Vous êtes ici : Le guide de la Finance > Assurances > Assurances pour les Particuliers > Assurance Obsèques > Les 10 meilleures assurances obsèques en 2022 !

Les 10 meilleures assurances obsèques en 2022 !

Les 10 meilleures assurances obsèques en 2022 !

Les obsèques, quel que soit le mode choisi, crémation ou inhumation, coûtent en moyenne 4 000 € aux familles. Il existe cependant d’importantes disparités entre les prestataires funéraires, mais aussi entre les régions.

Il est donc tout à fait opportun de prévoir cette somme quand cela est possible afin que ses proches n’aient pas à en subir le coût. Une solution pour anticiper ce financement est l’assurance obsèques. Selon les chiffres de France Assureurs, près de cinq millions de contrats existent en France. Intéressons-nous dans cet article aux dix meilleures assurances obsèques en 2022, mais aussi aux caractéristiques et au choix de cette assurance.

Une assurance obsèques, c’est quoi ?

L’assurance obsèques est un contrat de prévoyance. Il permet au souscripteur de laisser un capital à un bénéficiaire pour financer ses funérailles. L'objectif principal est d’éviter une charge financière à sa famille. Le capital constitué sert uniquement aux obsèques (cf. loi du 26 juillet 2013). Si le bénéficiaire est une entreprise de pompes funèbres, le surplus revient aux bénéficiaires de second rang ou est intégré à la succession. L’assurance obsèques a aussi comme objectifs de faire respecter ses dernières volontés puisqu’elle remplace le testament le cas échéant. L’assuré décide des modalités des funérailles et de l’organisation de la cérémonie s'il le souhaite. Il choisit l’entreprise de pompes funèbres et prépare avec elle son inhumation ou sa crémation de son vivant.

Il existe deux types de contrats obsèques : le contrat en capital et le contrat en prestations personnalisées. Attention de ne pas confondre avec une assurance décès ! Ce produit prévoit le versement d’un capital ou d’une rente à un ou plusieurs bénéficiaires lors du décès du souscripteur. L’argent versé constitue un héritage et n’est pas destiné aux obsèques du défunt. De plus, l'assurance décès est un contrat à durée déterminée. S’il se termine avant le décès de l’assuré, l’argent versé sera perdu. Pour la transmission d’un patrimoine, mieux vaut se tourner vers l’assurance-vie ou le capital est restitué quoi qu’il arrive.

Quelles sont les 10 meilleures assurances obsèques en 2022 ?

Un contrat obsèques est un produit d’assurance. À ce titre, il est régi par le Code des assurances et délivré principalement par des organismes d'assurance. Il peut s’agir d’une compagnie, d’une mutuelle ou d’un institut de prévoyance. D’autres intermédiaires d’assurance peuvent également commercialiser une assurance obsèques somme les banques (Banque Populaire, Banque Postale, Crédit Mutuel, etc.) les agents généraux d’assurance ou les courtiers en assurances. S’il s’agit d’un contrat obsèques en prestations, une entreprise de pompes funèbres est associée à l’assureur. Parmi les plus connus, on trouve Roc-Eclerc ou PFG. Les prestataires funéraires sont les seuls opérateurs habilités à vendre des biens et services funèbres. Voici un tableau récapitulatif des 10 meilleures assurances obsèques en 2022. Cette liste est non exhaustive. Elle constitue une base de départ pour mettre en concurrence les nombreuses offres présentes sur le marché.

Assureur

Tarif

Capital

Age (cotisation viagère)

Revalorisation

Prévoir

à partir de 12 €/mois

entre 3 500 et 10 000 €

entre 50 et 80 ans

1,50 %/an

Aesio

à partir de 12,84 €/mois

NC

entre 50 et 80 ans

NC

Axa

sur devis

entre 2 000 et 10 000 €

entre 50 et 85 ans

1 %/an

Santiane

à partir de 12,24 €/mois

entre 2 000 et 12 000 €

entre 45 et 80 ans

NC

April

sur devis

entre 2 000 et 12 000 €

entre 40 et 80 ans

NC

Mutac

à partir de 14 €/mois

entre 1 000 et 8 000 €

entre 40 et 75 ans

oui taux NC

Aviva

à partir de 15 €/mois

entre 1 000 et 8 000 €

entre 40 et 84 ans

Non sauf excédents

Crédit agricole

sur devis

entre 2 500 et 10 000 €

entre 40 et 85 ans

oui taux NC

Groupama

à partir de 20 €/mois

entre 1 500 et 8 000 €

entre 40 et 85 ans

NC

Apivia

à partir de 15 €/mois

entre 1 000 et 10 000 €

entre 40 et 84 ans

NC

NC signifie non communiqué. Tous ces chiffres sont donnés à titre purement indicatif. Ils n’ont pas valeur à se substituer à des devis réalisés en bonne et due forme.

Comment choisir la meilleure assurance obsèques en 2022 ?

Pour choisir le meilleur contrat d’assurance obsèques en 2022, il est d’abord conseillé de déterminer le coût de ses funérailles dans sa ville ou sa région. Le particulier peut contacter sa Mairie. Il demande aussi plusieurs devis à des entreprises de pompes funèbres. Ils sont standardisés, délivrés gratuitement et sans engagement. Une fois établie l’estimation du budget, la mise en concurrence des contrats d’assurance obsèques est un prérequis indispensable pour obtenir un contrat adapté à ses besoins. La solution est d’utiliser un comparateur en ligne ou de mandater un courtier spécialisé. Une fois les propositions reçues, il va falloir les comparer. Hormis le tarif, plusieurs paramètres doivent être pris en compte. Il va de soi qu’avant de signer un contrat, le souscripteur prend connaissance des conditions générales. Une notice d’informations doit également être remise par l’assureur. Elle récapitule explicitement les garanties, les prestations couvertes, les obligations de l’assuré et les exclusions de garantie. À suivre les paramètres à comparer.

1 - Le type de contrat d’une assurance obsèques

Choisir la meilleure assurance obsèques en 2022, c’est d’abord choisir entre deux types de contrat :

  1. Soit le contrat obsèques en capital.

Le souscripteur fixe un capital variable de 1 000 à 12 000 € selon les organismes. Il est versé au moment du décès au bénéficiaire désigné dans le contrat avec obligation de l’utiliser pour régler les funérailles.

  1. Soit le contrat obsèques en prestations.

Le souscripteur définit là aussi un capital. Mais à son décès, il est remis à une entreprise de pompes funèbres pour payer les frais d'obsèques. L’entreprise se charge de tout ou partie des funérailles conformément aux souhaits du défunt. Il indique de son vivant les prestations personnalisées qu’il souhaite : type de cérémonie, sépulture, faire-part, fleurs, déroulé de la cérémonie, etc.

2 - Le mode de versement d’une assurance obsèques

Pour choisir la meilleure assurance obsèques en 2022, le souscripteur doit également déterminer le mode de versement. Il peut être de trois types :

  1. Une cotisation unique : le capital est versé en une seule fois.
  2. Une cotisation temporaire : des mensualités sont versées pendant une durée déterminée de 10 ou 15 ans jusqu’à ce que le capital soit constitué.
  3. Une cotisation viagère : des mensualités sont versées jusqu’au décès du souscripteur.

L’âge du souscripteur détermine souvent le choix du type de versement.

3 - Les frais d’une assurance obsèques

Le 3e point pour choisir la meilleure assurance obsèques en 2022 est de comparer les frais appliqués par les assureurs. Il s’agit des frais d’adhésion, des frais de gestion annuelle et des frais de versement. Les frais sont retranchés du capital au moment de son versement et l’amputent parfois jusqu’à 30 %.

4 - Les délais de carence et de versement d’une assurance obsèques

Lors de la souscription de la meilleure assurance obsèques, il est indispensable de comparer les délais de carence. Il s’agit du laps de temps pendant lequel les garanties ne s'appliquent pas ou du capital non versé en cas de décès. Il varie d’aucun à deux ans pour les plus longs. Le délai de versement est également important. Un délai trop long pourrait poser des difficultés financières aux proches obligés de faire l’avance des frais. Il varie en moyenne de 48 h à 15 jours selon les contrats.

5 - Les exclusions de garantie d’une assurance obsèques

Au moment de choisir la meilleure assurance obsèques, le souscripteur doit connaître les exclusions de garantie, c’est-à-dire les situations pour lesquelles les garanties ne s’appliquent pas. Elles sont par exemple :

  • Le suicide de l’assuré la première année du contrat.
  • La maladie connue et non déclarée avant la signature du contrat.
  • La participation à une guerre civile, une insurrection ou une émeute.
  • Le décès à la suite d’un attentat ou d'un crime.
  • Le décès provoqué par l’utilisation d’une arme à feu, etc.

Dans le cas où l’une de ces situations se présente, l’assureur peut mettre fin au contrat et rembourser les mensualités versées.

6 - La revalorisation du capital d’une assurance obsèques

Avec la meilleure assurance obsèques, il est important de vérifier qu’une revalorisation du capital est prévue par l’assureur. Obligatoire depuis 2014, la revalorisation est l’augmentation annuelle de la valeur du capital pour compenser a minima l’inflation. Exprimée en pourcentage, la revalorisation dépend essentiellement de la stratégie de placement de l’assureur et in fine des bénéfices réalisés sur le capital garanti quand ceux-ci sont créditeurs. Malgré un cadre législatif précis, les assureurs évoquent peu ce point. Le souscripteur est en droit d’exiger les chiffres des années précédentes quitte à ajouter une clause spécifique à son contrat.

7 - Les services et options d’une assurance obsèques

Enfin, le 7e point que peut comparer le souscripteur lors du choix de la meilleure assurance obsèques est celui des services et options proposées. Voici les principales qui peuvent être ajoutées à un contrat :

  • le transport du corps ;
  • le rapatriement du corps depuis l’étranger ;
  • l'assistance aux démarches administratives ;
  • la garde des animaux, du domicile ou des enfants ;
  • l’assistance psychologique ;
  • les conseils juridiques ;
  • l’hébergement des proches, etc.

Pour conclure, l’assurance obsèques permet de décharger ses proches du paiement des obsèques, mais aussi de leur organisation selon le type de contrat choisi. Le souscripteur prévoit tout de son vivant et laisse à son décès un capital à un bénéficiaire pour tout régler. Attention, il peut arriver qu’il y ait un surcoût et le contrat doit indiquer qui le prend en charge : l’assureur, les pompes funèbres ou le bénéficiaire. D’autres solutions existent pour financer ses funérailles comme :

  • Un prélèvement bancaire sur le compte du défunt avec une somme laissée à cet effet (maximum 5 000 €).
  • Un paiement par déduction sur la succession (maximum 1 500 €).
  • Une prise en charge de la sécurité sociale (forfait maximum de 3 400 €).
  • Une prise en charge de la mutuelle ou de la caisse de retraite.
  • Une prise en charge de la commune quand le défunt ou ses proches sont sans ressources.
 
 

Comparateur Assurance Obsèques
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers