :

  • avec un capital restant dû de 70 000 € minimum ;
  • durant le premier tiers de la phase de remboursement des emprunts ;
  • avec un nouveau taux d’intérêt inférieur au minimum de 0,8 % par rapport au cumul des précédents.

Pour conclure, non, il n’est pas obligatoire de regrouper 100 % de ses emprunts lors d’un rachat de crédits. Inclure tout ou partie de ses dettes dépend de la situation, du besoin, du profil et du projet de l’emprunteur. Afin de trouver la meilleure offre de rachat de crédits, un comparateur en ligne gratuit est très efficace pour mettre en concurrence rapidement les prêteurs. Les prêteurs peuvent être une banque traditionnelle, un organisme de crédit spécialisé ou une banque en ligne pour un rachat de crédits à la consommation exclusivement. Mandater un courtier spécialisé en rachat de crédits est une autre solution. Cet expert conseille, accompagne et négocie pour son client un rachat de crédits adapté.

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Peut-on renégocier un prêt auto ? Peut-on renégocier un prêt auto ? Le prêt auto est un crédit affecté. Il permet l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion. L’emprunteur négocie avec sa banque le taux, la durée, la mensualité.Simulation Rachat de...
  • Peut-on allonger la durée d'un prêt immobilier en cours ? Peut-on allonger la durée d'un prêt immobilier en cours ? Un crédit immobilier est un emprunt consenti à long terme pour financer l’acquisition d’un bien immobilier, résidentiel, locatif, secondaire ou professionnel.Simulation Rachat de Crédit !...