Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Crédits > Crédit Consommation > Top 10 des meilleurs microcrédits ou mini prêts : comparatif !

Top 10 des meilleurs microcrédits ou mini prêts : comparatif !

Top 10 des meilleurs microcrédits ou mini prêts : comparatif !

Pour obtenir un financement, les particuliers peuvent solliciter le réseau bancaire traditionnel ou les organismes spécialisés de crédit. Selon leur projet et leur profil, ils peuvent souscrire un crédit à la consommation ou un crédit immobilier.

Lorsque la situation personnelle et professionnelle est défavorable à l’obtention d’un prêt classique, les emprunteurs disposent d’une solution alternative : le microcrédit. Voyons dans cet article ce qu’il faut retenir sur ce type d’emprunt incluant un comparatif des 10 meilleurs microcrédits et mini prêts.

Qu’est-ce qu’un microcrédit ou mini prêt ?

La création du microcrédit date d’une cinquantaine d’années au Bangladesh et s’est développée en France il y a environ 30 ans. Mis en place pour les personnes en difficulté avec de faibles ressources, il finance un projet personnel ou professionnel refusé par les banques traditionnelles. En France, fin 2020, l’encours total du microcrédit représente plus de 1,6 Md€. Pour obtenir un microcrédit, il faut solliciter un accompagnement social auprès de structures locales comme le CCAS ou de réseaux de financement professionnels comme l’ADIE. Des acteurs en ligne proposent aujourd’hui des microcrédits qui s'apparentent davantage à des mini prêts personnels qu’à de réels microcrédits sociaux ou associatifs. On parle d’organismes de microfinance pour un emprunt d’un faible montant remboursé sur une courte durée. Ce sont en général des Fintechs ou des banques en ligne qui les proposent.

Que finance un microcrédit ?

Le microcrédit finance très souvent la mobilité des personnes en difficulté comme la réparation d’un véhicule. C’est le cas pour 9 mini prêts sur 10 utilisés également pour financer l’obtention d’un permis de conduire. Un microcrédit sert également à payer :

  • Une formation professionnelle.
  • Une facture trop élevée par exemple d'électricité.
  • Un remplacement de gros électroménager.
  • Un paiement de loyer.
  • Des matériaux de construction pour rénover un logement.
  • Des soins et appareillages de santé non remboursés par la Sécurité sociale, etc.

Bien souvent, il s’agit de financer des biens ou services liés à un projet de réinsertion dans la vie active comme l’achat de matériel informatique. Concernant le microcrédit social, il finance avant tout un projet professionnel comme l’aide à la création d'une entreprise.

Qui peut souscrire un microcrédit ?

Le microcrédit à type de mini prêt est accessible à toute personne majeure, résidant en France, et ce quel que soit son statut ou ses ressources. Le microcrédit social est lui accessible aux personnes exclues du système bancaire classique soit parce qu’elles sont sans emploi ou soit parce qu'elles n’ont que pour seules ressources des minimas sociaux comme le RSA. Ces personnes peuvent être des retraités, des étudiants, des personnes à mobilité réduite, des travailleurs précaires, etc.

Quelles sont les caractéristiques du microcrédit ?

Il existe trois types de microcrédits en France :

  • Le microcrédit ou mini prêt personnel.
  • Le microcrédit professionnel.
  • Le microcrédit social ou associatif.

Les caractéristiques vont dépendre du type d’organisme qui délivre le microcrédit, mais pour la plupart elles sont :

  • Une durée de remboursement à court voire à très court terme variable de 15 jours à 60 mois.
  • Un taux d’intérêt fixe de 0,5 à 4 % pour les microcrédits sociaux et de 0,5 à 20 % pour les mini prêts des Fintechs, voire un taux zéro chez certains prêteurs associatifs.
  • Un capital possible de 100 à 3 000 € en moyenne, mais pouvant aller jusqu’à 8 000 € selon le type de projet financé.

Quel est notre TOP 10 du comparatif des meilleurs microcrédits ou mini prêts ?

Obtenir une simulation de mini prêt est possible en se rendant directement sur le site de l’établissement financier sélectionné comme Floa Bank, Cashper ou Finfrog ou en sollicitant le CCAS de sa région. Les acteurs du microcrédit sont des réseaux bancaires agréés comme le Crédit Mutuel, le Fonds de cohésion social, les réseaux d’accompagnant ou les plateformes de microcrédits solidaires comme Babyloan. Nous avons établi une sélection du TOP 10 des meilleurs mini prêts personnels et microcrédits sociaux. Voici les résultats de notre comparatif non exhaustif.

1 - Le mini prêt Finfrog

  • Montant : de 50 à 600 €.
  • Durée de remboursement : de 15 jours à 60 mois.
  • Taux d’intérêt : de 2 à 21,1 %.

2 - Le mini prêt Coup de Pouce de floa Bank

  • Montant : de 100 à 2 500 €.
  • Durée de remboursement : de 3 à 60 mois.
  • Taux d’intérêt : de 0,5 à 10 %.

3 - Le mini prêt instantané Lydia de Floa Bank

  • Montant : de 100 à 1 500 €.
  • Durée de remboursement : de 15 jours à 3 mois.
  • Taux d’intérêt : de 0,5 à 3 %.

4 - Le mini prêt Clic de Boursorama

  • Montant : de 200 à 2 000 €.
  • Durée de remboursement : de 3 à 30 mois.
  • Taux d’intérêt : de 6 à 13 %.

5 - Le microcrédit Cashper

  • Montant : de 50 à 1 000 €.
  • Durée de remboursement : de 10 à 40 jours.
  • Taux d’intérêt : de 2 à 18 %.

6 - Le microcrédit GMF

  • Montant : de 1 000 à 3 000 €.
  • Durée de remboursement : de 5 à 30 mois.
  • Taux d’intérêt : 8,9 %.

7 - Le microcrédit social de la CAF

  • Montant : de 200 à 3 500 €.
  • Durée de remboursement : de 3 à 36 mois.
  • Taux d’intérêt : 0 %.

8 - Le microcrédit social du Crédit Municipal

  • Montant : de 300 à 3 000 €.
  • Durée de remboursement : de 6 à 60 mois.
  • Taux d’intérêt : de 1,5 à 4 %.

9 - Le microcrédit associatif des Restos du Coeur

  • Montant : de 300 à 3 000 €.
  • Durée de remboursement : de 12 à 60 mois.
  • Taux d’intérêt : 1 %.

10 - Le microcrédit associatif d’Emmaüs

  • Montant : de 100 à 1 500 €.
  • Durée de remboursement : de 1 à 24 mois
  • Taux d’intérêt : 0 %.

Comment souscrire un microcrédit ?

Les organismes proposant des microcrédits personnels sont peu nombreux sur le marché. Pour obtenir un mini prêt auprès de l’un de ces établissements, l’emprunteur doit effectuer une demande en ligne sur le site ou la plateforme du prêteur. Il renseigne un formulaire où il indique :

  • son identité ;
  • le montant du capital souhaité ;
  • la durée de remboursement du mini prêt.

Il obtient à l’issue de la simulation une proposition adaptée à son profil et à sa situation. Il renvoie par voie dématérialisée les documents requis comme la photocopie d’une pièce d'identité et un RIB. La plupart des prêteurs demandent également un justificatif de revenus et un justificatif de domicile. Une fois la demande de microcrédit effectuée, l’emprunteur reçoit une réponse favorable ou défavorable immédiatement ou en 24/48 h. Les fonds sont débloqués rapidement dans la foulée en moins de 72 h le plus souvent. Les plateformes de microcrédit ne sont pas obligées d’attendre le délai légal de rétractation pour mettre l’argent à disposition. Concernant une offre de microcrédit social, elle ne peut être obtenue que par le biais d’un organisme social dont les coordonnées sont en Mairie. Une fois le dossier monté, le travailleur social transmet la demande à l’acteur concerné. Si celui-ci donne son accord, un contrat de prêt est signé entre les deux parties avec les modalités convenues. L’accompagnement social et budgétaire pour l’obtention d’un microcrédit est mis en place de la demande du prêt jusqu’à la fin de son remboursement.

Pour conclure, le microcrédit est une alternative à un financement classique destiné aux personnes non éligibles à un crédit bancaire à la consommation. Ce sont des personnes en situation précaire ou avec de faibles revenus. Le microcrédit personnel, social, associatif ou professionnel finance essentiellement des biens et des services favorisant la réinsertion ou la création d'entreprise. Les demandeurs bénéficient d’un accompagnement de A à Z par les services sociaux de leur lieu de domicile. Ce type de microcrédit est différent d’un mini prêt proposé uniquement en ligne par des plateformes de microfinance, des fintechs ou des néo banques. Il s’agit d’un emprunt d’un très faible montant sur une très courte durée d’amortissement et disponible en express.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers