Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Placements > Quelle différence entre le PEL et le CEL ?

Quelle différence entre le PEL et le CEL ?

Quelle différence entre le PEL et le CEL ?

Vous cherchez à épargner votre argent autrement que sur un livret A ou un livret LDD vu le peu de rapport actuel. Vous avez entendu parler du PEL et du CEL, mais ne connaissez pas les différences des deux produits. Voici quelques explications dans le but de vous éclairer avant que vous ne choisissiez un produit financier sans en connaître ses avantages.

Le PEL et le CEL

Le PEL est l’abréviation du plan d’épargne logement. Le CEL est l’abréviation du compte épargne logement. Ces deux placements sont des produits d’épargne destinés à financer un projet immobilier, mais comportent de grandes différences. Sachez que chacun peut être détenteur d’un PEL ou d’un CEL, y compris des personnes mineures. Vous pouvez même être détenteur des deux s’ils sont dans la même banque. Par contre, vous ne devez pas en avoir plus d’un de chaque à votre nom.

Ouverture du PEL

Pour ouvrir un plan d’épargne logement, votre versement initial doit être de 225 €. Vous devrez aussi avoir versé au moins 540 € par année. Le plafond maximal du PEL est de 61 200 €.

Ouverture du CEL

Pour ouvrir un compte épargne logement, votre dépôt initial doit être de 300 €. Par contre et contrairement au PEL, vous ne devez verser que 75 € par an pour qu’il reste ouvert. Le plafond du CEL est de 15 300 €.

Rémunération du PEL et du CEL

Parmi les différences notables entre le PEL et le CEP, on peut citer en premier la différence de rémunération.Le taux d’intérêt du PEL est fixé lors de son ouverture et il est garanti jusqu’au déblocage des fonds. Les anciens PEL étaient bien plus rémunérateurs que ceux ouverts maintenant qui sont de 2,5 % pour les PEL entre août 2003 et janvier 2017 et de 3,27 % pour ceux ouverts entre juin 2000 et juillet 2003. Avant impôts, depuis le 1er août 2016, il était de 1 %. LE CEL est passé à 0.50 % puis à 0.25 % à la même date.

Bon à savoir : le taux d’intérêt du CEL peut varier pendant le contrat contrairement à celui du PEL.

Fiscalité du PEL et du CEL

La fiscalité pour le PEL et le CEL reste la même. Les intérêts sont soumis au PFU ou prélèvement forfaitaire unique de 30 % aussi nommé Flat Tax. Ces 30 % sont décomposés comme suit :

  • 12,8 % d’impôt sur le revenu
  • 17,2 % de prélèvements sociaux (CRDS et CSG)

Le titulaire a le droit d’intégrer ces revenus à son impôt sur le revenu plutôt qu’au prélèvement forfaitaire unique.

Déblocage du PEL

Sachez que si vous placez de l’argent sur un PEL, son montant est bloqué pour une durée de quatre ans, minimum. Si vous désinvestissez avant cette date, en effectuant un retrait partiel ou total, vous allez entraîner une clôture du PEL ainsi que des pénalités. De plus, le rendement du PEL sera ramené à celui du CEL. Entre deux et trois ans, votre taux sera inchangé, mais vous ne pourrez pas prétendre à un prêt immobilier à l’aide du PEL. Si vous désinvestissez entre trois et quatre ans votre PEL, le montant de vos droits pour souscrire un crédit immobilier seront alors réduits. Vous pouvez alimenter votre PEL jusqu’à six ans. Au-delà de dix ans, il ne pourra plus être abondé, mais vous pourrez quand même le conserver cinq années de plus en capitalisant encore les intérêts.

Déblocage du CEL

Nous l’avons vu plus haut, le CEL rapporte bien moins que le PEL. Par contre, il est bien plus souple si vous désirez débloquer des fonds. Vous pouvez retirer votre argent placé à tout moment. Il n’y a qu’une seule règle à respecter : conserver 300 € sur le compte. Si vous clôturez ce compte avant dix-huit mois suivant son ouverture, les intérêts de cette période seront annulés. Le CEL a une durée de vie limitée par contre, vous pouvez avoir droit à un prêt allant jusqu’à 23 000 € au maximum contre 92 000 € pour le PEL.

À noter : si vous êtes détenteur d’un PEL ou d’un CEL, vous avez le droit de céder vos droits à un membre de votre famille sous condition qu’il détienne un PEL depuis au moins trois ans pour le PEL et un an et demi pour un CEL. Cette action leur permet d’obtenir un prêt immobilier plus important dans la limite maximale de 92 000 €.

Est-il intéressant de détenir un PEL ou un CEL pour un emprunt immobilier ?

Avoir un PEL ou un CEL pour réaliser un emprunt immobilier ne peut être considéré que comme financement d’appoint. En effet, les conditions peuvent être moins intéressantes que celles des prêts classiques du moment compte tenu que les taux sont au plus bas. Ces deux livrets sont donc complémentaires pour l’achat, la construction ou la réalisation de travaux dans un bien immobilier. Le CEL peut aussi servir à investir dans une SCPI ou société civile de placement immobilier sous certaines conditions.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • SCPI : quels pièges éviter avant de souscrire ? SCPI : quels pièges éviter avant de souscrire ? La SCPI ou société civile de placement immobilier est un produit financier dont le nom est attrayant pour les investisseurs. De plus, la SCPI est surnommée la « pierre papier » et ce nom la rend...
  • À qui s'adresse le Plan Epargne Retraite (PER) ? À qui s'adresse le Plan Epargne Retraite (PER) ? Pour remplacer le PERP et autres contrats Madelin ou Article 83 jugés peu attractifs par les épargnants, la loi Pacte instaure un nouveau produit d’épargne en 2019 : le PER.Il s’agit de...