Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Crédit Consommation > Crédit consommation fonctionnaire : quels avantages ?

Crédit consommation fonctionnaire : quels avantages ?

Crédit consommation fonctionnaire : quels avantages ?

En France, les agents de la fonction publique d’État, territoriale ou hospitalière représentent un salarié sur cinq, soit environ 5,7 millions de personnes (statistiques de la DGAFP).

Parmi ces agents, près de 68 % sont des fonctionnaires. Employés à des statuts et fonctions diverses, les fonctionnaires ont bonne presse auprès des établissements bancaires. La pérennité de leur emploi est un atout quand il s’agit de négocier un crédit à la consommation. Des revenus réguliers et un emploi stable constituent d’ailleurs les premiers critères d’octroi pour un crédit quel que soit son type. Intéressons-nous dans cet article au crédit à la consommation fonctionnaire. Quels avantages peut espérer le fonctionnaire avec un crédit spécifique à son statut ? Notre réponse à suivre avec au préalable un rappel des spécificités d’un crédit à la consommation.

Un crédit à la consommation fonctionnaire, c’est quoi ?

Un crédit à la consommation fonctionnaire est le même que ceux délivrés aux salariés du privé. La différence réside essentiellement dans les conditions d'octroi qui sont plus favorables. Le crédit à la consommation fonctionnaire s’adresse à tous les salariés qui ont le statut de fonctionnaire, mais aussi aux agents de la fonction publique. Il s’agit par exemple des militaires, des enseignants ou des employés de mairie. Ces fonctionnaires éligibles au crédit sont titulaires, contractuels ou stagiaires. Les enfants, conjoints, descendants, élus locaux peuvent également prétendre à un crédit à la consommation fonctionnaire.

Les caractéristiques d’un crédit à la consommation fonctionnaire

Le crédit à la consommation fonctionnaire permet de financer des biens et besoins personnels (véhicule, ordinateur…) ou l’achat de prestations de services (voyage, travaux…). Ces caractéristiques sont les mêmes que celles d’un crédit classique, à savoir :

  • Un taux débiteur fixe qui varie selon les prêteurs et le profil des emprunteurs.
  • Un nombre d’échéances et une mensualité fixes et définis contractuellement.
  • Une durée d’amortissement à court ou à moyen terme variable de 6 mois en moyenne à 120 mois selon les prêteurs et le type de crédit.
  • Un capital minimum de 200 à 500 € et un capital maximum de 75 000 €.

Un crédit à la consommation fonctionnaire est régi par la même réglementation qu’un crédit à la consommation classique. Elle est issue du Code de la consommation avec entre autres :

  • Un devoir d’information des prêteurs.
  • Un délai de rétraction obligatoire de 14 jours calendaires dès la signature de l’offre.
  • Aucune indemnité de remboursement anticipé si le reste à devoir est inférieur à 10 000 € et 1 % maximum au-delà de ce montant.

Les types de crédit à la consommation fonctionnaire

Les types de crédit à la consommation fonctionnaire sont, là aussi, similaires à ceux proposés aux salariés du privé. Trois types de crédit sont les plus courants, à savoir :

  1. Le crédit personnel avec un capital utilisable librement par le fonctionnaire pour financer divers types de projets.
  2. Le crédit affecté avec un capital affecté, c’est-à-dire destiné à financer exclusivement un bien, comme une voiture, ou une prestation, comme des travaux, indiquée dans le contrat. La banque demande des justificatifs d’achat (devis, facture) pour mettre à disposition la somme d’argent. En cas d’annulation de la vente, le crédit l’est aussi.
  3. Le crédit renouvelable avec un capital utilisable librement, partiellement ou totalement, à n’importe quel moment. Il s’agit d’une réserve d’argent qui se reconstitue à chaque versement des mensualités. Attention aux taux d’intérêt élevés proches du seuil d’usure !

D’autres prêts sont considérés comme des crédits à la consommation : la location avec option d’achat ou LOA, le découvert bancaire autorisé et le prêt étudiant garanti par l’État.

Les conditions à remplir avec un crédit à la consommation fonctionnaire

Les conditions à remplir pour obtenir un crédit à la consommation sont moins strictes pour les fonctionnaires que pour les autres emprunteurs. Néanmoins, il leur faudra justifier d’un taux d'endettement inférieur à 35 % et donc d’une capacité financière suffisante pour rembourser le crédit sans défaillance. La solvabilité, mais aussi la gestion bancaire du fonctionnaire doivent être bonnes. Aucun incident de paiement ou de fichage à la Banque de France ne doit être signalé.

Quels avantages à souscrire un crédit à la consommation fonctionnaire ?

Le statut de fonctionnaire ou d’agent de la fonction publique est un gage de sécurité pour les banques et organismes spécialisés de crédit. Ils voient d’un bon œil ces clients qui ont la garantie de l’emploi et donc des revenus réguliers. Avec moins de risques encourus quant à une probable défaillance financière, les prêteurs octroient des avantages à ces travailleurs lorsqu'ils souscrivent un crédit à la consommation fonctionnaire comme :

  • un taux d’intérêt attractif ;
  • aucuns frais de dossier ;
  • pas de garantie ni d’apport (la complémentaire de l’État se porte souvent garant) ;
  • un taux d’assurance emprunteur réduit ;
  • pas d’indemnité en cas de remboursement anticipé ;
  • des démarches de souscription simplifiée grâce au soutien de l’État ;
  • un report gratuit des mensualités en cours de crédit, etc.

Tous ces avantages dépendent bien sûr du profil de l’emprunteur fonctionnaire et donc d’une étude personnalisée de son dossier. Ils dépendent également de la politique commerciale de chaque établissement financier.

Comment trouver un crédit à la consommation fonctionnaire ?

Il existe sur le marché des établissements financiers spécialisés dans les offres de crédit à la consommation fonctionnaire. Parmi les plus connus et reconnus, citons :

  • La CASDEN.
  • La Banque Française Mutualiste ou BFM.
  • Le Crédit Mutuel Enseignant.
  • Le Crédit Social des Fonctionnaires ou CSF.

Pour trouver un crédit à la consommation, le fonctionnaire a tout intérêt à suivre quelques conseils simples, somme toute peu ou prou les mêmes que ceux des autres emprunteurs. En premier lieu, nous lui conseillons de définir ses besoins, son budget et le type de crédit nécessaire pour financer son projet. Notre second conseil est de calculer la capacité d’emprunt et la faisabilité du projet avec un simulateur en ligne gratuit. Cet outil donne les conditions possibles du crédit à la consommation fonctionnaire dont le taux, la mensualité, la durée et le coût. Notre 3e conseil est de préparer son dossier en amont avant la recherche d’un partenaire. Réunir les pièces justificatives peut prendre du temps, l’anticiper permet d’en gagner. Enfin, notre dernier conseil est de mettre en concurrence les offres de crédit via un comparateur en ligne gratuit et sans engagement. Comparer permet de faire des économies tant sur le taux d’intérêt que les frais annexes. Si le fonctionnaire préfère déléguer sa recherche de crédit à la consommation, il peut la confier à un courtier spécialisé. Cet expert mandaté est un négociateur hors pair. Son grand réseau de partenaires lui permet de dénicher les meilleurs contrats pour ses clients. Bon à savoir ! Sa rémunération n’intervient que si une offre est signée.

Enfin, nous pouvons également évoquer le rachat de crédits à la consommation dont les démarches sont facilitées pour les fonctionnaires. Cette technique financière donne à l’emprunteur la possibilité de réduire son taux d’endettement et in fine de retrouver du pouvoir d’achat. Elle permet de regrouper au sein d’un prêt unique tous les crédits en cours pour diminuer la mensualité par rapport au cumul des précédentes. La contrepartie est un allongement de la durée de remboursement et du coût global du crédit. Le rachat de crédits à la consommation comporte la même législation que celle d’un crédit classique.

 
 

Comparateur Crédit Consommation
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers