Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Crédit Immobilier > Prêt immobilier sans caution ni hypothèque, est-ce possible ?

Prêt immobilier sans caution ni hypothèque, est-ce possible ?

Prêt immobilier sans caution ni hypothèque, est-ce possible ?

Vous avez envie d’acquérir un bien immobilier à l’aide d’un prêt immobilier. Cependant, pour des raisons qui vous sont personnelles, vous ne souhaitez pas contracter un emprunt avec une caution ou une hypothèque et vous vous demandez si c’est possible. Voici quelques réponses pouvant vous être apportées sur le sujet.

Principe du prêt immobilier

Les banques acceptent de prêter de l’argent sous forme de prêt immobilier sous condition qu’elles aient une garantie de remboursement. Si vous ne désirez pas emprunter à l’aide d’une caution ou d’une hypothèque, vous risquez de vous voir refuser le prêt immobilier. En revanche, il existe quand même des possibilités si vous pouvez réaliser :

  • Un apport conséquent
  • Un emploi stable
  • Des revenus conséquents
  • Un taux d’endettement très faible ou nul
  • Si le montant du prêt est faible (moins de 50 000 €)

La banque peut encore vous prêter de l’argent pour réaliser votre acquisition si vous acceptez un nantissement ou une inscription de privilège de prêteur de deniers. Voici ce que sont ces deux possibilités.

Le nantissement

Si vous empruntez de l’argent à un organisme financier pour acquérir un bien immobilier et qu’en retour, il vous demande un nantissement, c’est que vous avez déjà un patrimoine immobilier ou mobilier. Il peut donc représenter un bien immobilier ou encore un compte épargne, une assurance-vie, et même un compte titres. Le nantissement est un gage qui est mis sur ce patrimoine de façon partielle ou totale en fonction de la somme prêtée, mais devra correspondre au moins au montant égal à la somme qui vous sera prêtée. Le nantissement dure pendant la totalité du crédit jusqu’à ce que tout soit remboursé. En général, le nantissement est choisi quand les personnes sont aisées et il reste la garantie la moins chère quand vous souscrivez un crédit immobilier.

L’inscription de privilège de prêteur de deniers

L’inscription de privilège de prêteur de deniers plus communément appelée IPPD est une sorte de garantie hypothécaire garantissant la banque qui a le droit de faire saisir le bien et de le revendre en cas de non-paiement de votre part. la différence avec la prise d’hypothèque réside dans le fait que l’hypothèque est prise pour le financement d’un bien immobilier neuf et que l’IPPD est prise pour un bien immobilier existant. L’IPPD a un avantage certain sur l’hypothèque, c’est qu’elle coûte moins cher.

Le prêt immobilier sans garantie

En principe, même si vous êtes un très bon client de votre banque, si vous demandez un prêt immobilier sans garantie, il sera refusé la plupart du temps. Cependant, dans de rares cas, il peut être accepté sous condition d’avoir un très bon dossier avec un apport conséquent. Ainsi, si :

  • L’apport personnel est d’au moins 50 %
  • La durée est courte (moins de 10 ans)
  • Les revenus sont conséquents et réguliers
  • Le taux d’endettement est quasi-nul ou nul

La banque vous accordera un prêt d’environ 50 000 € à 70 000 €, mais n’en espérez pas moins.

Bien réfléchir à la caution ou l’hypothèque

Si vous avez présenté un très bon dossier de demande de prêt immobilier sans garantie et qu’il vous a été refusé, vous devez alors réfléchir à deux fois et accepter une caution ou une hypothèque pour acquérir le bien dont vous rêvez. L’hypothèque ou la caution sont deux engagements forts, car la banque sait que si vous ne payez pas votre crédit, elle peut saisir le bien et se rembourser en le revendant ou la caution peut payer à votre place. Ces deux garanties sont destinées à rassurer les banques même si votre dossier d’emprunteur est excellent. Vous devez savoir et comprendre que plus de 95 % des emprunteurs ont recours à une garantie lors de la souscription d’un emprunt immobilier. En général, ils choisissent le cautionnement qui reste facile à obtenir et dont le coût total est raisonnable.

L’assurance emprunteur

Il faut ensuite penser à l’assurance emprunteur allant avec le prêt immobilier. Cette assurance emprunteur n’est pas un facteur de décision des banques à elle seule, mais elle pèse aussi très lourd dans la décision. Son coût vient se rajouter à celui de votre échéance mensuelle et grève votre taux d’endettement ainsi que votre reste à vivre. Les banques vont donc la prendre en considération, car elle représente une sécurité supplémentaire en cas de défaillance de paiement de votre part suite ç décès, invalidité ou maladie. Même si elle n’est pas obligatoire, elle est demandée par quasiment toutes les banques sauf dans le cas du crédit hypothécaire si vous acceptez de mettre votre patrimoine en garantie. Sachez que dans ce cas, le prêt correspondra au plus à 60 % de la valeur de ce patrimoine.

Si le prêt immobilier sans caution ni hypothèque vous intéresse, vous pouvez remplir le formulaire en ligne d’un comparateur gratuit. Après étude de votre dossier, si le prêt est réalisable, vous recevrez alors des propositions provenant des banques indiquant leurs conditions.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Crédit immobilier après 50 ans : quelles difficultés ? Crédit immobilier après 50 ans : quelles difficultés ? Vous avez dépassé l’âge de 50 ans et souhaitez acquérir un bien immobilier à l’aide d’un prêt, mais ne savez pas si c’est réalisable dans les meilleures conditions.Comparateur Crédit...
  • Qu'est-ce qu'un prêt immobilier modulable ? Qu'est-ce qu'un prêt immobilier modulable ? Vous désirez acquérir votre résidence principale à l’aide d’un emprunt immobilier ou faire construire une maison neuve. Dans tous les cas, il vous faut un financement pour concrétiser votre...