Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Assurances > Assurances pour les Particuliers > Assurance Dépendance > Comment choisir la meilleure assurance dépendance ?

Comment choisir la meilleure assurance dépendance ?

Comment choisir la meilleure assurance dépendance ?

Actuellement, plus d’un million de personnes sont dépendantes. Un grand nombre d’entre elles reçoivent des aides financières attribuées par l’État dans le cadre des aides sociales liées à la perte d’autonomie partielle ou totale, mais ça ne suffit souvent pas.

En contractant une assurance dépendance, si vous n’avez pas assez de moyens financiers, si un jour, vous n’êtes plus autonome, vous percevrez ainsi un capital ou une rente viagère vous permettant d’assurer votre quotidien. Il existe de nombreuses assurance dépendances, mais laquelle est la meilleure et comment la choisir ? Voici quelques réponses pouvant vous aide.

Définition de l’assurance dépendance

L’assurance dépendance est avant tout, un contrat d’assurance de prévoyance. Cette assurance est destinée à vous aider financièrement le jour où vous ne pouvez plus suffire à vous-même. Bien que non obligatoire, l’assurance dépendance prévient aussi d’autres risques comme le décès pour les héritiers selon le contrat souscrit.

Objectif du contrat d’assurance dépendance

Si vous souscrivez un contrat d’assurance dépendance, c’est que vous anticipez votre risque d’être invalide un jour, que ce soit psychiquement ou physiquement. Cette assurance vous permettra de prendre tout ou partie de la perte d’autonomie que vous aurez le moment venu. Pour cette raison principale, il est tout indiqué de souscrire une assurance dépendance pas trop tard (entre 50 et 60 ans) afin que les cotisations ne soient pas trop élevées. Dans le même temps, il faut que vous souscriviez un contrat répondant aux besoins matériels que vous aurez si la dépendance arrive. Vous devez donc les évaluer en fonction de vos revenus actuels et de votre patrimoine sachant que la dépendance moyenne est de 3 000 € par mois actuellement.

L’assurance dépendance : pour qui ?

Bien que non nécessaire, l’assurance dépendance est fortement conseillée. Actuellement, 1 million de personnes sont dépendantes dans notre pays et il est prévu que, dans quelques années ce chiffre double. La moyenne de la dépendance survient en ce moment à l’âge de 77 à 85 ans et nul n’est à l’abri de se retrouver dépendant un jour. Le profil des personnes souscrivant un contrat d’assurance dépendance est :

  • Les personnes ayant des petits revenus qui baisseront encore plus à la retraite
  • Les personnes prudentes qui ont connu la perte d’autonomie d’un proche et qui désirent pouvoir assumer les frais si elles sont dépendantes un jour
  • Les personnes déjà en ALD ou Affection de Longue Durée atteintes d’une pathologie pouvant les handicaper

À noter que : les personnes en ALD désirant souscrire un contrat d’assurance dépendance doivent bien se renseigner avant de signer que leur ALD soit intégrée dans le contrat d’assurance.

Souscrire un assurance vie lorsque la capacité d’épargne est importante

Si vous êtes dans le cas d’avoir une capacité d’épargne importante, il existe une excellente alternative à l’assurance dépendance qui l’assurance vie avec garantie dépendance. Elle vous permet de recevoir une rente majorée si un jour votre perte d’autonomie est constatée. Attention, toutefois, cette garante dépendance incluse dans l’assurance vie ne peut être envisagée que si votre contrat est conséquent. Considérez qu’il faut au moins placer 100 000 € pour que la rente versée soit suffisante si vous êtes en perte d’autonomie un jour.

Pour la meilleure assurance dépendance, faut-il choisir le versement du capital ou de la rente ?

Choisir la meilleure assurance dépendance est difficile, car elle sera la meilleure si elle répond à vos besoins, le moment venu. L’assurance dépendance peut être versée sous forme de rente ou de capital. Ainsi, pour choisir le contrat le mieux adapté à votre éventuelle future situation, il faut que vous fassiez le tour de tous vos revenus et patrimoine incluant :

  • Vos revenus d’activité
  • Vos pensions de retraite
  • Les aides sociales auxquelles vous pouvez prétendre
  • Votre capital mobilier et immobilier

En cas de perte d’autonomie, il se peut que vous soyez maintenu à domicile ou que votre état de santé nécessite d’être en établissement spécialisé de type Ehpad. Dans ce cas, il vous faut des revenus mensuels (tout confondu) d’environ 2 500 € à 3 000 € en moyenne. En souscrivant votre contrat, vous devez avoir pensé à cette alternative. Ainsi, il vous faudra choisir entre un capital versé en une seule fois ou une rente mensuelle. Le capital reste la solution si vous êtes maintenu à domicile pour aménager votre résidence à votre handicap. La rente mensuelle est préférable si vos moyens financiers sont justes pour payer un établissement spécialisé.

Les diverses prestations à prévoir

L’aspect financier est un point, mais vous aurez aussi besoin de diverses prestations comme :

  • Un auxiliaire de vie pour le ménage, les courses, la confection des repas
  • Une personne pour vous tenir compagnie si vous vivez seul(e)
  • La livraison de médicaments à votre domicile
  • L’aide à la toilette et à divers soins, etc.

Avant de signer votre contrat d’assurance dépendance, vérifiez tous ces points. Vérifiez également si le contrat ne prévoit que la dépendance lourde, car il faut que vous ayez aussi la dépendance partielle. La différence joue énormément sur le montant de la prime que vous allez devoir verser.

Bon à savoir : l’APA ou Allocation Personnalisée à l’Autonomie n’est accordée qu’aux personnes en perte d’autonomie ayant plus de 60 ans. Son montant mensuel est d’environ 400 € à 500 € en moyenne ou plus si la dépendance est lourde. Par contre, l’APA est une aide confortable certes, mais malheureusement, elle ne suffit pas toujours.

Choisir la meilleure assurance dépendance en fonction des critères énoncés

Vous allez trouver de nombreuses offres d’assurance dépendance, mais les contrats ne sont pas les mêmes. Plusieurs établissements peuvent vous les proposer comme :

  • Les organismes de mutuelle
  • Les organismes de prévoyance
  • Les compagnies d’assurances
  • Les banques

Dans tous les cas, ne vous contentez jamais d’un seul devis qui ne sera pas forcément adapté à vos attentes. Vous pourrez constater que certains contrats ne prévoient que le versement d’un capital et non une rente mensuelle par exemple. Attention également aux conditions de reconnaissance de la perte d’autonomie qui peuvent être drastiques ou exclure certaines garanties. Vous devez donc être vigilant sur ces points :

  • Le montant mensuel de la prime
  • Les garanties prévues
  • La revalorisation des cotisations
  • Le délai de franchise
  • Le délai de carence
  • La reconnaissance de la dépendance en fonction de l’indice AGGIR, AVQ ou non
  • L’âge limite pour l’adhésion
  • L’option prévoyant le versement d’un capital à vos proches si vous décédez sans avoir perçu la rente ou le capital
  • Les diverses formalités pour le versement de l’assurance dépendance

Calcul de l’assurance dépendance

L’assureur va se baser sur quatre critères principaux pour calculer votre cotisation d’assurance dépendance, soit :

  • Votre âge au moment de la souscription
  • Votre état de santé
  • Le niveau de dépendance partiel ou total
  • Le niveau de capital garanti ou de rente

Ainsi, plus vous souscrivez ce contrat tôt et plus la cotisation sera basse et n’évoluera pas avec l’âge. Par contre, elle sera revalorisée régulièrement sur la base de l’indice qui est mentionné dans votre contrat. Vous aurez alors le droit de refuser cette réévaluation, mais votre contrat sera mis en réduction. Ce qui aura pour effet de maintenir les garanties, mais elles seront minorées. Sachez qu’une couverture correcte pour un contrat d’assurance dépendance se situe entre 30 € et 40 € par mois pour les cotisations les plus basses.

Adhésion à l’assurance dépendance

Chaque assureur a ses propres critères pour vous accepter ou non. Certains demandent même une surprime. Pour l’âge, vous pouvez souscrire un contrat assurance dépendance dès que vous êtes majeur, mais les premiers demandeurs ont en moyenne 50 ans. L’âge maximum est de 75 à 77 ans. Certains assureurs acceptent même des personnes âgées de 80 ans, mais les primes sont très élevées.

La sélection médicale

Quand vous allez vouloir souscrire à une assurance dépendance, l’assureur vous demandera certains renseignements avant de vous accepter comme :

  • Une déclaration d’état de santé si vous avez environ 50 ans
  • Un questionnaire médical complet en fonction de l’assurance choisie
  • Un examen médical poussé si l’assureur souhaite en savoir plus sur votre état de santé.

Attention : au délai de carence qui est souvent de trois ans pour les maladies d’origine neuro-dégénérative et d’une année pour les autres. Par contre, si votre dépendance arrive à cause d’un accident, il n’y a pas de délai de carence. Certains contrats d’assurance dépendance proposent des délais de carence plus longs. Il faut donc bien faire attention avant de signer et ce ne sont pas les moins chers.

Pour trouver la meilleure assurance dépendance, vous l’aurez compris, il vous faudra tenir compte de tous ces éléments. Utilisez un comparateur en ligne totalement gratuit. Cette opération est sans engagement de votre part. Vous recevrez les meilleures propositions du marché actuel et pourrez les étudier à tête reposée avant de choisir celle qui vous convient le mieux.

 
 

Comparateur Assurance Dépendance
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Combien coûte une assurance dépendance ? Combien coûte une assurance dépendance ? Il va bientôt être le temps de prendre votre retraite ou peut-être y êtes-vous depuis quelques mois déjà. Bien qu’en très grande forme, vous pensez à votre avenir et commencez à vous...
  •