Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Rachat de Crédit > Réduire les mensualités de ses crédits : quelles solutions ?

Réduire les mensualités de ses crédits : quelles solutions ?

Réduire les mensualités de ses crédits : quelles solutions ?

Les Français financent très souvent leurs biens à crédit avec un prêt personnel ou un prêt affecté pour une voiture par exemple et un prêt immobilier pour acquérir leur résidence.

L’encours total des crédits souscrits par les ménages représente 1 439 milliards d’euros à la fin de l’année 2021. Mais qui dit crédit, dit mensualité à honorer chaque mois. Des dépenses imprévues, une baisse de revenus viennent parfois mettre à mal le budget. Pour récupérer du pouvoir d’achat, les particuliers cherchent un moyen pour diminuer la charge des échéances de prêt. Quelles solutions existent pour réduire les mensualités de crédit ? Modulation, renégociation ou encore rachat de crédit, faisons le point.

Pourquoi réduire les mensualités de crédit ?

Les crédits sont souscrits très souvent à moyen terme de 3 à 7 ans pour les prêts à la consommation et à long terme de 20 à 25 ans pour les prêts immobiliers. La situation de l’emprunteur peut évoluer durant la période de remboursement. Cela peut être favorable ou défavorable comme une baisse des revenus liée à un décès du conjoint ou la perte d’un emploi. Cela se répercute sur le taux d'endettement qui dépasse le seuil des 35 % recommandé par le HCSF. Le pouvoir d’achat diminue puisque mécaniquement la part des charges augmente. Pour récupérer du reste à vivre et donc abaisser le taux d’endettement, le ménage n’a d’autres recours que de trouver un moyen de diminuer les mensualités de crédit. Mais la baisse des revenus n’est pas la seule raison d’une réduction des mensualités de crédit. Le ménage peut également vouloir financer un nouveau projet ou tout simplement alléger son budget pour épargner.

Quelles sont les solutions pour diminuer les mensualités de prêt ?

En signant un contrat de crédit, l’emprunteur s’engage à rembourser le capital emprunté sur une durée déterminée via le nombre de mensualités correspondantes. Ces échéances fixes ou variables sont mentionnées sur le tableau d’amortissement. Il est possible d'en reporter quelques-unes pour faire face à une dépense imprévue. En principe, le report de mensualités n’excède pas trois mois et peut être total ou partiel. La solution du report de mensualités est temporaire. Pour faire face à un aléa de la vie et réduire les mensualités de crédit jusqu’au terme du remboursement, le contrat peut être modifié, renégocié ou racheté. Voyons ces trois possibilités.

1 - Réduire les mensualités de crédit avec la modulation des échéances

Lorsqu’un emprunteur envisage de réduire les mensualités de crédit, la première chose à faire est de lire les conditions générales de son contrat. En principe, il y figure une clause de modularité qui lui permet de revoir à la baisse le montant des échéances. En contrepartie de cette baisse, la durée de remboursement du crédit augmente et in fine son coût global. La plupart des banques prévoient une baisse de 20 à 30 % maximum des échéances avec un allongement de la durée du crédit de trois ans maximum. Selon les recommandations du HCSF, la durée d’un crédit ne doit pas excéder 25 ans. Les conditions de mise en œuvre de la modularité des échéances varient d’un établissement prêteur à un autre. Certains l’accordent seulement la première année du contrat, d’autres au bout de deux ans. Entre deux demandes de modularité, l'emprunteur doit attendre au minimum un an. La modularité concerne essentiellement les crédits immobiliers. Elle n’est pas envisageable quand le prêt principal est lissé avec un autre prêt comme un PTZ (prêt à taux zéro).

2 - Réduire les mensualités de crédit en renégociant son contrat avec la banque

L’autre solution pour réduire les mensualités de crédit est de tenter une renégociation du prêt concerné avec son banquier. Il n’est pas obligé d’accepter, mais si l'emprunteur est un bon client, le banquier est plus enclin à l’accorder. Depuis la crise de la Covid-19, les banques sont plus souples face aux difficultés financières des emprunteurs. Elles préfèrent renégocier un crédit plutôt que de subir des impayés. La renégociation permet d’envisager une baisse du taux d’intérêt et donc mécaniquement une baisse des mensualités si la durée reste inchangée.

3 - Réduire les mensualités de crédit avec un rachat de crédit

Si la modularité est insuffisante ou si la renégociation est impossible, l'emprunteur peut solliciter un rachat de crédit pour réduire les mensualités. Un autre établissement prêteur que celui où est détenu le crédit, le rachète après avoir proposé une nouvelle offre de prêt. L’emprunteur négocie soit une baisse du taux d’intérêt, soit un allongement de la durée de remboursement pour lui permettre de diminuer le montant des échéances. Le rachat de crédit est également appelé regroupement de crédits quand plusieurs prêts ou dettes sont regroupés au sein d’un prêt unique avec une seule mensualité à verser. L’emprunteur peut ainsi regrouper un ou plusieurs crédits à la consommation avec un prêt immobilier par exemple. Il est parfois difficile de trouver une banque pour l’octroi d’un rachat de crédit avec un seul prêt immobilier. Cela suppose de proposer une durée de remboursement plus longue que celle qui reste à courir. Les banques en ligne sont quelquefois plus enclines à l'accepter. À noter que le rachat de crédit à la consommation ne peut excéder 75 000 € sur une durée maximale de dix ans. Au-delà, il s’agit d’un rachat de crédit immobilier avec toutes les conditions que cela implique : garantie hypothécaire ou caution et assurance emprunteur.

Combien coûte une modulation, une renégociation ou un rachat de crédit pour réduire les mensualités ?

Réduire les mensualités de crédit ne doit pas se faire au détriment de la rentabilité notamment avec un rachat ou un regroupement de crédits. Celle-ci peut être évaluée rapidement grâce à un simulateur en ligne gratuit et sans engagement. De plus, il est important de connaître les frais inhérents à chaque opération. La modularité des échéances est gratuite quand elle figure dans les clauses du contrat. La renégociation de crédit auprès de sa banque comporte généralement des frais d’avenant variables de l’ordre de 500 à 1 000 €. Quant au rachat de crédit, les frais sont divers et parfois élevés ce qui peut nuire grandement à l’effet escompté. Les frais d’un rachat de crédit immobilier sont constitués :

  • Des indemnités de remboursement anticipé ou IRA : six derniers mois d’intérêt ou 3 % du capital restant dû.
  • Des frais de garantie hypothécaire ou de caution : environ 3 % pour la première et 1,5 % pour la seconde du capital emprunté.
  • Des frais de mainlevée de la précédente garantie hypothécaire d’environ 0,3 à 0,6 %.
  • Des frais de dossier et/ou de courtage de 1 à 7 % du capital emprunté.

Certains frais sont négociables et d’autres incompressibles comme l'IRA ou la garantie. Pour que le rachat de crédit reste avantageux pour l’emprunteur, il est souhaitable de négocier un taux d'intérêt au minimum inférieur de 1 % par rapport au précédent ou au cumul des précédents.

Est-ce possible de changer d’assurance emprunteur pour diminuer les mensualités de crédit ?

Le coût d’une assurance de prêt immobilier impacte parfois grandement le coût global du crédit. Il représente près de 30 % en moyenne. Résilier son contrat pour diminuer le montant de la cotisation prend tout son sens quand l’emprunteur cherche à réduire les mensualités de crédit. Il peut réaliser jusqu’à 50 % d’économies en fonction de son profil. La délégation d’assurance permet de choisir librement son assurance emprunteur individuelle et non plus systématiquement celle de groupe proposée avec le crédit. Avec une assurance individuelle, l’emprunteur personnalise son contrat pour obtenir une protection optimale à moindre coût. Peu connue des emprunteurs, elle existe pourtant depuis la loi Lagarde de 2010. Plusieurs lois, venues étoffer la loi Lagarde, statuent sur le changement d’assurance emprunteur comme la loi Hamon ou l’amendement Bourquin. La dernière en date, la loi Lemoine de mars 2022, permet de résilier son contrat d’assurance emprunteur à n’importe quel moment chaque année. La banque ayant octroyé le prêt ne peut s’y opposer. La seule condition est de souscrire des garanties identiques à celles exigées avec le crédit. A contrario d’un rachat de crédit, le changement d’assurance emprunteur pour réduire les mensualités de crédit est gratuit et très rapide à mettre en place.

Pour conclure, l’emprunteur dispose de quatre possibilités pour réduire les mensualités de crédit :

  1. La modulation des échéances.
  2. La renégociation du crédit.
  3. Le rachat de crédit.
  4. La délégation d’assurance.

Attention ! Il est important de bien connaître les frais de chaque solution pour ne pas nuire à la rentabilité de l’opération. Avec une simulation en ligne, l'emprunteur obtient rapidement un aperçu de la faisabilité de son projet et des offres de financement disponibles sur le marché. C’est pratique pour trouver une offre de rachat de crédit ou de regroupement adéquate sans avoir à démarcher les établissements prêteurs individuellement.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Restructuration de dettes : de quoi s'agit-il ? Restructuration de dettes : de quoi s'agit-il ? En 20 ans, le poids de la dette des ménages français a doublé, notamment en raison de l’impact des acquisitions immobilières.Simulation Rachat de Crédit ! Gratuit et sans engagement !Et ce,...
  • Rachat de crédit avec un prêt à taux zéro Rachat de crédit avec un prêt à taux zéro Les acquéreurs d’un bien immobilier qui ont bénéficié d’un prêt afin de financer leur projet peuvent actuellement demander un rachat de crédit pour profiter des taux les plus bas. Encore...