Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Placer > Livret A : fonctionnement, plafond, avantages, inconvénients

Livret A : fonctionnement, plafond, avantages, inconvénients

Livret A : fonctionnement, plafond, avantages, inconvénients

Le livret A existe en France depuis deux siècles. Il a été créé en 1818 sur l’initiative de Benjamin Delessert un banquier également industriel et la Caisse d’Épargne de Paris (devenue La Poste) pour parer à la pénurie de capitaux suite aux campagnes napoléoniennes. La Poste, se nommant aujourd’hui Banque Postale l’a commercialisé en 1875 après avoir obtenu les accréditations nécessaires.

L’épargne française au XXe siècle à nos jours

En 1930, 100 000 Français sont titulaires d’un livret d’épargne. Il faudra attendre dix années pour que le Livret A soit détenu par la moitié du peuple français dans les années 40. En 1975, le Crédit Mutuel propose à sa clientèle le Livret Bleu afin qu’elle bénéficie d’un produit d’épargne pour y déposer des liquidités. En 2007, la commission européenne et la Banque de France ordonne à toutes les banques la commercialisation de ce produit qui sera retrouvé dans chaque établissement à partir de 2009.

Le Livret A dans ses grandes lignes

Le Livret A est un produit d’épargne réglementé. Il est détenu par une seule personne majeure ou mineure ou encore par une association sans but lucratif, certaines associations en Alsace-Moselle ou encore des syndicats professionnels parmi tant d’autres. Le détenteur du Livret A ne peut avoir qu’un seul produit toutes banques confondues sur le sol français. Depuis septembre 1979, il n’est pas possible de le cumuler avec un livret bleu du Crédit Mutuel ou un autre Livret A sauf pour les organismes HLM qui n‘entrent pas dans la limitation de détention.

Fonctionnement du Livret A

Il est possible d’approvisionner un Livret A par le dépôt d’espèces, le virement ou la remise de chèques. Les personnes morales (ou associations et organisations HLM) peuvent détenir ce livret dont le plafond est limité à 76 500 €. Pour les personnes physiques (particuliers), il est limité à 22 950 € en 2021. Seuls les intérêts cumulés peuvent légalement être rajoutés au capital et dépasser le plafond autorisé. Le dépôt initial est de 1,50 € à la Banque Postale et de 10 € pour tous les autres organismes bancaires.

Le taux du Livret A

Le taux d’intérêt du Livret A pour 2021 est de 0,50 % net contre 0,75 % entre 2015 et fin janvier 2020. Ce taux d’intérêt est révisable deux fois par an par l’État aux mois de février et août. En 2014, il était de 1,15 % pour 1,60 % en 2013 et 2,25 % en 2012.

Le mode de calcul du taux d’intérêt du Livret A

Le mode de calcul du taux d’intérêt du Livret A est extrêmement simple à appliquer. Les intérêts sont déterminés entre le 1er et le 16 de chaque mois, soit à la quinzaine, mais ils ne génèrent pas un versement immédiat, car il faut attendre que la somme soit laissée au moins quinze jours sur la totalité de cette quinzaine. Ainsi, si vous faites un virement le 4, et que vous retirez l’argent le 10 du même mois, les intérêts ne seront pas comptés sur ce virement. Attention également aux dates de valeur, car elles peuvent différer les opérations de versement et de retrait. Les intérêts du Livret A sont capitalisés chaque fin d’année, soit au 31 décembre et se rajoutent au capital existant. L’année suivante, s’ils n’ont pas été retirés, ils sont aussi générateurs d’intérêts.

Les versements sur le livret A

Hormis l’obligation de verser 10 € à l’ouverture du Livret A dans une banque ou 1,50 € à la Banque Postale, il n’y a pas de minimum pour verser de l’argent sur un Livret A. Les versements peuvent être ponctuels, programmés et libres dans la limite du plafond déterminé par l’État, soit 22 950 € pour 2021. La détention de ce produit d’épargne n’est pas soumise à une durée et tant qu’il existe une épargne sur le compte, il est possible de conserver ce produit indéfiniment.

Fiscalité du Livret A

En 2021, le Livret A n’est pas imposé comme livret réglementé par l’État. La totalité des intérêts générés par le capital de l’épargne est acquise et n’est pas ponctionnée au titre des prélèvements sociaux ni au titre de l’impôt sur le revenu. Cet avantage fiscal ne devrait pas être modifié dans les années à venir. Ce produit devient donc une épargne dite « privilégiée », car le Livret A bénéficie de conditions fiscales optimales malgré une rémunération historiquement au plus bas depuis sa création.

Est-il possible de dépasser le plafond du Livret A ?

Il est possible de dépasser le plafond du Livret A. Par exemple, si vous effectuez un versement unique de 22 950 € et que vous n’y touchez pas, chaque année, les intérêts générés vont venir se cumuler au capital sans générer de prélèvement fiscal. Si votre Livret A est plein, vous pourrez verser le surplus sur un Livret de développement durable ou LDD dont le plafond est de 12 000 € et dont le taux d’intérêt est identique au Livret A. ce livret est également exonéré d’impôts. Ce surplus, peut aussi être réparti sur une assurance-vie jouissant d’un rendement rémunérateur supérieur et d’un cadre fiscal privilégié ou encore un Livret d’Épargne Populaire ou LEP si vous êtes éligible sous certaines conditions de revenu.

Les avantages et inconvénients du Livret A

  • Côté avantage, le Livret A est :
  • Un produit d’épargne à vue (argent pouvant être retiré n’importe quand sans frais)
  • Génère des intérêts exonérés d’impôt sur le revenu et sur les prélèvements sociaux
  • Très accessible grâce à un dépôt très faible à l’ouverture
  • Un produit garanti par l’État jusqu’à 100 000 € par personne

Le Livret A connaît aussi quelques inconvénients comme :

  • La limite du plafond de dépôt à 22 950 €
  • Un faible rendement à 0,50 % en 2021
  • L’impossibilité de transférer ce livret d’une banque à l’autre

Ce produit d’épargne toujours préféré des Français peut aussi laisser place à d’autres nombreuses alternatives qui restent tout de même plafonnées, ou imposable ou encore à risque. Le Livret A propose de nombreux avantages, mais reste aussi très limité. Vous pouvez donc en ouvrir un si vous ne l’avez pas encore ou choisir des solutions similaires proches. Des alternatives peuvent encore être rajoutées selon le capital que vous désirez investir. N’hésitez pas à vous servir d’un comparateur en ligne totalement gratuit. Vous recevrez plusieurs propositions d’établissements bancaires ne vous engageant pas et que vous pourrez étudier à tête reposée afin de choisir le meilleur placement.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers