Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Emprunter > Crédit Immobilier > Acheter un appartement sans CDI : comment décrocher son crédit immobilier ?

Acheter un appartement sans CDI : comment décrocher son crédit immobilier ?

Acheter un appartement sans CDI : comment décrocher son crédit immobilier ?

Vous souhaitez acheter un appartement à l’aide d’un crédit immobilier. Seulement, vous n’avez pas d’emploi en CDI. Vous pensez donc que ce n’est pas possible.

Hé bien, détrompez-vous, car même si c’est moins facile, si vous êtes en CDD, en freelance ou au chômage, vous pouvez trouver un organisme financier vous finançant votre projet immobilier. Voici comment vous pouvez acquérir un appartement à l’aide d’un emprunt sans pour autant être en CDI.

Obtenir un prêt immobilier sans être en CDI

Bien que de nombreuses demandes de prêts immobiliers n’aboutissent pas si vous n’êtes pas en CDI, vous pouvez quand même arriver à trouver un financement pour acquérir un appartement que vous avez en vue. Le banquier va commencer par porter son attention sur :

  • Vos prêts en cours
  • La nature de votre contrat de travail
  • Votre apport personnel
  • Une éventuelle caution ou hypothèque
  • Le contrat de travail

Pour obtenir un prêt immobilier, le contrat de travail peut influencer la décision de votre banquier si vous n’êtes pas en CDI sous condition que vous ayez des revenus stables. Ainsi, vous pouvez vous voir accepter ce prêt immobilier si vous êtes :

  • Intermittent du spectacle
  • Freelance
  • En profession libérale
  • Intérimaire
  • En CDD

Ces statuts sont encore acceptés dès l’instant où vous démontrez que vous avez un travail régulier depuis de nombreuses années et que vous êtes bien rémunéré.

Quels sont les autres critères pour se voir accepter un prêt immobilier hors CDI ?

Si vous justifiez de bons revenus réguliers sans être en CDI, vous allez aussi devoir prouver au banquier que vous êtes assuré de pouvoir payer vos mensualités. Ainsi, il vous faut :

  • Des comptes bancaires toujours bien tenus et sans découvert (même autorisé)
  • Une préparation minutieuse de votre projet d’achat
  • Montrer des perspectives d’évolution professionnelle cohérentes et réalisables
  • Avoir des mensualités futures correspondant au prix de votre loyer actuel

Quelles sont les solutions pour avoir plus de chances d’obtenir un prêt immobilier hors CDI ?

Si vous désirez emprunter pour acquérir un appartement et que vous n’êtes pas en CDI, vos chances sont amoindries même si vos comptes bancaires sont à jour depuis des années. Il existe des solutions pour venir renforcer votre demande afin qu’elle ait plus de chances de passer. Voici des idées qui ont fait leur preuve :

  • Emprunter à deux et que l’autre soit en CDI
  • Avoir travaillé pendant au moins trois ans en CDD sans aucune interruption
  • Emprunter un peu moins si votre dossier ne passe pas à cause d’une question de taux d’endettement trop élevé ou dépassant 35 %
  • Présenter à l’organisme financier trois bilans positifs si vous êtes à votre compte
  • Présenter au banquier une bonne épargne
  • Proposer un apport personnel d’environ 30 %
  • N’avoir aucun découvert même autorisé depuis des années
  • Prouver que vos rémunérations sont en hausse constante

Comment le banquier calcule votre possibilité de rembourser ?

Un banquier va calculer plusieurs paramètres avant de vous donner un accord de principe quand vous demandez un prêt immobilier et que vous n’êtes pas en CDI. Tout d’abord, il faut remplir les conditions énumérées ci-dessus. Il va falloir en plus, lui prouver que vous vivez correctement avec un loyer dont la mensualité correspond à celle du crédit demandé.

Le calcul du taux d’endettement

Le banquier va aussi calculer votre taux d’endettement qui ne doit pas être supérieur à 35 % de vos revenus mensuels. En d’autres termes et par exemple :

Si vous gagnez 3 000 € par mois, vos mensualités de crédit doivent être au maximum de :

3 000 € X 35 % = 1 050 €

Votre mensualité ne devra donc pas dépasser 1 050 €.

Que se passe-t-il si vous dépassez 35 % de taux d’endettement ?

Si votre mensualité dépasse 35 % de taux d’endettement, vous êtes assuré que votre demande de prêt sera refusée. Par contre, si vous avez des revenus élevés, le banquier va s’intéresser à votre reste à vivre. Voici un exemple :

Si vous gagnez 8 000 € par mois, votre taux d’endettement de 35 % est de 2 800 € par contre, votre reste à vivre est de 8 000 € - 2 800 € = 5 200 €. Le banquier pourra peut-être vous accorder 36 ou 37 % de taux d’endettement dans certains cas voire un petit peu plus, car le reste à vivre est important.

Quelques conseils

Si vous n’êtes pas en CDI, ne cherchez pas à emprunter 100 % de la somme dont vous avez besoin, votre dossier sera systématiquement refusé. Il faut donc avoir un apport d’au moins 15 % et de pouvoir régler cash les frais de notaire en plus. Le banquier verra ainsi que vous avez une capacité d’épargne.

Vous pouvez demander à faire garantir votre prêt par un organisme de crédit logement avec une caution.

Si vous ne remplissez pas toutes les garanties suffisantes, votre banquier pourra aussi vous proposer une prise d’hypothèque sur le bien. Cette prise d’hypothèque est plus chère que la caution.

Si votre profil financier est atypique, vous pouvez aussi passer par un courtier spécialisé en crédit immobilier. Il a un réseau important dans ses contacts et peut vous faire passer un dossier là où vous ne pourriez pas. Il vous demandera toutes les pièces justificatives et présentera votre demande aux organismes de crédit immobilier pouvant vous accorder au mieux un prêt immobilier sans être en CDI. Vous aurez une réponse très rapide qu’elle soit négative ou positive.

Si vous êtes intéressé pour emprunter de l’argent afin de financer l’acquisition d’un appartement et que vous n’êtes pas en CDI, utilisez un comparateur en ligne. Vous recevrez des offres correspondant à vos attentes et pourrez finaliser ainsi votre dossier.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers