Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Investir > OCPI : fonctionnement, avantages, inconvénients, risques

OCPI : fonctionnement, avantages, inconvénients, risques

L'OCPI : fonctionnement, avantages, inconvénients, risques

OPCI est l’abréviation d’Organisme de Placement Collectif Immobilier. Si vous désirez investir dans de l’immobilier à long terme sans en avoir les inconvénients, l’OPCI est un produit financier qui peut vous intéresser. Vous devez savoir que l’OPCI va plus loin que les SCPI, car cet investissement est plus souple et plus liquide que celui des SCPI. Voici un dossier vous expliquant ce que vous devez savoir.

Composition et caractéristiques des OPCI

La majorité de ces produits d’épargne que sont les OPCI ne sont pas côtés. Ils ont été créés vers le début des années 2000 afin que les investisseurs puissent épargner dans des produits indirects dans l’immobilier. Parmi les principales caractéristiques des OPCI, on peut citer leur ma diversité des produits les composant qui sont :

  • 5 % à 10 % de liquidités
  • 10 % à 40 % d’actifs financiers
  • 40 % à 90 % d’actifs immobilier côtés ou non

Si vous souhaitez investir dans des OPCI, sachez que cette épargne dans la pierre se réalise sur du long terme.

Les avantages apportés par les investissements dans les OPCI

Comme une partie de l’investissement concerne des liquidités, il est toujours plus facile et rapide de revendre des parts OPCI qu’un bien immobilier. La diversification des OPCI concerne de nombreux actifs immobiliers situés dans le monde entier. Chaque investissement est réalisé par un expert. Vous pouvez avoir accès en permanence à la valeur de vos actifs. Les fonds immobiliers des OPCI peuvent faire partie d’une assurance-vie, d’un PEA, d’un compte-titres ou d’un contrat de décapitalisation pouvant connaître des avantages fiscaux. La gestion des OPCI est entièrement déléguée à un organisme spécialisé.

Les inconvénients des OPCI

L’OPCI n’offre aucune garantie ni de protection de votre capital. Vous pouvez donc en perdre une partie même si vous conservez vos parts pendant toute la durée du placement qui vous a été recommandé. Le risque de baisse de crédit émetteur peut entraîner une baisse de la valeur de vos OPCI. De plus, l’OPCI peut être frappé d’endettement et les fluctuations de marché immobilier peuvent réduire la capacité de remboursement de la dette. Selon l’évolution des taux d’intérêt, il peut encore y avoir un risque de dépréciation.

Associer l’OPCI à une assurance vie

L’assurance vie accueille les OPCI. Dans ce cas, si vous achetez des parts d’OPCI en assurance vie, sachez que vous transformez ainsi la fiscalité des revenus et des plus-values en fiscalité d’assurance vie. Sur le moyen et le long terme, c’est bien moins pénalisant. Il faut aussi savoir que lors d’achat et de vente de parts dans le contrat d’assurance vie, ces arbitrages ne sont pas fiscalisés dès l’instant ou ils ne sortent pas du contrat. Pour la transmission de votre patrimoine, vous choisissez vos bénéficiaires en réduisant ou en annulant les droits de succession. Si votre but est de protéger votre famille, l’association d’OPCI à une assurance vie est alors un excellent placement. Par contre, vous serez liés aux frais du contrat d’assurance vie qui sont :

  • Les frais d’entrée ou de versement
  • Les frais d’arbitrage
  • Les frais de gestion
  • Les frais de sortie

Bon à savoir : dans l’association OPCI et assurance vie, les assureurs n’acceptent pas tous les fonds immobiliers. Ainsi, le choix des OPCI sera limité. Choisissez une compagnie d’assurance solide cotisant au fonds de garantie des assurés. Ainsi, si un assureur faisait faillite, votre portefeuille serait transféré vers un autre assureur. Cette opération se fait soue le contrôle de l’Autorité de Contrôle Prudentiel. Si la procédure n’aboutit pas, vous êtes alors indemnisé à hauteur de 70 000 € (Code des assurances, article L423- et R423-7.

Quelques conseils

Si vous désirez investir dans des OPCI, prenez le temps d’étudier les divers critères de performances comme :

  • La rentabilité
  • Le taux de distribution
  • La capitalisation
  • La qualité des immeubles composant le patrimoine
  • La diversité des placements avec mutualisation du risque

En ayant pris en compte ces diverses étapes assez technique, il vaut mieux vous rapprocher d’un conseiller professionnel qui s’assurera que votre placement soit réalisé dans les meilleures conditions.

Pour choisir le meilleur organisme adapté à vos attentes, vous pouvez utiliser un comparateur en ligne et remplir toutes les zones demandées. Après validation, vous allez recevoir diverses offres gratuites de professionnels ne vous engageant à rien. Ainsi, vous pourrez tranquillement vous informer sans vous déplacer, sur le produit financier le plus adapté à votre budget et vos souhaits.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers