Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Financement Entreprise > Affacturage > Le financement du poste clients : quelles solutions mettre en place ?

Le financement du poste clients : quelles solutions mettre en place ?

Le financement du poste clients : quelles solutions mettre en place ?

Dans une entreprise, l’ensemble des factures émises correspond au poste clients. Le poste client demande une gestion complète comme :

  • L’établissement des devis
  • Le suivi des commandes
  • Le rapprochement entre les factures de ventes et les devis
  • Le suivi de l’encaissement suite à l’émission des factures de ventes
  • L’encaissement
  • Le recouvrement
  • L’analyse financière des risques de ce poste

Il est dont très important pour une entreprise ou société de bien gérer le poste clients afin d’avoir une bonne trésorerie et un fonds de roulement satisfaisants.

Le financement du poste client d’une entreprise

Le financement du poste client doit donc être géré efficacement surtout si l’entreprise n’encaisse pas ses ventes au comptant. Si les créances s’accumulent, elles génèrent donc des problèmes de trésorerie. Afin de bien gérer son poste client, il est conseillé de :

  • Mettre des délais de paiement très courts
  • Encaisser le plus vite possible les acomptes
  • Demander aux clients de payer leur dette au plus tôt
  • Avoir un système de relance efficace
  • Utiliser un outil de trésorerie comme l’affacturage, l’escompte, le Dailly, la titrisation, le financement de balance, etc.

La solution de l’affacturage

Avec l’affacturage, les factures des clients de l’entreprise sont payées avant leur date échéance de paiement. Au-delà de ce financement, l’affacturage peut aussi garantir les créances et gérer les encaissements en fonction des options choisies à la signature du contrat avec le factor. En règle générale, l’affacturage est déplafonné. Il fonctionne sur notre sol, à l’export et à l’international. Afin de débloquer des fonds, les factures et divers justificatifs y afférant, doivent être fournis. L’affacturage peut être classique ou ponctuel.

La titrisation

La titrisation est un mécanisme permettant de récupérer le financement de ses créances contre la cession des factures clients. Ce processus se refinance lors de l’émission de titres sur les marchés financiers intéressant les investisseurs. Ainsi, les factures fermes peuvent être financées tout en, en conservant la gestion du recouvrement et des encaissements. Son intérêt est d’avoir une trésorerie correcte surtout lorsque les entreprises sont récentes et n’ont pas d’escompte ou Dailly. Si elles les ont déjà, la titrisation leur permet d’augmenter les lignes bancaires déjà accordées.

Le financement de balance

Le financement de balance permet de financer la balance clients sans changer sa façon de facturer. Les remises des balances clients se font chaque semaine ou tous les quinze jours. Le solde est financé régulièrement. Le financement de balance s’adresse aux entreprises ayant un gros chiffre d’affaires. La société de financement installe un logiciel permettant à l’entreprise d’extraire toutes les données comptables composant la balance clients. Une fois que le fichier est généré, il est transmis à un factor par le biais d’un site en ligne sécurisé. Les opérations doivent se faire par le biais d’un compte bancaire dédié. Contrairement à l’affacturage, le financement de balance est juste un outil de financement.

La loi Dailly et son fonctionnement

La loi Dailly permet aux banques de financer les remises groupées de créances des entreprises sans qu’il y ait besoin d’endosser chaque créance. Une remise Dailly doit être approuvée par le banquier. S’il existe une créance impayée et une absence d’assurance-crédit, le montant sera alors débité et définancé. Dans ce cas, c’est l’entreprise qui devra recouvrer sa créance auprès du client défectueux.

L’escompte

L’escompte est un effet de commerce constitué par :

  • Une lettre de change
  • Un billet à ordre
  • Une traite

Le document est remis à la banque contre le financement de la créance. La lettre de change et la traite doivent être signées par le client débiteur. L’escompte comporte plusieurs inconvénients, car il faut attendre le retour de la traite. L’escompte est plafonné par le banquier qui en fixe le montant. Au-delà de la limite, la banque ne finance pas les remises de traites. La ligne d’escompte est négociée chaque année entre l’entreprise et la banque.

La mobilisation de créance née sur l’étranger

La mobilisation de créance née sur l’étranger ou MCNE est encore un financement octroyé par la banque. La ligne permet de financer les créances export et son montant est déterminé au moment de sa mise en place. Dans ce cas, le banquier demande des justificatifs comme :

  • Les factures
  • Les PV de livraison
  • Les PV d’enlèvement
  • Les bons de commande, etc.

Si l’échéance dans une MCNE est dépassée, le banquier définance la créance qui s’effectue à la date échéance ou à 15 jours de dépassement. Il faut donc que l’entreprise demande une prorogation pour éviter ce définancement, mais il y aura des frais supplémentaires à supporter.

Après avoir étudié ces différentes possibilités de financement du poste clients d’une entreprise, à vous de voir quel est celui qui correspond le mieux à celui que vous attendez pour que votre entreprise puisse recouvrir rapidement ses créances et conserver ainsi une trésorerie correcte.

Demande d’Affacturage

Gratuit et sans engagement !

Prénom *
Nom *
Raison Sociale *
Numéro SIREN *
Adresse *
Code postal *
Ville *
Téléphone *
E-mail *
Complément d'information
Code de sécurité à copier/coller * : GXXagJ

* Champs obligatoires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art.34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à : Assurementcredit.fr - 3 bis rue Condorcet - 37000 TOURS - Tél. : 02 47 64 75 38

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers