Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Placements > Plan Épargne Retraite > Comment retirer l’argent de son Plan Epargne Retraite ?

Comment retirer l’argent de son Plan Epargne Retraite ?

Comment retirer l’argent de son Plan Epargne Retraite ?

Les Français épargnent en moyenne 276 € par mois pour un encours d’épargne financière et non financière (actifs immobiliers) d’environ 12 400 milliards d’euros en 2021.

Parmi les produits d’épargne plébiscités, on retrouve le livret A, le LDDS, suivi par l’assurance vie ou encore le PEA. Un nouveau produit voit le jour en 2019 avec la loi Pacte. Il s’agit du plan épargne retraite ou PER qui remplace le PERP et autres contrats Madelin ou Article 83. Ce contrat à long terme se veut plus souple et attractif fiscalement. Pour preuve, il séduit près de 4 millions de titulaires. Sa vocation est de permettre la préparation de la retraite pour compléter ses revenus. À ce titre, l’épargne est bloquée. Quelles solutions pour retirer l’argent de son plan épargne retraite ? Notre réponse à suivre avec en préambule un rappel du fonctionnement d’un PER.

Le plan épargne retraite ou PER, quel fonctionnement ?

L'objectif d’un PER est d’anticiper sa retraite en constituant et en valorisant un capital versé à 62 ans (âge légal du départ à la retraite) pour compléter la perte du niveau de vie. Les Français perdent en moyenne 30 à 50 % de leurs revenus. Le nouveau plan épargne retraite se compose de trois compartiments :

  • Le PER individuel ou PERIN ouvert à toutes et tous sans restriction d’âge ou de statut professionnel.
  • Le PER collectif ou PERCOL ouvert aux salariés de plus de trois ans d’ancienneté.
  • Le PER obligatoire ou catégoriel appelé aussi PERO ou PERCAT obligatoire le plus souvent pour une catégorie de salariés.

Le principe est simple. Le titulaire alimente, durant sa vie active, son PER avec des versements volontaires, ponctuels ou programmés. L’argent est ensuite placé sur différents types de supports comme des fonds en euros, des unités de compte ou des titres financiers (PER bancaire) pour obtenir les meilleurs rendements. La gestion du PER est libre ou par défaut à horizon. Cela signifie que les risques sont calculés selon un schéma dépendant de l’âge du souscripteur. À mesure qu’il approche de la retraite ses actifs sont sécurisés.

Comment retirer l’argent de son PER ?

Puisque l’épargne placée sur un PER sert au moment de la retraite, elle est de facto bloquée jusqu’au départ du titulaire soit à l’âge de 62 ans actuellement. Pour retirer l’argent d’un PER, le titulaire a le choix entre plusieurs possibilités :

  • Soit sous la forme d’un capital.
  • Soit sous la forme d’une rente viagère jusqu’à épuisement du capital.
  • Soit sous la forme d’un capital et d’une rente.

On parle d’ailleurs de liquidation ou de déblocage du PER. La loi Pacte a élargi le dispositif de sortie, car elle permet de retirer le capital en une seule fois ou en plusieurs parties fractionnées en fonction des besoins. Le titulaire peut aussi prolonger son PER de quelques années après l’âge légal du départ à la retraite. Pour retirer l’argent de son plan épargne retraite, il faut adresser un courrier recommandé au gestionnaire chargé du contrat (assureur, mutuelle, banque, etc.). Le titulaire peut aussi se rendre sur son espace client en ligne pour en faire la demande. Des pièces justificatives sont nécessaires comme une pièce d’identité, un RIB et une copie du contrat. Le délai de versement dépend des organismes et varie de 15 jours à 2 mois en moyenne.

À part à la retraite, est-ce possible de récupérer l’argent de son plan épargne retraite ?

Pour faire face à certains aléas de la vie qui nécessitent une aide financière, la loi Pacte prévoit que l’argent d’un plan épargne retraite soit débloquée :

  • Pour l’acquisition de sa résidence principale.
  • Au moment du décès du titulaire du contrat ou de son conjoint marié ou pacsé.
  • En cas d’invalidité de 2e ou 3e catégorie du titulaire, du conjoint ou des enfants.
  • À l’expiration des droits à l’assurance chômage du titulaire.
  • En cas de situation de surendettement du titulaire et la commission sollicite le déblocage.
  • Lors d’une cessation d’activité non salariée du titulaire après une liquidation judiciaire.

A contrario d’une assurance vie où le capital est disponible à n’importe quel moment, l’argent placé sur un PER n’est pas liquide. Il est bloqué à long terme. C’est pourquoi il est nécessaire de conserver une épargne de précaution, sur un livret A par exemple, pour se prémunir de dépenses imprévues.

Quelle est la fiscalité de son PER lors du retrait de l’épargne ?

L’atout d’un PER est sa fiscalité avantageuse à l’entrée des versements volontaires avec la possibilité de déduire une partie de son revenu imposable. C’est d’autant plus intéressant pour les gros contribuables puisque cette déduction s’applique à la tranche marginale d’imposition ou TMI. Plus la TMI est grande et plus les économies d’impôt sont importantes. Pour ce qui est de la fiscalité lors du retrait de l’argent à la retraite, elle diffère selon un déblocage en capital ou en rente.

Fiscalité d’un PER avec une sortie en capital

Lorsque l’épargnant retire l’argent de son PER à la retraite sous la forme d’un capital, la fiscalité est différente pour les versements et pour les gains. Cela donne :

  • Des versements imposés à l’IR, mais exonérés de prélèvements sociaux.
  • Des plus-values soumises à la Flat Tax, soit 30 % : 12,8 % de PFU et 17,2 % de prélèvements sociaux.

L’épargnant n'ayant pas opté pour la défiscalisation à l’entrée n’aura que les gains imposés pas les versements. Il peut être intéressant d’échelonner en plusieurs fois le déblocage du capital.

Fiscalité d’un PER avec une sortie en rente viagère

Si l'épargnant choisit de retirer l’argent de son plan épargne retraite sous la forme d’une rente, celle-ci est imposée différemment selon le recours à la défiscalisation à l’entrée des versements volontaires ou pas. Cela donne :

  • Avec défiscalisation : la rente est soumise à l’IR selon le régime des rentes viagères à titre gratuit après abattement de 10 % dans la limite de 4 114 €.
  • Sans défiscalisation : la rente est soumise à l’IR suivant le régime des rentes viagères à titre onéreux. La part imposable varie en fonction de l’âge de 70 % à 50 ans à 30 % à 69 ans. Les plus-values sont soumises à la Flat Tax.

Pour conclure, retirer l’argent de son PER n’est possible qu’au moment de la retraite, c’est-à-dire à 62 ans (âge légal de départ). La titulaire peut débloquer l’argent sous la forme d’un capital ou d’une rente. Six cas exceptionnels de sortie anticipée sont cependant prévus par la loi. Le plan épargne retraite est un placement à long terme qui bien optimisé permet d’obtenir des rendements intéressants. Pour trouver un PER adapté à son profil investisseur, l'épargnant peut solliciter un courtier, un gestionnaire d’actif ou son conseiller bancaire. Il peut aussi utiliser un comparateur en ligne spécifique, gratuit et sans engagement.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers