Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Assurances > Assurances pour les Particuliers > Assurance Habitation > Comment faire des économies sur son assurance habitation ?

Comment faire des économies sur son assurance habitation ?

Comment faire des économies sur son assurance habitation ?

Pour se prémunir des risques d’accident, de vol, de catastrophes naturelles ou encore de bris de glace, les particuliers souscrivent des assurances.

Que ce soit pour assurer son véhicule ou son habitation, ces assurances constituent un poste de dépenses important sur le budget mensuel des ménages. Il est alors important d’analyser ses contrats et de trouver des leviers pour économiser. C’est d’autant plus vrai que les assureurs ont la possibilité d’augmenter la prime chaque année grâce à une clause de révision. La plupart des foyers l’acceptent sans négocier. Intéressons-nous dans cet article aux moyens d’action pour économiser sur son assurance habitation avec au préalable un rappel des caractéristiques de ce contrat.

Une assurance habitation, à quoi ça sert ?

L’assurance habitation est un contrat essentiel pour protéger son logement et son patrimoine de sinistres tels que :

  • un dégât des eaux ;
  • un incendie ;
  • une explosion ;
  • un vol ;
  • une catastrophe naturelle, etc.

La plupart des particuliers souscrivent une multirisque habitation ou MRH. Cette couverture étendue permet une protection :

  • des biens mobiliers et immobiliers ;
  • des occupants ;
  • une responsabilité civile pour l’assuré en cas de dommages aux tiers ;
  • une responsabilité civile “vie privée” pour tous les membres du foyer.

La MRH comprend également des services et options à ajouter en fonction des besoins de l’assuré. Il s’agit par exemple de la protection juridique ou de la garantie valeur à neuf des équipements. L’assurance habitation est obligatoire pour les locataires de logements meublés et non meublés. Pour les propriétaires, elle est facultative, mais vivement recommandée. Les co-propriétaires, quant à eux, ont l'obligation de souscrire à minima une responsabilité civile.

Combien coûte une assurance habitation ?

Pour déterminer le coût d’une assurance habitation, les compagnies d’assurances se basent sur plusieurs critères qui sont :

  • Le profil de l’assuré : locataire ou propriétaire, nombre de sinistres déclarés, etc.
  • Le type de logement : maison, appartement, immeuble.
  • L’usage du logement : location, résidence principale ou secondaire.
  • Les caractéristiques du logement : nombre de pièces, surface, étage, année de construction, etc.
  • La ville et la région du logement.
  • La valeur des biens et leur nature.
  • Les garanties et options souscrites.
  • Le montant des franchises.
  • Les plafonds d’indemnisation.

En moyenne pour un appartement, il faut compter de 100 à 200 €/mois. Pour une maison, les primes varient entre 250 et 400 €/mois. Les contrats présentent en général une clause de révision et une clause d’indexation. La première permet d'augmenter la cotisation chaque année en moyenne de 2 à 3 % et de majorer le plafond des garanties. La seconde est aussi synonyme d’augmentation annuelle systématique, mais elle se base sur l’indice de référence de la FFB (Fédération française du Bâtiment).

Comment réduire le coût de son assurance habitation ? Nos conseils

Pour faire des économies sur son assurance habitation, la première chose est de réaliser un bilan précis de ses besoins. L’assuré peut payer cher un contrat inadapté à son profil et à sa situation. De même, faire l’impasse sur certaines garanties peut s'avérer désastreux en cas de sinistre. L’assuré ne doit pas choisir le tarif au détriment de la qualité des prestations. Le 2e point pour économiser sur son assurance habitation est de sécuriser son logement en l’équipant de volets électriques, d’une porte blindée et d’une alarme par exemple. D’autres conseils sont à mettre en œuvre pour maîtriser le coût de son assurance habitation. Les voici en détail.

1 - Mettre les offres d’assurance habitation en concurrence

La première règle pour faire des économies sur son assurance habitation est de mettre en concurrence les offres. Elles sont nombreuses sur le marché émanant de compagnies d’assurances généralistes ou de néo-assureurs à type de start-up comme Leocare ou Luko. Avec un comparateur en ligne, c’est simple et rapide. L’outil analyse gratuitement des dizaines de propositions pour délivrer les meilleures à l’assuré. Si celui-ci estime ne pas avoir les connaissances suffisantes pour comparer, il peut confier sa recherche à un courtier spécialisé. Cet expert fort d’un large réseau de partenaires conseille, accompagne et négocie une assurance habitation adaptée tant sur le plan du tarif que des conditions.

2 - Analyser les garanties et options de son assurance habitation

Pour réduire le coût d’une assurance habitation, il est impératif de ne souscrire qu’aux garanties réellement utiles et d’éviter les doublons. Cela peut être le cas avec la protection juridique ou l’assurance scolaire des enfants souvent prise en charge par la responsabilité civile. Pour les options et services, c’est pareil. Ces garanties complémentaires coûtent parfois très cher et n’ont pas forcément grand intérêt. Il s’agit par exemple du rééquipement de l’électroménager en valeur à neuf, du dépannage à domicile 24h/24 ou encore d’une garantie perte des clefs.

3 - Opter pour le bon mode de paiement avec son assurance habitation

Opter pour le bon mode de paiement permet également de faire des économies sur son assurance habitation. Si l’assuré choisit un règlement par chèque, la compagnie majore le coût, car elle applique des frais de gestion. Un prélèvement automatique est recommandé puisqu’il est gratuit. Une cotisation payée en une seule fois est elle aussi préférable, car exempte de frais, à contrario d’échéances mensuelles ou trimestrielles. Les frais de gestion varient de 3 à 6 % selon les assureurs.

4 - Évaluer correctement la valeur des biens avec son assurance habitation

Le 4e conseil pour faire des économies sur son assurance habitation est de ne pas surévaluer la valeur de ses biens mobiliers et immobiliers. Il en va de même pour les objets précieux qui doivent être placés dans un endroit sécurisé comme un coffre-fort chez soi ou à la banque. Le montant de l’indemnisation choisi détermine le remboursement susceptible d’être perçu en cas de sinistre comme un incendie ou un vol. L’ajuster correctement permet de faire jusqu’à 100 € d’économies par an.

5 - Choisir le montant de la franchise de son assurance habitation

Le 5e moyen de réduire la prime de son assurance habitation est d’augmenter le montant de la franchise. Pour rappel, la franchise est le reste à charge de l’assuré lors de l’indemnisation d’un sinistre. En principe, l’assureur ne prend pas en charge l'intégralité des réparations. Avec une franchise à 300 € et un sinistre évalué à 1 000 €, l’assuré est indemnisé de 700 €. Le montant des franchises varie d’une compagnie à une autre et en fonction des garanties. Certaines sont même sans franchise. Plus la franchise est minime, plus la cotisation de l’assurance habitation sera élevée et inversement. Il est important d’équilibrer au mieux indemnisation des garanties versus franchises pour qu’en cas de sinistre l’assuré s’y retrouve.

6 - Ne pas déclarer les petits sinistres avec son assurance habitation

Notre 6e conseil pour maîtriser le coût de son assurance habitation est de ne pas déclarer les petits sinistres comme un four endommagé par la foudre ou une fenêtre cassée par les enfants. Leur prise en charge systématique majore inévitablement la prime d’assurance en fin d’année. De plus, si l’assuré souhaite changer de contrat, la compagnie va évaluer son taux de sinistralité au cours des 24 derniers mois. Plusieurs sinistres pris en charge par la compagnie, c’est forcément une cotisation plus chère pour l’assuré. Ne pas déclarer tous les sinistres permet de faire des économies, mais aussi de se responsabiliser en faisant davantage attention.

7 - Actualiser son contrat d’assurance habitation régulièrement

Enfin, notre dernier conseil pour faire des économies sur son assurance habitation est de mettre régulièrement à jour son contrat, voire de renégocier son offre quand c’est possible. Un membre de la famille a quitté le logement, un bien d’équipement a été vendu ou l’assuré ne travaille plus à domicile sont autant de raisons pour diminuer le coût de son assurance. De façon générale, il est important d’avertir son assureur lors de tout changement de situation personnel et professionnel, lors d’un déménagement ou en cas de travaux de rénovation ou d’agrandissement du logement.

Pour conclure, si l’assuré ne devait retenir qu’un seul conseil pour économiser sur son assurance habitation, ce serait faire jouer la concurrence. En comparant, l’assuré obtient des devis 100 % personnalisés avec un tarif ajusté et des garanties sélectionnées. De plus, il peut bénéficier d’une offre promotionnelle destinées aux nouveaux clients la première année. Une offre groupée est aussi un excellent moyen de souscrire une assurance habitation moins chère. Bon à savoir ! Il est possible de résilier son assurance habitation à n’importe quel moment, sans frais et sans motif après la première année de contrat. En changeant de contrat régulièrement, l’assuré fait aussi des économies sur son assurance habitation.

 
 

Comparateur Assurance Habitation
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Les 10 meilleures assurances multirisques habitation 2022 ! Les 10 meilleures assurances multirisques habitation 2022 ! En 2021, France Assureurs dénombre près de 45 millions de contrats d’assurance multirisque habitation avec une progression de 1,5 %.Comparateur Assurance Habitation ! Gratuit et sans engagement...
  • Prix moyen d’une assurance habitation Prix moyen d’une assurance habitation Les assurances habitation fleurissent sur le marché. La concurrence est rude et il existe de nombreuses offres semblant toutes aussi intéressantes les unes que les autres.Comparateur Assurance...